[Critique Littéraire] Destins Divins : Tome 1 – Un récit pour adolescents !

La mythologie et les sagas pour adolescents vous passionnent ? Aujourd’hui parlons un peu plus en détails d’une lecture que j’avais commencée il y a de ça plus d’un an et que j’ai repris il y a peu. Il s’agit d’un roman d’une jeune auteure qui se nomme Agathe Roulot. Et après quelques jours de lecture je suis enfin prêt à vous en dire plus sur « Destins Divins » ! 

Destins Divins est un roman fantastique traitant de la mythologie dans un univers moderne. Beaucoup d’auteurs s’y sont frottés déjà, comme par exemple le roman « Percy Jackson » et ce sujet n’est pas le plus facile. Il a été publié le 05 Septembre 2014 chez la maison d’édition « La plume et le parchemin ». Composé de 600 pages, il vous est possible de l’acquérir au prix de 20€ en version papier.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Destins Divins »:

Je m’appelle Hélène, j’ai 19 ans et je suis une fille tout à fait banale.
Toutefois, ma vie ennuyante va prendre une autre tournure.
Ils existent. Eux… Les Olympiens.
Une guerre sanglante les oppose depuis trois mille ans aux Ases, à cause de moi, la soi-disant « Élue » de la prophétie du dieu Apollon.
Mais attention ! Je ne suis pas une fragile mortelle.
Et ça, ils l’apprendront à leurs frais…
Magie, mythologie, amour et action. La nouvelle trilogie explosive d’Agathe Roulot, aux éditions la Plume et le Parchemin..
.

couv25945155

Un récit destiné aux jeunes

.

De la mythologie, un brin de modernité, nous voilà dans l’univers de Destins Divins, l’histoire d’Hélène, jeune fille qui n’a rien de particulier mis à part une vie ennuyante. Pourtant, une prophétie va s’abattre sur elle du jour au lendemain, l’obligeant à prendre ses responsabilités. Il faut dire que cela partait plutôt bien, j’avais dans l’idée de pouvoir découvrir cet univers un peu plus en détails, d’ailleurs j’ai assez accroché avec l’intrigue et ce que nous promettait le résumé. Mais quelque chose m’a bloqué. En effet, on se retrouve très vite face à des personnages pas forcément très réalistes, avec des réactions très enfantines. J’ai par exemple détesté le côté nunuche d’Héléne qui semblait, du jour au lendemain, alors qu’elle apprend qu’elle fait partie d’une prophétie, vivre son quotidien paisiblement, comme ci rien ne venait de se passer. Cet aspect non réaliste m’a beaucoup déplu, c’est un petit point négatif car l’histoire partait vraiment bien.

A noter que nous allons aussi retrouver d’autres personnages qui vont apparaître au fur et à mesure, mais là encore, pour le peu que l’on découvre, on fait face à des personnalités un peu vides, qui restent sans profondeur. Une scène au tout début du livre m’a d’ailleurs tout de suite fait tiquer. Il s’agit du moment ou un personnage va annoncer à Héléne la prophétie et que cette dernière, va juste se sentir étrange avant de reprendre le cours de sa vie (Bien qu’il y ait des passages où elle y réfléchit). Je trouve qu’il y a certaines incohérences du genre qu’il aurait fallu éviter pour pas que le lecteur s’arrête pour voir si l’on a bien compris le passage ou si c’est simplement la réaction du personnage. C’est aussi en ça que j’ai eu du mal à me projeter dans la peau de la jeune fille.

Mis a part cela, j’ai trouvé l’intrigue intéressante, en effet, j’ai peu l’occasion de découvrir la mythologie où des histoires qui traitent de prophétie, j’essaye en général de les éviter. Le rythme est assez lent, on y va étape par étape, mais l’auteure nous offre immédiatement des informations très importantes que j’aurais préféré apprendre plus tard, a cause de cela je me suis légèrement ennuyé par moments. Un point fort, car oui il y en a, c’est l’ambiance qui gravite autour des personnages, certes cela fait très « histoire » pour très jeunes adolescents, mais on y retrouve tout de même une atmosphère assez singulière.

.

Un style maladroit
.

Mais venons en a la chose qui m’a le plus dérangé dans ce roman, il s’agit du style un peu trop simpliste et des nombreuses fois où j’ai rencontré des tournures assez maladroites. Notamment quand l’auteure utilise des mots comme « asséner » pour décrire une conversation ou des mots tranchants, j’ai trouvé ça un peu dommage car du coup ça enlevait beaucoup de charme à l’histoire. Une autre chose problématique ce sont les erreurs de mise en page, comme par exemple certains espaces qui manquaient.

Sinon la couverture a été très bien réalisé, personnellement j’aime beaucoup le côté très mythologique de l’illustration, ce qui colle complètement au récit. C’est un gros plus car pour moi la couverture compte énormément. En plus, au toucher le livre est super doux. Bref, un bon point pour ce roman !

Un roman qui aurait pu faire mieux mais qui se rattrape avec une histoire intéressante, je le recommande plutôt pour un public jeune !
14


signature steven

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :