[Critique Littéraire] Le bois dormait – Rebecca Dautremer

Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un album très magnifiquement raconté par la talentueuse Rebecca Dautremer. L’album illustré « Le bois dormait»  est une invitation au jeu et nous plonge de nouveau dans le passé, à l’époque de notre enfance. Il a été publié le 02 Novembre 2016 chez la maison d’édition « Sarbacane ».

Composé de 64 pages dans le format proposé chez Sarbacane, il vous est possible de l’acquérir au prix de 18€ en version papier.

couv-le-bois-dormait-620x704

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Le bois dormait »

Deux personnages, dont l’un semble un prince, s’engagent sur un chemin. Ils bavardent, remarquent un papillon, une grenouille, un lièvre, un éléphant… un cavalier – tous endormis.
Pénétrant dans les faubourgs d’une ville, ils découvrent cette fois un enfant sur une balançoire, tout un orchestre et plus loin un balayeur, deux boxeurs, un roi et une reine – guère plus éveillés.
.

Une revisite maline et attrayante

.

Le conte de la belle au bois dormant, une histoire que nous connaissons tous et qui pour la plupart d’entre nous, a bercé notre enfance, notre imaginaire et nos rêveries. Si le conte est magique et féerique, la revisite faite par Rebecca Dautremer est axée sur un nouveau point de vue. Ici, on suit le prince, parcourant la ville en compagnie d’un homme. Ensemble, ils observent les ravages de 100 ans de sommeil sous un regard médusé et intrigué. Au-delà de la simple histoire, bien que très courte, nous sommes ici entraîné dans une bulle. L’espace d’un instant, nous revisitons avec l’auteur un conte de notre enfance.

.

Le Bois dormait_boxeursLa qualité graphique

.

Que dire de ce chef-d’oeuvre visuel… Si je devais le qualifier en un mot je dirai : Magique. Ici, l’auteure a réussi à apporter une touche personnelle, une revisite sympathique, attachante et très belle. On nous plonge dans un univers onirique, aux côtés de personnages charismatiques, que vous reconnaîtrez plus ou moins et qui font référence à l’oeuvre d’origine. Les détails sont assez fous, on y trouve vraiment de tout, de la couleur, de l’émotion et le point le plus important c’est la facilité avec laquelle Rebecca Dautremer nous permet d’imaginer à notre tour tout ce qui gravite dans les environs non illustrés ! 

.

Citations

« Tu crois qu’ils sont morts ? Allons, tu en avais entendu parler ! »

« 100 ans, à ce qu’on dit ? Mais qu’attendent-ils pour se réveiller ? »

« Il n’y en a pas un qui ait envie que ça change… ? Et donc, un baiser d’amour suffirait à secouer ce monde-là ? Tu y crois, toi ? »

.

Qui est Rebecca Dautremer ?

.

Rébecca Dautremer est née en 1971 dans les Hautes-Alpes. Diplômée des Arts Décos de Paris en graphisme, passion- née de photo, elle se tourne vers l’illustration jeunesse à l’occasion d’un premier album, en 1996, chez Gautier-Languereau. Il sera suivi de nombreux succès parmi lesquels L’Amoureux et le célèbrissime Princesses oubliées ou inconnues, ou encore d’objets insolites et impressionnants, comme Une Bible, avec Philippe Lechermeier, son complice de Princesses.


Et vous ?

Aimez-vous les albums illustrés ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

signature steven

Review [Critique Littéraire] Le bois dormait – Rebecca Dautremer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.