[Critique Littéraire] Arkane : Tome 1, de Pierre Bordage – Un roman qui m’a déçu !

Comment faire quand un livre qui semblait être le coup de cœur du mois se transforme en horrible déception ? Je vais vous le dire car aujourd’hui j’ai dû admettre que ma lecture n’était pas franchement formidable. Il s’agit en plus d’un tout nouveau livre de Pierre Bordage, ce même auteur que je n’avais pas vraiment apprécié dans « Nouvelle vie et autres récits ». C’est donc avec beaucoup d’attentes que je me suis plongé dans « Arkane » .

Arkane est un roman de Fantasy qui a été annoncé il y a quelques mois maintenant. C’était un livre que j’avais très envie de découvrir, bien que j’aie eu une première déception lors de la découverte de l’un de ses premiers romans. Mais c’est tout content que je l’ai reçu et que je l’ai ouvert. Mais voilà, je ne m’attendais pas à une telle déception… Il sera publié le 15 Février 2017 chez la maison d’édition « Bragelonne». Composé de 425 pages, il vous est possible de l’acquérir au prix de 25€ en version papier.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Arkane »:

Arkane : une ville labyrinthique, bâtie selon la légende par sept maisons toutes-puissantes, et dont les luxueux niveaux supérieurs sont occupés par un pouvoir corrompu. Là, ont cours intrigues incessantes, empoisonnements, meurtres, magie noire et décadence. Après le massacre de son clan, Oziel, fille de la maison du Drac, s’enfuit des Hauts de la ville. Elle espère gagner les Fonds afin de rejoindre son frère condamné, et de lever une armée parmi les prisonniers du terrible bagne dans les profondeurs de la cité. Oziel rencontrera sur son chemin Renn, un apprenti-enchanteur de pierre, et Orik, guerrier venu d’une lointaine contrée.
.

couv5355511

Une histoire décevante

.

Tout partait plutôt bien. Les premières lignes m’avaient emporté dans l’histoire d’Oziel, une jeune fille issue de la famille du Drac, qui gouverne avec six autres puissances, les hauts de la ville. Mais voilà, alors qu’elle s’éclipse de sa maison pour prendre l’air, une attaque sanglante éclate. Sa famille a été massacrée et ses parents, emprisonnés. Oziel tombe de haut. Elle va alors partir à la recherche de survivants et tomber sur des personnes qui lui veulent du mal. Trahie, elle décide de partir à la rencontre de son frère qui a été banni dans les tréfonds. Une quête qui s’annonçait palpitante et captivante !

Malheureusement, qu’elle n’a pas été ma déception quand je me suis retrouvé face à Oziel, ce petit bout de femme auquel je n’ai absolument pas pu m’identifier. Je l’ai trouvé beaucoup trop faible, même si parfois elle essaye de se montrer forte, mais au fond d’elle on sent que c’est un personnage un peu trop lisse pour ce genre d’aventure. Je pense que c’est ce qui m’a le plus dérangé. J’ai d’ailleurs détesté les passages où Oziel se questionnait pour l’amour charnel qu’elle avait pour son frère. Honnêtement cela ne m’aurait pas dérangé dans un autre roman, autant ici, ceci était traité de manière assez maladroite.

Pourtant il y avait pas mal de choses avec lesquels je pouvais accrocher, comme par exemple l’univers d’Oziel qui est bercé par la mort, la trahison et la magie noire. Ce sont des bases en Fantasy, mais là encore je n’ai pas trouvé mon compte. Toutes les actions et les rebondissements tombaient à plat, surtout que je sentais venir les événements arriver, cela m’a enlevé beaucoup de plaisir à ma lecture.

Autre point très important, j’ai essayé de rentrer dans l’histoire, sans succès. Alors que les premières pages m’annonçaient une aventure épique aux côtés d’une héroïne forte, je me suis retrouvé avec une intrigue sans vraiment de profondeur et une jeune fille pas sûr d’elle qui faisait des choix parfois incompréhensible. Je suis très très déçu car ce livre faisait partie de ceux que j’attendais le plus…

.

cdfUn style ennuyant !

.

Ceci n’est qu’un avis personnel, mais en découvrant l’un de ses premiers romans, j’avais été très déçu par le style de Pierre Bordage. Alors, cette fois-ci, je me suis dit que cela allait être mieux… mais non ! Je me suis ennuyé car le style de l’auteur était beaucoup trop lourd, rempli de détails parfois inutiles. Je n’accroche pas avec sa plume, elle me paraît beaucoup trop lourde.

Un des gros points positifs de ce roman c’est bien évidemment la couverture qui est vraiment magnifique. En plus, il est proposé dans un format Hardback, tout ce que j’aime. Il attire l’œil et d’ailleurs c’est grâce à cela que je l’ai lu. Cela me tentait bien ce côté « Mystique » et « Épique ».On retrouve bien l’ambiance Fantasy, c’est quelque chose que l’on ne peut pas enlever à ce roman mais tout autour, cela n’est pas vraiment accrocheur.

Un roman qui semblait hyper intéressant et qui m’a finalement ennuyé. Une histoire qui ressemble à Game Of Thrones, mais qui n’a pas su me faire vibrer.
12


signature steven

Average Rating: 5.0 out of 5 (1 votes)
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
La Rédac
La Rédac

dvdv

vdvxdvxvxdvx

5 mois ago

Review [Critique Littéraire] Arkane : Tome 1, de Pierre Bordage – Un roman qui m’a déçu !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :