[Critique littéraire] Il ne peut rien arriver dans un monde qui n’existe pas – Alice Bel

Auteur : Alice BelIl ne peut rien arriver dans un monde qui n'existe pas

Edition : Auto Edition

Parution : 20 juin 2016

Genre : Contemporain  

Nombre de pages : 182 pages

Prix :  9,37€ ( ou 4,61€ en ebook )

 

Résumé :

Lalia et Augustin sont deux enfants enfermés dans des corps d’adultes. Ils ont trente ans, vivent à Paris et sont terrifiés à l’idée de grandir. Pour ne pas affronter la réalité, ils s’inventent un monde où on marche sur les mains pour ne pas pleurer, où on fait des grimaces pour communiquer, où on compte ses pas pour se retrouver, où il y a des parenthèses, du miel, des Mentos empoisonnés, des faux mariages et des chasses au trésor. Ils ne craignent rien, il ne peut rien leur arriver dans ce monde puisqu’il n’existe pas.

C’est l’histoire d’un amour inscrit dans une génération élevée aux séries télévisées, une génération qui a peur de vieillir, peur de l’amour, peur de la vie. C’est l’histoire d’un amour qui n’existe pas.

 

Dans ce roman on va donc suivre l’histoire d’amour de Lalia et Augustin. Ils s’inventent alors leur monde à eux afin d’oublier la réalité.

Pour ce roman, j’ai contacté l’auteur sur les réseaux sociaux suite à un post de sa part. Elle cherchait des blogueurs afin d’obtenir des avis sur son premier récit. J’ai proposé de le lire et ensuite donner mon ressenti sur le blog. Malheureusement j’ai été un peu déçue. Je n’ai pas compris le sens du récit, je n’ai pas réussi à m’identifier à cette histoire et à ces personnages.

Quand j’ai lu le résumé j’ai tout de suite été emballé par ce roman qui m’avait l’air très intriguant. De plus la couverture est absolument sublime ! Cependant je n’ai pas trouvé ce à quoi je m’attendais à l’intérieur. Comme je ne me suis reconnue ni dans l’histoire ni dans le personnage de Lalia, je n’ai pas ressenti beaucoup d’émotions si ce n’est de l’agacement envers son comportement mais ça on en parlera plus tard.

Le point de vue est plutôt agréable. On suit Lalia qui, perdue dans ses sentiments, tente de se persuader que sa relation avec Augustin peut aboutir à quelque chose de sérieux. La narration est simple et sympathique.

Les descriptions au début du roman sont un peu répétitives à mon goût et assez longues. Je me suis parfois perdue parmi tant de répétitions. Au fil du roman j’ai trouvé que le rythme était plutôt redondant. Pour moi il se passait un peu toujours la même chose. Le fait de tourner en rond dans le récit est un point négatif mais peut être était ce qui était voulu par l’écrivain.

L’univers qui nous est proposé est simple car il s’agit d’un cadre réel et on peut facilement se retrouver dans ce décor.

Cependant l’intrigue était sans but pour ma part. Je l’ai trouvé lente et inintéressante. Il n’y avait aucune surprise aucun rebondissements aucune émotion particulière. Je ne me suis absolument pas reconnue dans ce roman et c’est pour cela que je ne l’ai pas apprécié.

Bizarement j’ai trouvé l’ambiance du roman assez sombre mais je ne saurais réellement dire pourquoi. Mais cela ne pas dérangé j’ai même trouvé ça bien. En effet l’intrigue étant sans issue, enfermer le lecteur dans une telle ambiance était un bon choix.

Le style de l’auteur est plutôt agréable. Il y a quelque chose dans son écriture que j’ai beaucoup aimé. Après une situation elle fait le choix de mettre une phrase au futur dévoilant quelque chose qui nous surprend. Elle nous annonce ce qu’il se passera par la suite. J’ai trouvé ça agréable car cela ajoutais du rythme et du peps au roman.

En ce qui concerne les personnages c’est pour moi le plus gros point négatif de ce roman. Bien qu’ils soient tous les deux aboutis et très construit, je n’ai pas du tout apprécié le personnage de Lalia. Elle m’a profondément agacée. Elle est indécise au possible, lunatique et cyclothymique. Son caractère, sa façon d’être, ses choix, son attitude, tout chez elle m’a déplue. Rien ne correspondais à moi à ce que j’aurais pu faire à comment j’aurais réagi ni à ce que j’aurais dit. Lalia étant alors mon opposé je ne l’ai pas supporté.

J’ai cependant aimé la fin qui bien que totalement prévisible était écrite de façon poétique.

Mon jeune âge a fait que rien ne me parlait dans ce récit et je ne l’ai donc pas apprécié.

En bref, c’est une romance qui ne me correspond pas. Les personnages agaçants et le rythme trop circulaire m’ont vite perdue. Je conseille ce roman aux personnes un peu plus mures car je suis certaine qu’il pourrait plaire à d’autres personnes.

Je pense que mon âge joue beaucoup sur mon avis car je n’ai pas compris ou voulait nous emmener l’auteur. Cette chronique n’est que mon avis personnel. Je vous invite donc à vous créer votre propre opinion. 

received_10205268998319556


Et vous ?

Qu’en pensez vous ? Avez vous lu ce roman ? L’avez vous apprécié ?

13517984_10205271792829417_1172693243_o

 

Review [Critique littéraire] Il ne peut rien arriver dans un monde qui n’existe pas – Alice Bel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.