[Cinéma] Miss Peregrine et les enfants particuliers – Un film atypique !

Avez-vous envie d’un film atypique ? Vos samedis soirs ne sont pas assez magiques ? Vous vous sentez différent ? Eh bien aujourd’hui j’ai le plaisir de pouvoir vous parler d’un film original, amusant, palpitant et embrun d’une petite touche particulière pour un film bien singulier.
l
Aujourd’hui je vous parle de Miss peregrine et les enfants particuliers, un film dirigé par Tim burton (Qui d’autre que lui pour faire un tel chef d’oeuvre artistique ?) et basé sur le roman best-seller de Ransom Riggs. Le premier tome a été utilisé pour faire ce premier film et de ce qu’il en ressort, on peut dire que c’est une belle réussite cinématographique. Le film a fait un total carton, malgrè la grande difficulté d’adapter une oeuvre comme celle de Miss Peregrine et les enfants particulier, par l’un des réalisateurs à la patte aussi brillante que connue de Tim Burton. Ici à la Rédac on peut facilement vous dire pourquoi ce film est un petit bijou ! 

.
images-1
.
Titre : Miss Peregrine et les enfants particuliers
Titre Original : Miss Peregrine’s Home For Peculiar Children
Genre: Fantastique
Date de sortie : 5 octobre 2016
Durée : 2h 03min
Réalisateur : Tim Burton
5
Synopsis
À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre « particularité » peut sauver ses nouveaux amis.
 

Afficher l'image d'origine

Des acteurs qui collent bien aux personnages !

.

Si l’oeuvre en soit est un petit bijou, nous pouvons noter que le choix des acteurs a été très minutieusement fait en fonction des personnalités des personnages. Dans l’oeuvre de Ransom Riggs, Miss Peregrine est charismatique et il devait en être pareil dans l’adaptation cinématographique. Tim Burton a toujours à cœur de ne pas dénaturer l’oeuvre et de montrer l’essence même d’un travail. Et on peut dire qu’il ne s’est pas trompé du tout. L’actrice qui devait jouer le personnage de miss Peregrine se devait alors de ne pas quitter les esprits, d’être charismatique, que l’on se souvienne d’elle tout au long de l’histoire, même si au bout d’un moment elle n’apparaît plus à l’écran car elle laisse la place aux enfants pour présenter leur monde.

Le choix d’Eva green, qui magnifie comme toujours ses rôles (dans Dark Shadow et Penny Dreadful), pour ce personnage est totalement logique. Elle entre cette fois-ci pour la première fois dans un rôle bienveillant, une directrice d’une école très particulière où se trouvent des enfants aux pouvoirs particuliers. Après beaucoup de rôles sadiques et sombres auxquels elle collait parfaitement, Eva Green apporte une certaine froideur à ce nouveau personnage mais reste l’actrice fantastique qu’elle est. Elle crève l’écran à chacune de ses apparitions, on est happé par elle et par son talent à se fondre dans la peau d’une autre. Ici elle endosse un rôle que Tim Burton lui a proposé, et à deux, ils ont su rendre le personnage central de Miss Peregrine aussi unique et puissante que dans les livres.

Pour le reste du casting, on retrouve Asa Butterfield (Hugo Cabret, La Stratégie Ender), Samuel L. Jackson ou encore Ella Purnell (Maléfique, Tarzan). En voyant les choix judicieux à ce niveau on ne peut que se dire que nous n’imaginions pas d’autres têtes d’affiche. Un bon point pour ce film et rassurez-vous car ce n’est pas le dernier !

.

critique-miss-peregrine-enfants-particuliers-burton

...

Une histoire atypique et magique

.

Quand il était enfant, Jacob adorait les histoires que son grand-père lui racontait, des récits fantastiques où il contait son enfance qu’il avait passée dans un orphelinat, accompagné d’enfants étranges. Pour se protéger des Nazis, ses parents l’avaient envoyé sur cette île du Pays de Galles, dans ce fameux orphelinat. Il lui parle alors d’une fillette à la force surhumaine, d’un garçon invisible, de jumeaux bizarres et d’une fille que lévite, mais surtout de cette très chère Miss Peregrine.

En grandissant, Jacob pense que ces contes que son grand-père lui racontait n’étaient l’oeuvre que de sa sénilité et que son monde moderne et droit ne pouvait décemment pas abriter ce genre de personne. Mais la mort de son grand-père va tout remettre en question, il va alors suivre les conseils de ce dernier et partir sur ses traces au pays de galle. L’histoire commence alors vraiment, après une trentaine de minutes de film. Mais rassurez-vous, le temps file à toute vitesse et malgré l’univers plutôt banal que nous découvrons au départ, une vraie bonne surprise va jaillir quelques instants après. Un vrai succès qui a su m’éblouir et me convaincre ! 

.

Afficher l'image d'origine

.

Un décor et un traitement magistral de l’oeuvre

.
L’histoire de Ransom Riggs est particulière, comme son titre, et il n’était pas chose facile de retranscrire pratiquement toute l’intrigue. Pourtant, malgré quelques changements, l’intrigue reste palpitante et agréable à découvrir. Pour les fans du livre, cette oeuvre n’est ni une surprise, ni une déception, elle s’inscrit seulement dans la longue lignée des films que l’on prend plaisir à voir sans s’arracher les cheveux car telle personne ne faisait pas ça dans le chapitre quatre, ou que l’autre fille ne devait pas embrasser ce garçon avant le tome trois. Ici nous sommes dans une adaptation fidèle et que cela fait du bien de voir des films qui ressortent de l’horizon cinématographique par leur originalité et leur histoire passionnante.

.


Et vous ?

Comment avez-vous trouvé ce film ? Vous a-t-il plu ? N’hésitez pas à nous dire tout ça dans les commentaires ! 

signature-steven

Review [Cinéma] Miss Peregrine et les enfants particuliers – Un film atypique !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :