[Critique littéraire] La Voleuse de livres – Markus Zusak

Titre: La Voleuse de livres

Auteur : Markus Zusak

Edition : Pocket

Date de parution : Mars 2008

Genre : Drame

Nombres de pages : 633

Prix : 8.20€ (poche)/ 9.90 (broché)

Note : 9/10

Résumé

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la mort. Et, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée.

Est-ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt ? Ou sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret…. Celui qui l’a aidée à survivre et a même inspiré à la Mort ce joli surnom : la Voleuse de livres….

 

Mon Avis

L’histoire de ce roman m’a bouleversée du début à la fin. Un chef d’œuvre ! On y retrouve Liesel une jeune fille qui a été laissée dans une famille d’accueil à Molching non loin de Munich, par sa mère à l’âge de 10 ans. Elle ne savait alors pas lire. A travers ces chapitres, on la voit grandir petit à petit au milieu de cette guerre dont elle apprend les conditions de vie, les jeunesses hitlériennes, les juifs qui se cachent et les privations… C’est ainsi qu’elle trouve refuge auprès des livres qui lui procure un certain réconfort, mais qui l’oblige à voler ou « emprunter» car à cette époque les livres étaient brûlés. Par contre je ne me suis pas sentie impliquée dans les sentiments des personnages de l’histoire. C’est comme si on regardait la scène de loin sans y participer ce qui est dommage de ce point de vue là.

En commençant ma lecture, j’ai tout de suite été surprise par le fait que la narratrice n’est qu’autre que la Mort (qui nous parle à la première personne). La lecture se fait donc à travers les yeux de la grande Faucheuse qui devient spectatrice de l’histoire de Liesel. Ce n’est pas tout ! L’auteur a voulu par la même occasion insérer la Mort comme personnage de l’histoire ! Ce qui permettra à la Mort de passer d’un personnage à un autre et d’un lieu à un autre tout en gardant une certaine distance avec le sentiment des personnages.

Ce livre a également été  adapté en film dramatique par Brian Percival et sortie en 2013 pour une durée de 131 minutes. Je l’ai vu et je pourrais le regarder de nombreuses fois mais je préfère avant le lire et l’imaginer dans ma tête.

L’intrigue se poursuit jusqu’au bout, c’est important pour amener le lecteur à vouloir connaître la suite et garder l’envie de continuer. Toutefois la fin du livre nous rappelle que nous sommes en temps de guerre et elle n’épargnera pas grand monde…

Pour une fois le récit se penche sur les personnages qui vivaient en Allemagne et sur leur vision des choses et des événements tragiques. Souvent les livres traitent des points de vue des habitants des pays envahis comme le journal d’Anne Franck. Hors ceci n’en est pas un. Certains personnages sont détestables, d’autres attachant à leur manière. Liesel a une certaine maturité pour son âge, on a envie de comprendre le monde à sa façon, car tout à l’air si simple pour elle. Le livre se divise en 10 parties, qui permettent une lecture fluide. Le récit est toujours en mouvement, il est rare de se lasser. C’est l’un des points forts du livre.

Quand au style de l’auteur, Markus Zusak a choisi l’originalité, c’est très agréable à lire ! Le fait est que le livre est raconté par la narratrice qui est en même temps un personnage clef de l’histoire car c’est à travers ces yeux que l’on vit le déroulement des événements. Son écriture est assez déroutante au début mais petit à petit je m’y suis habituée (au niveau de la narration) L’auteur a eu l’idée de ce roman grâce à ses parents qui ont vécu en Allemagne pendant la guerre.

En bref, j’ai adoré ce livre de poche, j’en avais entendu parler et c’est un genre qui m’a toujours attiré surtout depuis son adaptation cinématographique. Je l’ai vu avant de lire le livre, chose que je n’aime pas bien car il y a moins de détails par rapport au roman. On se laisse prendre dans l’histoire et les pages défilent à une vitesse ! C’est vraiment un livre que je garde dans mes favoris.

Avis aux passionnés de la seconde guerre mondiale ce livre est à lire absolument ! 


Et vous ?

L’avez-vous lu ? Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à laisser tout ça en commentaire je me ferai un grand plaisir de vous répondre !

13720454_10205419831050280_1378060958_o

Review [Critique littéraire] La Voleuse de livres – Markus Zusak

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.