[Critique Littéraire] Mon midi, mon minuit de Anna McPartlin

Je vous propose le roman Mon midi, mon minuit écrit par Anna MCPARTLIN et traduit par Valérie LE PLOUHINEC, publié le 6 avril 2017 au format broché par Le Cherche-Midi, le roman fait 400 pages.

Voici ce que l’on trouve sur la quatrième de couverture : 

Un livre qui va vous faire rire, pleurer et vous sentir terriblement vivants ! 
À la suite d’un drame, le monde d’Emma, jusque-là rempli de promesses, s’effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d’elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre…
Comment survivre à la perte et au chagrin ?
Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ?

51P5ga62+fLAttention coup de cœur !

Ce livre est une ode à la vie : malgré les drames, le goût à la vie revient progressivement.

Nous suivons Emma, son amoureux John et leur groupe d’amis Anne, Richard, Sean et Clo. Emma et John sont le couple parfait, amoureux comme au début et tout se passe bien avec leurs amis. Après une soirée en présence de tous, John a un accident et il ne s’en sortira pas.

Le lecteur assiste à tout : l’accident, l’annonce, les obsèques, les étapes de chacun pour « s’en remettre », les changements décidés ou non dans la vie de chacun. Nous suivons de jeunes adultes (autour de 25 ans) jusqu’à la construction de foyers, d’engagement, de maternités aussi. La maternité est centrale dans ce texte, du début à la fin, comme une thématique cyclique, le cycle de la vie.

La difficulté de recommencer une relation apparaît aussi.

Les personnages sont tous attachants et le lecteur entre facilement dans cette bande d’amis et il s’intéresse à leurs problèmes.

Des questions sont centrales dans ce texte, comme la spiritualité, la philosophie face à la vie et à la mort. Et des questions sociales, l’avortement, le droit aux prêtres d’avoir une famille, la vie de couple hors-mariage.

Le cadre de l’Irlande est très bien choisi, avec en notes de fond la présence de James Joyce et les coutumes et modes de vie.

L’écriture est étonnante entre pleurs et rire, ce livre ne laisse pas indifférent.

19


15821011_10206554856665211_1041285050_o

Review [Critique Littéraire] Mon midi, mon minuit de Anna McPartlin

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.