[Critique Littéraire] Le Ferry de Mats Strandberg : Un enfer sur la mer !

Aujourd’hui je vous parle d’un livre d’horreur qui a été écrit par Mats Standberg, écrivain, mais avant tout fan de Stephen King. D’ailleurs, au dos du livre, on nous dit que Mats faisaient des cauchemars récurrents après avoir lu les livres du King, c’est ainsi qu’il se serait mis à écrire à son tour de l’horreur. J’adore cette petite anecdote ! « Le Ferry » est donc un livre publié chez « Bragelonne » et fait 495 pages. Il est paru le 17 mai 2017 au format papier, vous pouvez l’acquérir au prix de 20€, vous ne serrez pas déçu ! 

Ce soir, mille deux cents passagers se réjouissent de faire la traversée maritime entre la Suède et la Finlande, à bord du ferry luxueux qui les emporte sur la mer Baltique. L’espace de vingt-quatre heures, ils abandonnent derrière eux leur vie quotidienne et se laissent aller à être quelqu’un d’autre. Mais le mal rôde à bord. Et au cœur de la nuit, au milieu de la Baltique, il n’y a pas d’échappatoire possible. Surtout quand tout contact avec la terre ferme est mystérieusement coupé…Si face à l’adversité certains se comportent en héros, cette nuit fatidique fait parfois surgir le pire chez d’autres – et à mesure que les disparitions inexplicables s’enchaînent, il devient vital que le ferry n’arrive jamais à destination…
.
Le FerryUn bon roman d’Horreur

A la troisième personne, navigant entre les divers points de vue des personnages, Mats Standberg nous offre une plume angoissante, sadique et on ne peut plus horrifique. Le fait que l’on change souvent de personnages pour nous donner une meilleure vision de ce qui se trame sur ce ferry est un très bon point qui nous facilite l’entrée dans le roman. Même si au départ cela est un point longuet, vous allez très vite vous retrouver englouti dans la terrible histoire, sanglante et palpitante. L’auteur a réussi  à bien nous faire rentrer dans son intrigue et il faut dire que le background du ferry, à la titanic (oui j’y ai pensé en voyant la couverture n’aller pas chercher pourquoi je ne le sais pas), m’a beaucoup séduit et m’avait donné envie de me lancer.

D’ailleurs, en parlant de la ouverture, je la trouve extrêmement bien faite, très esthétique et représentative de ce que l’on trouve dans le livre. On ressent déjà la peur et l’horreur qui émane du roman grâce à cela et on a une petite ambiance bien glauque qui se met en place. Petit bémol, le nombre immense de personnages qui au tout début de l’histoire sont plus ou moins présentés dans les détails, ce qui rend certains passages vraiment longs. Mais pas de panique, cela vous servira pour le reste de votre lecture et pour que vous compreniez bien tous les tenants et les aboutissants de l’intrigue.

Certains personnages apparaissent souvent, d’autres moins, mais ils forment tous un échiquier géant qui chacun leur tour agisse, et ainsi, chacun reçoit les répercussions des uns et des autres. On peut dire que son écriture et ses protagonistes sont efficaces, tranchants parfois et délicieusement paniqué. C’est un vrai plaisir de voir cette histoire d’épouvante se dévoiler sous nos yeux.

Si vous aimez les histoires frissonnantes et criantes d’horreur, je vous recommande fortement ce roman ! Pour tous les amoureux de Stephen King qui aimeraient découvrir un nouvel auteur.

17

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :