[Critique Littéraire] Ma Fille – Jane Shemilt

Aujourd’hui on se retrouve pour une toute nouvelle chronique qui portera sur le tout nouveau roman de Jane Shemilt,  » Ma Fille » .

Le roman « Ma fille»  est un thriller dans la même veine qu’Amelia, un livre que j’avais chroniqué l’année dernière et qui avait été un magnifique coup de coeur. Ici on se retrouve en Amérique, dans les tréfonds d’une vie de famille brisée par la disparition d’une enfant. Ce livre aborde de nombreux thèmes tels que la confiance, la perte, le courage, la tristesse et la force. Il a été publié le  04 Mai 2016 chez la maison d’édition « Le Cherche Midi ».

Composé de 395 pages dans le format proposé chez Le Cherche Midi, il vous est possible de l’acquérir au prix de 21€ en version « Broché » et 16.99€ en version « Kindle » sur Amazon.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Ma Fille»:

Jenny est médecin, mariée à un neurochirurgien célèbre. Ensemble, ils ont élevé trois superbes enfants. Un soir, la plus jeune, Naomi, 15 ans, ne rentre pas à la maison. Les recherches lancées à travers tout le pays restent vaines. L’adolescente a disparu. La famille est brisée. Plus d’un an a passé et les pires scénarios envisagés – enlèvement, assassinat – semblent de moins en moins plausibles. L’enquête s’essouffle… Cependant, Jenny, désespérée et obsessionnelle, n’a pas renoncé. Elle continue à chercher. Elle sent qu’elle ne retrouvera pas sa fille si elle ne sait pas tout de sa vie. Mais faut-il vraiment vouloir tout savoir de ceux qui nous sont le plus proche ? Car les vérités qu’elle va découvrir sont loin d’être celles auxquelles elle s’attendait.

couv57106655

Ma chronique littéraire

Un Thriller haletant et dévastateur qui soufflera sur vous comme une tempête d’émotions ! 

Ce roman nous raconte l’histoire de Jenny, une mère de famille médecin qui a épousé un célèbre neurochirurgien, Ted. Ensemble ils ont formé une famille joyeuse et aimante avec leurs trois enfants, Naomi, Ed et Théo. Mais voilà, un soir, Naomi, 15 ans ne rentre pas de sa représentation de théâtre et c’est toute la vie de cette famille qui va voler en éclats. Après un an de recherches, la piste de l’enlèvement ou du meurtre s’essouffle et peu à peu, l’enquête se retrouve dans une impasse. Jenny refuse de voir sa fille quitter sa vie,  alors, armé de sa peine et de son courage, elle se lance à la recherche d’indices, sur la vie de sa fille et sur ses secrets. Mais les découvertes qu’elle va faire sont loin de celle auxquelles elle s’attendait.

Une histoire qui nous prend aux tripes et qui ne nous lâche pas ! Soyez sûr qu’en commençant à lire ce roman, vous serez pris par l’enquête et la seule chose que vous voudrez faire c’est terminer votre lecture pour dénicher le fin mot de cette intrigue. Il y a des rebondissements, un petit côté brisé et surtout une grande pincée de suspens, de quoi vous tenir en haleine pendant les trois cents pages de ce livre.

La narration de ce roman se fait sous le point de vue de Jenny, la mère de famille, on alterne ainsi le passé et le futur en nous projetant un an après la disparition de Naomi (2010)  et l’année de sa disparition (2009). On la suit dans cette enquête, on a mal pour elle, on compatit et surtout on s’imagine dans cette situation… Un roman qui fait réfléchir et une narration qui nous transporte, un cocktail explosif pour ce livre hors normes !

942499shemilt (1)
Les versions étrangères du roman

Le rythme de ce livre est très fluide, c’est vraiment un gros point positif car on est happé par cette enquête que mène cette mère de famille. On se dit que oui, finalement, tout est encore possible, que les recherches peuvent aboutir à quelque chose. On est transporté et animé par les émotions de la mère qui se retrouve manipulée par ses fils, ses amis, son mari… Elle est même manipulée par sa fille et la voir chuter dans les bas-fonds de son âme fait peine à voir. Mais grâce à tout cela, le rythme de roman est génial, on ne s’ennuie absolument pas !

Un univers assez commun car il s’agit de notre monde, en version très réaliste et très bien décrite. Mais ici ce n’est pas le point-clef de l’histoire, l’univers accompagne le récit et nous projette quelques questions existentielles : Que ferions-nous si notre fille disparaissait ? Serions-nous capables de tenir le coup ? Un univers très addictif qui vous donnera quelques frisons de réalisme !

Le style de Jane Shemilt est une découverte pour moi, je ne connaissais absolument pas cette auteure mais quand j’ai vu cette couverture j’ai tout de suite sauté sur l’occasion ! L’auteure a un style agréable, on passe un bon moment de lecture. Elle arrive à nous happer avec sa plume, à mettre en avant des détails infimes mais très importants pour la compréhension de l’histoire… En bref, une plume que je rajoute à mes coups de coeur.

En ce qui concerne le personnage principal, Jenny, on la sent totalement déchue, cassée, elle fait face à un entourage on ne peut plus étrange qui prend pour la plupart la nouvelle de la disparition de Naomi a la légère. Elle est manipulée par tous les bouts et avoir un personnage féminin a la fois fort et brisé je dis oui ! Ce personnage était incroyablement surprenant et terriblement complexe.

Les personnages secondaires quand à eux sont vraiment très bien construits, on découvre des détails assez minutieux qui nous font découvrir des facettes de la personnalité des personnages. Ted, Ed et Théo sont surement ceux que je retiendrais principalement dans cette histoire, ils ont été tellement exécrables chacun à leur manière durant toute la durée du récit !

L’intrigue de ce roman tourne autour de la disparition de Naomi, c’est la pierre angulaire du livre et on peut dire que c’est largement assez pour nous guider jusqu’à la fin. Rebondissements, découvertes, émotions, il y a tout ce qu’il faut dans ce roman pour passer un incroyable moment de lecture !

Une ambiance très sombre, la vie de Jenny n’est pas toute rose et notre coeur se brise au fur et à mesure que les pages se tournent. J’ai ressenti énormément de peine pour cette mère de famille qui se rend compte qu’elle ne connaissait pas sa fille mais aussi beaucoup de haine contre son entourage qui la laisse sombrer, seule…

En ce qui concerne le visuel du roman je le trouve très joli, les couleurs correspondent totalement au ton du roman, un véritable mélange de sentiments capturé dans une couverture. Un travail de design qui reste toujours aussi sympathique, surtout sur les couvertures étrangères que je trouve vraiment incroyables !

Finalement, c’était une lecture que j’ai adoré, entre des personnages passionnants et profonds, une ambiance sombre et une fin à couper le souffle je dois dire que ce roman a été un gros coup de coeur !

Un roman puissant et destructeur qu’il vous faut absolument lire si vous êtes à la recherche de grandes émotions ! 

13817266_10205459551443265_1260087488_n


Et vous ?

Avez-vous envie de lire ce roman ? Avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

steven

Review [Critique Littéraire] Ma Fille – Jane Shemilt

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.