[Critique Littéraire] La Faucheuse de Neal Shusterman – Un livre à découvrir absolument !

« Priez qu’elle ne vienne pas pour vous ! ». Vous avez frissonné en lisant cette phrase ? Car moi oui. Aujourd’hui nous nous attaquons à un roman audacieux et malin qui va vous faire voyager à travers les yeux d’un être tout particulier qui arrivera, grâce à son côté mystique et symbolique, à vous passionner. Il s’agit du livre de Neal Shusterman : La Faucheuse.

Ce livre de Neal Shusterman est un roman Young-Adult que l’on pourrait classer dans la catégorie « petite perle ». En plus d’être écrit d’une main de maître, La Faucheuse nous parle de thèmes intéressants et importants tels que l’évolution de la société, l’acceptation de la mort et le rapport à l’autre. Il sera publié le 16 février 2017 chez la maison d’édition « Robert Laffont » et plus précisément dans la collection R. Composé de 493 pages, vous aurez de quoi vous occuper pendant plusieurs jours, de quoi vous prendre de passion pour ces deux personnages principaux qui vont vivre un véritable rite initiatique. Il vous est possible de l’acquérir au prix de 18.90€ en version Brochée. 

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « La Faucheuse »:

MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement ( » glané « ) par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité. Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux…
.

9782221198674Une histoire atypique

.
Soufflé. Voilà mon premier ressenti après avoir lu La Faucheuse. Ce roman Young-Adult nous conte en effet l’histoire de Citra Terranova et Rowan Damisch, deux jeunes adolescents qui mènent une vie tout ce qu’il y a de plus normale. Mais quelque chose à changé dans l’ordre de la société, le monde est devenu le plateau de jeu géant des faucheurs, ces êtres qui ont comme mission de glaner des vies pour réguler la population. Citra et Rowan n’ont rien en commun au premier abord, pourtant, tous deux ont fait face à la venue d’un faucheur et leur vie à changé au moment même où celui-ci a pénétré leur vie.
.
Alors, bien qu’ils n’en aient aucune envie, les deux ados vont se voir proposer de devenir apprenti Faucheur, aux côtés de Maître Faraday, un faucheur du Mid Amérique. Mais une épée de Damoclés se place dans le plus grand des secrets au-dessus de la tête des deux jeunes apprentis. A la fin de leur apprentissage, le gagnant devra glaner la vie de l’autre, sans avoir son mot à dire. C’est ainsi que va débuter un long rite initiatique d’une année qui va leur apprendre les rudiments de la vie d’un membre de la serpe, mais qui va également les aider à se connaitre eux-même tout en côtoyant la mort au quotidien.
.
Une histoire bluffante et impressionnante, qui vous guidera au centre de la vie des faucheurs aux côté de Citra, douce et téméraire et de Rowan, déterminé et audacieux. Ces deux caractères forment dès le début de l’histoire une vraie alchimie qui nous pousse à avoir de l’empathie pour le duo. Ils sont en compétition et pourtant, l’on peut voir l’évolution d’une certaine relation durant tout le récit. Ils vont grandir ensemble et apprendre à faire face à leur destin. Une vraie découverte, je ne m’attendais pas à lire une histoire aussi bien ficelée et remplie de rebondissements du début jusqu’à la fin !
.
J’ai été notamment scotché par la plume de Neal Shusterman qui sait nous mettre dans une ambiance très intime avec un style fluide, simple, qui nous laisse apprécier notre lecture à sa juste valeur. On suit les personnages principaux de très près, on en apprend beaucoup sur chacun d’entre eux et surtout, nous avons le droit à chaque fin de chapitre, à un petit passage du journal de bord de l’un des faucheurs. Ce petit plus nous permet d’en connaitre encore davantage sur l’univers des faucheurs et leur organisation. On y découvre notamment des anecdotes croustillantes sur les origines des serpes, sur le glanage des hommes mais aussi sur les ressentis des faucheurs. Nous avons notamment les confessions de Dame Curie, Maître Farraday et beaucoup d’autres encore (Les faucheurs utilisent lors de leur ordination le nom d’un personnage historique qui les suivra toute leur vie).
.

16128063_10206695538422167_1495739401_nUn univers passionnant et captivant

.

Une lecture que j’ai terminée en moins de trois jours, je me sentais happé par l’histoire et je ne pouvais plus m’en détacher. Je me suis vraiment laissé bercer par l’intrigue qui change tellement de ce que l’on peut déjà voir dans les romans Young-Adult. C’est novateur, c’est bien écrit, c’est profond… un vrai petit bijou qu’il faut découvrir absolument !

Autre point important c’est la construction des personnages. On fait face ici à deux protagonistes à l’opposé l’un de l’autre et qui pourtant mis ensemble, forment un mélange savoureux et palpitant. D’un côté nous avons Rowan, le rouquin qui n’a peur de rien ou qui en tout cas essaye et de l’autre, Citra, un morceau de jeune femme à la conscience rongé par son passé. Deux vies, deux personnages, mais aussi deux façons de vivre cette histoire. Je me suis pris d’affection personnellement pour Citra, car je me suis reconnu un peu dans ses réactions et ses choix. Mais vous pouvez très bien vous identifier à Rowan et c’est ça qui est malin, car le roman est construit de manière à ce que vous aussi vous fassiez vos propres hypothèses en fonction du personnage que vous préférez.

Dans ce roman il y a de tout, de l’action, des morts, du sang, des choix, des leçons de vie… Tout ce qu’il faut pour passer un agréable moment. Je n’ai que très rarement des coups de cœur comme celui-ci, mais j’ai trouvé ce livre tellement entier et rempli de rebondissement que je ne peux que le placer dans mes coups de cœur.
 
En ce qui concerne la couverture, je ne me faisais vraiment pas de soucis, la collection R choisit toujours des visuels hypers attrayants qui donnent envie de dévaliser toute la librairie. Mais je dois noter que celui-ci représente vraiment à la perfection l’histoire, un brin mystique, une pincée de morts artificielles et surtout, un peu de poison…
 
Un roman que je vous recommande du fond du cœur, une vraie découverte qui m’a donné envie d’en connaitre encore plus sur l’univers si grand de Neal Shusterman. Je n’ai qu’une chose à rajouter : Craquez !

20


signature steven

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Houlala, je l’ai terminé et c’est vraiment un énorme coup de coeur !!

8 mois ago
La Rédac
La Rédac

Une vraie bonne surprise !

8 mois ago

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :