[Critique littéraire] Les mangues resteront vertes – Christophe Léon

Vous aimez les livres qui font réfléchir ? Les sujets importants mais trop peu  abordés ? Vous n’avez pas peur de ressortir bouleversé d’une simple lecture ? Et bien je vous annonce que cette article et ce roman sont fait pour vous !

Aujourd’hui on se retrouve donc pour une nouvelle critique littéraire du dernier roman de Christophe Léon : Les mangues resteront vertes. Ce roman est le deuxième d’une toute nouvelle collection, dans les éditions talents hauts, qui s’appelle les Héroïques. Cette collection a pour but de publier des romans sur des sujets importants de l’histoire mais un peu oubliés par le temps malheureusement. Les auteurs inventent donc une fiction autour d’un événement historique afin que ce dernier soit un peu plus reconnu.

J’avais vraiment adoré le concept et c’est pourquoi je me suis procuré les deux romans déjà parus. Les couvertures se démarquent vraiment car elles sont colorées avec un graphisme qui leur est propre . Il a été publié le 15 septembre 2016 chez  Talents hauts.

Il possède 160 pages et vous pouvez l’acquérir au prix de 14 € au format papier, notamment en cliquant sur le lien en bas de l’article.

Voici le résumé que vous pouvez trouver sur la quatrième de couverture :

1975 : Odélise a dix ans lorsque, peu avant la saison des mangues, elle est arrachée à sa famille et à son île de La Réunion avec une centaine d’autres enfants. Elle est envoyée en métropole dans une famille d’accueil de la Creuse.
Pour lutter contre le chagrin, l’isolement, mais aussi le froid et le déracinement, Odélise s’invente un double, Zeïla, qui ne la quittera plus.

.

couv-les-mangues-resteront-vertesUne histoire bouleversante

.

Ici on suit donc l’histoire de Odélise qui se retrouve arrachée à sa famille de la réunion pour, selon les services sociaux, avoir un avenir meilleur en France métropolitaine.

Je trouve premièrement le sujet vraiment touchant. J’avais vu un reportage sur ce sujet il n’y a pas longtemps et j’avais vraiment été très touchée par le sujet. Donc quand j’ai découvert pendant ma lecture que ça parlait de ça j’ai vraiment été agréablement surprise.

L’intrigue est vraiment passionnante, on veut toujours suivre l’histoire d’Odélise pour savoir ce qu’il va se passer. Je trouve que cette lecture sort vraiment du lot. Elle se démarque par son sujet, son intrigue, sa narration… On suit tout au long du roman le point de vue d’Odélise. Elle nous raconte avec beaucoup de sentiments ce qu’elle vit, ce qu’elle ressent et ce qu’elle pense. Et même si on ne s’y attends pas forcément dans ce genre, il y a pas mal de suspens. On est toujours dans l’attente de savoir ce qu’il va pouvoir arriver d’autre à cette jeune fille.

En commençant cette lecture, on peut s’attendre à quelque chose d’assez superficiel et pourtant, j’ai rarement été aussi surprise par ce roman. Je ne vous en dit pas trop pour ne pas vous dévoiler les surprises que ce livre peut vous réserver.

 

Un rythme qui monte crescendo

.

Tout d’abord, parlons du style de l’auteur. J’ai vraiment trouvé ce dernier particulièrement envoûtant. C’est la première fois que je lis cet auteur mais je l’ai trouvé vraiment très percutant dans son style. Les émotions sont au rendez-vous, les personnages sont bien approfondis malgré le peu de pages. Et j’ai beaucoup aimé le fait que l’auteur intercale par moments des phrases au futur, qui nous annonce d’avance ce qu’il va se produire dans un futur très lointain ( ça ne gâche en aucun cas le suspens du roman).

En ce qui concerne le rythme, au début tout est absolument normal, ce n’est pas rapide mais ce n’est pas lent non plus. Puis petit à petit, et ce à partir d’un événement bien précis (que je ne vous révélerai pas), le rythme s’accélère tellement que vous avez du mal à respirer et surtout, vous ne pouvez plus vous arrêtez.

.

Des personnages originaux

.

Les personnages sont vraiment singuliers car on a pas forcément l’habitude de suivre l’histoire d’une jeune fille de la Réunion. De plus cette petite fille n’a pas du tout le même quotidien que nous et c’est ça aussi qui fait qu’on s’intéresse à elle. La situation du roman fait qu’on s’attache énormément à elle. Il y a ensuite les personnages qui constituent la famille d’accueil d’Odélise. Ceux-là ne sont pas forcément attachants mais j’ai rarement eu affaire à des personnages que j’aime et déteste en même temps. Je vous laisse découvrir tout ça par vous même ! Et puis il y a Zeïla. Je ne vous dis pas qui est ce personnage dans l’histoire, mais c’est le personnage que j’ai le plus aimé dans ce roman. Sincère, objective et rassurante sont les adjectifs que je lui attribuerai pour la définir.

Ce roman est un véritable petit coup de cœur. Touchant, absorbant, bouleversant c’est ce que je retiendrai de ce roman. Après cette lecture on oublie vite nos petits soucis de la vie de tous les jours. C’est une lecture qui vous fait relativiser et vous apprend un élément de l’histoire souvent oublié.

18


signature-clem

Review [Critique littéraire] Les mangues resteront vertes – Christophe Léon

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.