[Critique littéraire] Des cailloux à ma fenêtre – Jessie Magana

Auteur : Jessie Maganades-cailloux-a-ma-fenetre

Edition : Talents Hauts ( collection Les héroïques )

Genre : Jeunesse historique

Prix :  14,00€

Pages : 149 pages

Résumé :

1940 : tous les pêcheurs de l’île de Sein sont partis rejoindre le général de Gaulle à Londres.

Sur l’île ne restent que les femmes, les enfants et les vieillards. Marie a seize ans. Quelques cailloux à sa fenêtre marquent le début de son engagement dans un réseau de résistants.

Dans cette histoire, on va suivre l’histoire de Marie qui vit sur l’île de Sein. Cette île se trouve au large de la Bretagne et participe comme tout le territoire Français à la deuxième guerre mondiale. Cependant Marie est une jeune fille et quand on est une jeune fille en 1940 il est absolument hors de question de prendre part à la guerre. Mais Marie veut aider, aider son père parti dans les combats aider son village qui doit mener des actions mystérieuses,… Un jour elle reçoit des cailloux à sa fenêtre et c’est alors que commence son rôle dans la Résistance.

J’ai beaucoup aimé cette histoire même si j’ai eu un peu de mal à rentrer dans ce récit. J’ai ressentis beaucoup d’émotions. Je me suis énormément attachée aux personnages, surtout à Marie que j’ai trouvé très courageuse.

La narration est l’un des points fort de ce roman. L’auteur nous propose deux points de vus différents. On suit premièrement Marie qui tente de rentrer dans la Résistance et jean qui, lui, est déjà dans les combats maritimes. J’ai beaucoup aimé cette alternance car ça nous permet de connaître différents personnages et surtout cela nous permet de nous attacher à eux. Dès que l’on termine un “chapitre” qui suit Marie, on passe automatiquement à la vision de Jean. Quand nous sommes aux côtés de Jean, l’auteur nous propose un carnet de bord. J’ai trouvé ce support très intéressant car grâce à ça on sait avec quel personnage on se trouve, et puis le journal nous permet d’être sensible à la vision de Jean, de comprendre ce qu’il vit, ce qu’il ressent et ce qu’il pense. 

L’intrigue de ce récit est très intéressante. En effet, cette nouvelle collection nous propose de mettre en avant les héros du quotidien. Et dans ce roman on se trouve en pleine seconde guerre mondiale. Et ce sujet n’est pas évoqué comme il l’est d’habitude. On est vraiment embarqué dans l’histoire de cette jeune fille et dans ses aventures dans la Résistance.

La plume de l’auteur est vraiment très accessible et permet à tous de pouvoir lire ce très beau roman. Tout est simple et s’enchaîne parfaitement. Le roman est assez court et se lit donc très vite.

Les personnages sont géniaux. J’ai adoré suivre Marie et sa copine Yvette. Mais tous les habitants de cette île sont très intéressants. Ils ont chacun leur particularité et c’est très agréable. J’avais même envie que cela ne s’arrête pas aussi vite. J’aurai aimé cependant que l’auteur nous explique plus qui est Jean. Car même si l’on se sent plus proche de Marie on suit tout autant Jean et pourtant j’ai l’impression de pas vraiment l’avoir connu. 

Cependant il m’a manqué un peu de longueur au roman et un peu plus d’émotions pour vraiment déclencher un coup de cœur. Toutefois il y a de la profondeur dans ce roman, et le thème de la seconde guerre mondiale est abordé sous un nouvel angle. 

Je félicite beaucoup les éditions Talents hauts pour avoir lancé cette nouvelle collection qui semble très prometteuse !

En bref, une histoire avec un excellent fond, des personnages attachants, une intrigue très entraînante mais un roman un peu trop court et un goût de trop peu à la fin du roman.

L’idée de mon roman Des cailloux à ma fenêtre m’est venue le jour où j’ai découvert l’histoire des pêcheurs de l’île de Sein. 128 hommes partis rejoindre de Gaulle en Angleterre après l’Appel du 18 juin 1940, laissant femmes et enfants sur l’île. Qu’ont fait ces femmes, ces jeunes filles pendant ces cinq années de guerre ? C’est ainsi que j’ai imaginé le destin de deux jeunes Sénanes, engagées dans la Résistance, mais dont les actions n’auraient pas laissé de traces. Cette idée de sortir des héroïnes de l’ombre est à l’origine de la collection “Les Héroïques ».Jessie Magana

13823620_10205459551203259_1813628796_n


Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous lu cette nouvelle parution ? Avez-vous aimé son côté historique ? Dites moi tout ça en commentaires !

13517984_10205271792829417_1172693243_o

Review [Critique littéraire] Des cailloux à ma fenêtre – Jessie Magana

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.