[Critique Littéraire] Exilium – Tome 1 : L’internat – Frédéric Bellec

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui on se retrouve pour une toute nouvelle chronique qui portera sur le roman de Frédéric Bellec « Exilium – L’internat ».

Le roman « Exilium – L’internat  »  est un roman fantastique. Ce livre aborde de nombreux thèmes tels que la peur, l’épouvante, l’espoir, l’acceptation et le courage. Il a été publié le  14 Décembre 2016 chez la maison d’édition « BOD».

Composé de 440 pages dans le format proposé chez BOD, il vous est possible de l’acquérir au prix de 17€ en version « Broché» et 9.99 € en version  » Kindle » sur Amazon.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Exilium – L’internat»:

« Cette semaine-là, de fortes chutes de neige exigèrent la fermeture du lycée où je travaillais comme ‘pion’, mais le maintien exceptionnel de l’internat permit l’hébergement de la poignée d’élèves bloqués sur place. Par ma proximité avec le lieu de travail, je fus le seul disponible pour assurer les nuitées. La semaine se présentait alors avec un calme insolent : encadrer sept adolescents occupés à compter les flocons au sein d’un établissement vidé de son âme.

Sauf que nous n’étions pas seuls !

Au début, j’expliquais aux élèves effrayés que le vent et le froid étaient à l’origine des souffles et des craquements. Jusqu’à ce que leur fréquence nous accule à l’évidence : quelque chose sans aucun lien avec la météo avait infiltré le dortoir !

Alors que je pensais avoir trouvé le calme dans la campagne du Centre France, après mon départ de la Côte d’Azur pour la petite ville de Saint-Amand-Montrond, j’allais découvrir un énigmatique Berry, qu’au XIXe siècle Chateaubriand avait décrit comme une contrée  » où se passaient des choses étranges  » ! »

bm_CVT_Exilium--Livre-1--Linternat_7116

Ma chronique littéraire

Un roman effrayant et angoissant qui nous transporte dans un contexte cauchemardesque ! 

Ce roman nous narre l’histoire de Frédéric, un pion chargé de surveiller l’internat durant une tempête de neige. Malheureusement, les événements vont commencer à s’aviver dans le dortoir et les nuits vont peu à peu se transformer en véritables cauchemars. Accompagné de trois élèves, Frédéric va tenter de trouver le fin mot de cette histoire.

Une histoire surprenante, inattendue, je n’étais pas vraiment préparé à cela. En fait, j’avais plutôt idée ici d’esprits, de fantômes, d’un côté un peu plus mystique que je n’ai malheureusement pas retrouvé. Certes cette histoire m’a terrifié, mais il manquait un caractère clairement magique. Une histoire différente m’aurait surement plu, mais là j’ai été grandement déçu.

La narration de ce roman se passe sous le point de vue de Frédéric, on le suit au fur et à mesure des journées et on découvre vraiment des choses assez déconcertantes. A vrai dire, la narration était très bonne, mais le personnage de Frédéric manquait d’émotions, de naturel. Un point de vue intéressant mais qui n’est pas parfaitement en adéquation avec l’histoire, l’on découvre ce récit sous un angle plus adulte, moins de façon ésotérique et magique.

Le rythme de ce roman est très très long, certes on y trouve pas mal de passages d’action, mais qu’est ce que j’ai pu m’ennuyer à certains moments. Trop de descriptions, trop de blabla et finalement pas beaucoup de fond dans la première partie. Ensuite, le rythme ne s’améliore pas, mais la profondeur de l’histoire est un peu plus passable. Je dois dire que j’attendais totalement autre chose alors ceci explique mon avis aussi tranché.

Un univers assez complet que l’on découvre un peu plus dans la seconde moitié du roman, on y comprend pas mal de chose tandis que la première partie est beaucoup plus axée sur l’épouvante et la vie des élèves au dortoir. Cependant, il m’a manqué ici encore un gros côté attachant, un petit quelque chose qui m’aurait fait dire que cet univers débordait d’originalité.

Le style de Frédéric Bellec était pour moi une véritable épreuve, non pas une épreuve déplaisante non, mais bien le genre de lecture assez longue et complexe, avec des phrases parfois à rallonge, ce qui n’est pas vraiment en lien avec ce que j’apprécie. En soi, ce n’est pas un mauvais style, mais simplement un type d’écriture un peu trop superficiel par moments.

En ce qui concerne le personnage principal, nous retrouvons Frédéric, le pion du lycée qui est charge également de l’internat car une tempête de neige a rendu les transports impossibles. Un personnage sympathique, assez courageux, mais qui m’a déçu a cause de son caractère. Dommage, j’avais beaucoup d’espoir pour cette histoire ! 

Les personnages secondaires sont essentiellement des élèves, on suit donc Kevin, Guilhem et Lewis, trois jeunes qui ne sont pas tellement attachant ni même passionnant, j’ai trouvé les personnages un peu trop lisses, ils manquaient de profondeur.

L’intrigue de ce roman tourne autour de la créature mystérieuse qui rode dans le dortoir, on ne sait pas trop ce qu’elle est, jusqu’au milieu du roman, où nous commençons à en savoir plus, nous rentrons dans l’univers de la bête et je dois dire que cette partie était pour moi assez décevante.

Une ambiance à vous glacer le sang, à mi chemin entre l’horreur et l’épouvante, une histoire qui nous met dan tous nos états et qui ne nous lâche pas avant la moitié du roman, car oui, au bout d’un moment le soufflet s’effondre et vient alors une deuxième partie, plus explicative et beaucoup moins palpitante, dommage, j’aurais préféré garder cette ambiance d’horreur que j’aime tant !

En ce qui concerne le visuel du roman, je le trouve vraiment super bien fait, on retrouve des teintes assez sombre qui colle parfaitement avec l’histoire, une griffe de monstre sur la couverture qui nous fait rappel a la créature du roman et tout ça mis bout à bout fait que j’ai adoré le visuel !

Finalement, c’était une lecture assez mitigée et plutôt décevante, entre l’horreur qui me mettait parfois dans des situations assez mal à l’aise et le côté assez longuet de la seconde partie, je dois dire que je n’ai pas eu ici ce à quoi je m’attendais. Un livre bon, mais qui ne me correspond finalement pas du tout. Un livre en deux teintes qui ne m’a pas totalement convaincu.

Un roman horrifique qui vous prendra aux tripes et qui vous guidera dans l’antre de la bête !
s (5)

 


Et vous ?

Avez-vous envie de lire ce roman ? Avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Merci pour ton avis ! 😀

J’ai vraiment hâte de me plonger dans ce roman : j’ai très envie de découvrir cette ambiance pesante et d’horreur. 🙂

Par contre, tu parles de « littérature étrangère » alors que c’est un roman français, tu ne voulais pas plutôt parler de « littérature de l’étrange » ? 😉

1 année ago

J’espère qu’il te plaira 🙂 Oui je me suis trompé ^^ Merci je n’avais pas vu !

1 année ago
Wilfried
La Rédac

Jolie chronique, mais quel tristesse que le coeur même du si joli message qui transpire dans ce roman ne soit pas abordé, occulté par ce désir initial de chercher à y voir un ouvrage où la magie serait maître. Alors que rien sur la quatrième couverture ne laissait présager une telle thématique, c’était le mystère absolu. Je note toutefois que de toutes les chroniques lues, la peur et l’angoisse reviennent à l’unanimité. Et je confirme, j’ai du arrêter la lecture plusieurs fois 🙂 !

1 année ago

Review [Critique Littéraire] Exilium – Tome 1 : L’internat – Frédéric Bellec

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.