[Critique littéraire] Chance ultime – Emeline Cuny

Aujourd’hui on se retrouve pour parler du roman d’Emeline Cuny, « Chance ultime ». Un livre de 112 pages qui à été publié le 15 juillet 2016 par la maison d’édition « Les Editions du Panthéon ». Ce roman à pour thème principal la fin du monde suite aux attentats du 13 novembre 2015. Il se classe donc dans le genre dystopique. Vous pouvez le retourver en format « Kindle » et « Broché » sur Amazon.

.

chance-ultime-9782754732604_0-2

.

Le synopsis

« Avez-vous déjà pensé à la fin du monde ? De quelle manière cela arriverait ? Qui y survivrait ? Et surtout comment s’en sortir ? Ferez-vous partie de ceux qui se battront pour vivre ou de ceux qui se laisseront mourir ? 

Voilà tant de questions qui tournent en boucle dans l’esprit de Sophia, qui doit faire face à la fin du monde suite à des attentats, tout en protégeant sa famille. »

J’ai choisi de mettre le résumé présent sur l’une des pages de garde et non la quatrième de couverture pour la simple et bonne raison que je le trouvais plus explicite.

On se retrouve dans un contexte d’attentat, et plus précisément ceux du 13 novembre. En effet, l’auteure se pose la question tout au long du livre : « Et si les terroristes ne s’étaient pas arrêtés là ? ». Elle a légèrement modifié quelques évènement comme par exemple la COP 21. Dans cet ouvrage, cette dernière se déroule quelques jours à peine après les attentats. Emeline Cuny profite de cette modification pour démarrer son histoire, et c’est vraiment bien fait, même si c’est un peu brutal.

.

L’univers et les personnages 

On est dans un univers apocalyptique. On sent d’ailleurs que l’auteure en est fan. En le lisant, j’ai eu l’impression d’être dans un épisode de The Walking Dead, les zombies en moins. Notre personnage principal, Sophia, doit guider sa famille vers un lieu sécurisé. Mais on sent bien que le danger est partout. Les gens changent, certains font du marché noir, d’autres tuent. 

Parlons maintenant des personnages. Ils sont beaucoup trop nombreux ! On a du mal à comprendre qui est qui et qui fait quoi. On ne peut pas les découvrir plus en détails, mis à part Sophia. En effet la jeune femme est au centre de tout, ce qui est voulu par l’auteur. Le récit est à la première personne du singulier, et on comprend bien que c’est Sophia qui nous raconte l’histoire. On voit qu’elle est fragile et qu’elle veut nous faire croire le contraire.

. 

Le scénario 

Il est simple, on a une famille et des rescapés qui doivent trouver un abri tout en évitant les mauvaises rencontres. Ils sont aidés par des militaires, afin de rejoindre une base secrète, réservée aux hommes et femmes politiques. 

Le livre est trop court. Et ce qui est encore plus frustrant, c’est que l’histoire n’est pas complète. En effet une suite serait prévue. Alors on a un ouvrage d’une centaine de pages et puis à la fin on apprend que ce n’est pas fini. L’histoire aurait pu s’arrêter là, ou alors attendre que la suite soit écrite et publier le tout en un seul roman.

.

Un roman d’actualité qui nous amène à nous interroger sur l’avenir de notre monde et de notre société. Une ambiance très lourde et très pesante qui fait que l’on adhère tout de suite à l’histoire. Cependant l’ouvrage est bien trop court malheureusement. Il y a également trop de personnages présents dans cette intrigue. Je le conseille à tous les amoureux de lecture  apocalyptique !

13492977_10205268998199553_1373714174_n.png

.

La citation 

« Les miens n’avaient pas été touchés, j’avais pourtant les larmes aux yeux de voir les témoignages poignant de ces victimes, et autres personnes qui avaient assisté à ce massacre. »


Et vous ?

Avez-vous aimé cette histoire ? La fin vous a-t-elle déçu ? Pensez-vous lire la suite ? 

N’hésitez pas à nous répondre dans les commentaires !

13493718_10205271972273903_2013710466_o

Review [Critique littéraire] Chance ultime – Emeline Cuny

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.