[COMICS] Walking Dead – Tome 1, Passé décomposé

Aujourd’hui on se retrouve pour aborder le premier tome d’une série de comics très célèbre et dont je suis sûr que vous avez déjà entendu le nom quelque part. Il s’agit de Walking Dead. Et l’album dont je vais vous parler s’intitule Passé décomposé.

Qu’est-ce que c’est ? 

Si vous êtes fortiches dans la langue de Shakespeare vous savez que le titre signifie « Morts-vivants » en français. Alors oui Walking Dead se classe dans le genre horreur. A la base il s’agit d’une saga de comics qui a eu droit à son adaptation télévisée sous le nom de The Walking Dead. La série d’albums se décline en 25 tomes, pour le moment. En effet la parution des livres est toujours en cours.

Walking Dead est créée par Robert Kirkman, aux commandes du scénario. Pour le dessin, il est entouré de Charlie Adlard, ce dernier est accompagné de Tony Moore sur ce premier tome. 

Passé décomposé est d’abord édité aux Etats-Unis chez Image Comics en 2003, avant d’être publié  en français par Delcourt en 2007, tout comme les tomes suivants depuis. Il contient 143 pages d’horreur et de zombies. Si vous avez déjà jeté un oeil au rayon comics de votre librairie vous avez dû remarquer que la plupart, pour ne pas dire tous, sont dans un format cartonné et donc rigide. La série Walking Dead a cette particularité d’être dans un format souple. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment mais j’ai une petite idée. En version originale ils sont déjà dans un format souple, je suppose que les éditions Delcourt ont voulu reproduire cela. 

couv32218140

La quatrième de couverture

« Le monde tel que nous le connaissions n’existe plus. La Terre, ravagée par une mystérieuse épidémie, est devenue un cimetière à ciel ouvert. Pire, les morts ne meurent plus et errent à la recherche des derniers humains pour s’en repaître. Parmi les survivants, Rick, policier, se réveille d’un long coma pour découvrir ce que son monde est devenu. Le choc passé, il doit désormais apprendre à survivre. »

Détails techniques

Commençons par la couverture. Elle est tout simplement magnifique. On y voit un groupe de personnes, armées de fusils et de pelles. Ce groupe est constitué d’enfants, de femmes, et d’hommes. On sent que ces personnes sont effrayées, de plus elles semblent être encerclées par d’autres personnes. On se demande pourquoi ces personnes sont dans cette situation et on a qu’une envie, ouvrir le livre.

IMG_0940On arrive sur les pages de garde, on tourne encore, et là, surprise  ! Il n’y a aucune couleur ! Walking Dead est en noir et blanc. Pourquoi mettre une couverture couleur pour un dessin qui n’en contient aucune ? Pour mieux attirer l’oeil mon enfant ! Je dois avouer qu’il m’a fallu un petit moment pour m’habituer à cela, mais devant de tels dessins, la couleur n’est qu’un détail. 

.

.

En effet, nous nous retrouvons devant des chefs-d’oeuvres à chaque page. Les détails des planches sont magnifiques, dans les comics les plans sont souvent plus rapprochés que dans les BD classiques, ce qui permet ici de faire ressentir au lecteur les émotions éprouvées par les personnages. 

 

Les personnages et l’univers

cplAdAQTYCNnZxYQw3Pis4JdtvLyREsIl est tout à fait évident que dans ce genre de livre le but est de mettre à rude épreuve l’humanité des différents personnages. Dans un monde où les zombies sont de plus en nombreux et dans lequel il n’existe plus aucun gouvernement, ça devient vite l’anarchie. Ce premier tome est clairement une introduction, un début. Mis à part Shane qui est antipathique dès le départ, on a tendance à vite s’attacher à tous les personnages notamment Rick, à qui on aimerait pouvoir s’identifier. 

L’univers de la série est en construction, on peine à rentrer dedans. On découvre beaucoup de choses trop rapidement. Du coup le scénario prêche dans son intrigue. Cet album ne contient pas vraiment de scénario à proprement parlé. On suit Rick dans sa quête pour retrouver sa famille et c’est tout ! On voit comment il fait pour survivre et ça s’arrête là. Enfin, pas tout à fait, il y a un rebondissement à la fin auquel on ne s’attendait pas. 

Cet univers tient la route grâce à la présence des différents zombies et à leur réalisme. Les dessinateurs ont réussi là l’exploit de les rendre effrayant sans pour autant tomber dans le cauchemardesque. Ceci est vraiment un plus car on se met à frissonner par moment, ou bien à s’inquiéter pour les personnages. On se surprend même à murmurer « Mais vas-y ! Donne-lui un coup de pelle ! ».

(Attention cependant, cet album n’est pas à mettre entre les mains des enfants, je le conseille plutôt à partir de 14-16 ans !)

Comparaison avec la série

Malheureusement, Walking Dead est plus connue pour sa série télé que pour ses comics. Et pourtant ces derniers n’ont rien à envier à leur adaptation. Nous avons des personnages supplémentaires très intéressant. Certains personnages sont aux abonnés absents pour le moment, comme Daryl par exemple. Pour vous aider à vous repérer, ce premier tome équivaut à la première saison, mais rassurez-vous, un album ne correspond pas forcément à une saison.

La série télé n’a pas manqué de faire quelques clins d’oeil aux albums, comme celui-ci:


                                 Image: Saison 1     cplAci7DVkAjSoZhUE1b_CWkJG80M_H

..

En résumé, un premier tome qui est une première pierre à l’édifice. Un édifice qui peut faire peur aux nouveaux lecteurs qui doivent commencer une saga à 25 tomes pour le moment. Cet album prêche par son scénario qui n’est qu’une introduction à la suite. Heureusement, la qualité des dessins, des graphismes, et le réalisme des personnages font de ce comics un classique du genre. Il est à posséder pour quiconque veut découvrir l’univers de la bande dessinée américaine.

 received_10205268998279555

Pour continuer  

Illustration: Tome 2

Illustration: Locke & Key, tome 1

Comme d’habitude, je vais vous donner des pistes si vous voulez aller plus loin dans le genre. Cependant je ne suis pas un spécialiste du genre. Je n’ai lu que Walking Dead, c’est pour quoi je vous conseille la suite, Cette vie derrière nous. On y retrouve Rick et les autres à la recherche d’un foyer. Ensuite si vous voulez découvrir voici un classique du genre, Locke & Key, édité chez Milady dans la collection Graphics. Je vous laisse le synopsis:

.

.

.

« La famille Locke est déchirée. Après le meurtre brutal du père par un étudiant déséquilibré, tous emménagent dans la vieille demeure familiale. Mais quand une île s’appelle Lovecraft, la prudence est de mise ! Derrière les portes closes se dissimulent des secrets dangereux. »

Voilà c’est fini pour aujourd’hui, j’espère que ça vous a plu ! On se retrouve très vite pour un nouvel album ! A bientôt !


Et vous ?

Qu’avez-vous pensé de ce comics ? Avez-vous été terrifié ? Avez-vous tressailli sous la couette en le lisant ? N’hésitez pas à nous répondre dans les commentaires !

13493718_10205271972273903_2013710466_o

Review [COMICS] Walking Dead – Tome 1, Passé décomposé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.