[Critique Littéraire] Niourk de Stefan Wul – De la Science-fiction intelligente !

Il y a tellement de romans de Science Fiction que vous ne vous y retrouvez plus ? Le genre vous est inconnu et vous souhaitez en découvrir davantage ? Aujourd’hui, parlons d’un livre assez particulier car il s’axe dans un genre de Science-Fiction avec une construction assez unique et un univers très agréable. Je vous parle du roman de Stefan wul : « Niourk« . Le titre est clair, concis et nous intrigue dès le départ. C’est d’ailleurs grâce à cela que j’ai eu envie de la chroniquer et de vous en parler car je croyais au départ, en voyant la couverture, que c’était un livre de Fantasy. Et la bonne surprise fut de me rendre compte que j’avais tort et que ce livre était de la science-fiction de A à Z.

Niourk s’inscrit donc dans la lignée des romans d’un genre très prisé par les écrivains, et pourtant, il arrive à se détacher de la masse en nous offrant un récit de qualité et une ambiance toute particulière. Ce roman a été publié le 20 Janvier 2017 chez Milady. Composé de 264 pages, c’est un livre qui se lit relativement vite, mais l’histoire est très agréable à suivre, une vraie découverte ! Il n’y avait vraiment pas besoin de plus. Il vous est possible de l’acquérir au prix de 5.90€ en version poche.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Niourk »:

La Terre n’est plus qu’un vaste désert. Des monstres engendrés par d’antiques technologies radioactives hantent ce qu’il reste des océans – quelques lacs d’eau saumâtre, rien de plus. Dans ce monde âpre, un enfant noir, rejeté par tous les membres de sa tribu, se met en route vers Niourk, la ville mythique, peuplée de fantômes. Au bout de cette quête se trouve peut-être le moyen de redonner vie à notre Terre assassinée.

.

1701 - Niourk_orgUn récit très fourni mais passionnant

.

Ce roman de science-fiction nous parle d’une époque très lointaine où les hommes sont retombées à l’état primitif. Parmi les ruelles envahies par la nature, les tribus s’organisent pour survivre en communauté. Ils sillonnent alors le monde à la recherche de nourriture. Mais un beau jour, un enfant noir va venir ternir le tableau. Rejeté, mal aimé, le jeune garçon est totalement exclu de la tribu, au point de le donner en sacrifice au dieu. Pour autant, le petit enfant n’est pas près de se laisser avoir, alors que le vieux de la tribu part à la rencontre des dieux, l’enfant noir décide de le suivre. Là commence alors une histoire incroyable, où nous allons faire la rencontre d’un univers ingénieux, bluffant et tout simplement inimaginable.

Stefan Wul nous offre, avec ce livre, une vision très sombre de notre avenir, imaginant un système de religion basé sur des anciens panneaux publicitaires et mettant en avant l’effondrement du climat et de la planète. Ce monde est clairement sombre, pour autant, l’auteur nous expose une nouvelle façon de comprendre le monde à travers la science-fiction. Une situation intéressante, d’autant plus que la thématique écologique est souvent amenée sur le devant de la scène dans ce genre de roman, mais pas aussi bien que dans ce récit. La force ici réside surtout dans l’imagination de son auteur, on ne sait pas d’où Stefan Wul a eu cette idée, mais ici on le trouve brillant.

Un véritable voyage au coeur d’un monde rasé, une trouvaille parmi des centaines de livres de science-fiction, une perle tout simplement. Ce livre est très surprenant, d’abord par son histoire qui met en avant des personnages très singuliers, notamment l’enfant noir qui est mis à l’écart à cause de sa différence et également tous les membres de sa tribu que l’on va suivre dès le début du récit. Il y a une sorte d’ambiance très « fantasy » mais qui s’adapte parfaitement à un genre futuriste où le monde aurait finalement régressé. C’est plausible, c’est malin… Je ne sais plus quoi dire mis à part qu’il faut le lire !

.

15977017_10206676540267225_2005291130263911147_nUne construction et une trame particulière

.

Que dire de ce livre, et surtout de sa construction. Peut-être que cela est un peu « trop » à certains moments. Bien que ce roman ait été une vraie surprise, j’ai trouvé qu’il y a avait quelque passage laborieux vers la fin de l’histoire. Mis à part ça, j’ai trouvé le style de Stefan Wul passionnant ! Il sait manier la science-fiction et ce côté « classique » à la perfection. Il n’y a pas à dire, il est bien l’un des seuls auteurs français à pouvoir se frotter aux plumes anglophones qui nous rendent tous accro.

Mais parlons également du public visé par ce livre. Si cette histoire peut être facilement abordée par les personnes qui aiment la science-fiction, elle est également totalement adaptée à un public jeunesse qui aimerait découvrir un univers d’anticipation, futuriste, qui pourrait donner le gout de la lecture à beaucoup de personnes. De plus, nous avons ici des chapitres très courts, plutôt concis, qui correspondront généralement aux besoins d’une première lecture.

Si vous aimez les romans de science-fiction et que vous ne trouvez pas votre bonheur car vous recherchez un auteur francophone, je vous invite à lire ce livre afin de découvrir la magnifique plume de Stefan Wul ! 

18


signature steven

Review [Critique Littéraire] Niourk de Stefan Wul – De la Science-fiction intelligente !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.