Christelle Dabos

[Critique Littéraire] La Passe-Miroir – Tome 1 : Les Fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui on se retrouve pour une nouvelle critique littéraire et pas des moindres car il s’agit de l’oeuvre de Christelle Dabos  « La Passe-Miroir – Tome 1 : Les Fiancés de l’hiver ».

Le roman « La Passe-Miroir – Tome 1 : Les Fiancés de l’hiver » est un roman Fantasy  qui se déroule dans un monde où les hommes peuplent des « arches » volantes. Ce roman aborde de nombreux thèmes tels que le courage, le fantastique, le mariage, l’esprit de famille et la confiance. Il a été publié en France le 6 Juin 2013, chez les Editions Gallimard où il a obtenu le prix du premier roman jeunesse.

Composé de 519 pages dans le format proposé chez Gallimard, il vous est possible de l’acquérir au prix de 18 €  en version papier et 12.99€ en version Kindle sur Amazon.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « La Passe-Miroir – Tome 1 : Les Fiancés de l’hiver » :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

[Critique Littéraire] La Passe-Miroir - Tome 1 : Les Fiancés de l'hiver

Ma chronique littéraire

Un univers onirique, une écriture qui nous transcende, une aventure originale et une héroïne exquisément imparfaite, voilà un roman qu’il vous faut absolument découvrir dès maintenant !

Ce roman nous narre l’aventure d’Ophélie, une jeune fille timide, a l’allure frêle et sensible, qui a le nez constamment fourré dans son musée. Unique en son genre, elle a le don d’être une liseuse (une personne qui lit le passé des objets et de ses précédents possesseurs), mais au-delà de cette capacité originaire de son arche « Anima », Ophélie est une « Passe-Miroir », rien que ça. Entourée de sa famille depuis sa naissance, elle se retrouve du jour au lendemain, promise contre son gré a un homme froid et austère, Thorn, venant du « Pole » et plus précisément de la Citacielle , un monde froid et lointain, qui semble lui réserver quelques surprises de choix. Embarquée dans un dirigeable en direction de sa nouvelle demeure, la jeune maladroite se retrouve alors plongée dans un périple dangereux et onirique dans lequel elle apprendra à se connaitre et s’accommodera de son nouveau « chez elle », une société digne des plus grandes, avec son lot de mystère et de traîtres qui risque bien de la changer à jamais.

L’aventure d’Ophélie est véritablement passionnante, l’imaginaire de l’auteure ne semble ici n’avoir aucune limite…clans, pouvoirs, inventions et autres dons font la force de ce Tome 1 de « La Passe-Miroir ». Dès les premières lignes, nous sommes plongés dans le vif du sujet, Ophélie doit se marier et les doyennes de sont « clan » semblent bien décidées à la lier à cet homme du « Pole ». Un mariage d’intérêt, sans amour ni affection, difficile à croire pour la jeune Ophélie qui a une vision bien à elle du monde. A travers ses yeux, nous découvrons la citacielle, un lieu où il ne fait pas bon vivre et où les secrets et les faux-semblants se cachent sous des couches de vernis. Mais  Ophélie n’a pas son mot à dire dans cette histoire de mariage et la voilà désormais entourée d’inconnus, avec qui elle devra composer son avenir.

L’histoire de ce roman est originale et très novatrice, un style unique et onirique qui fera la joie de nombreux lecteurs ! On retrouve ici toutes les caractéristiques d’une nouvelle série à succès, digne de la grande lignée des Harry Potter et autres sagas fantastique. Plus qu’une aventure, cette histoire nous montre la complexité d’un mariage par intérêt et ces retomber chaotiques.

[Critique Littéraire] La Passe-Miroir - Tome 1 : Les Fiancés de l'hiver

Le rythme du roman est affolant, par moments, nous sommes envoûtés par les mots de l’auteure qui nous fait nous mordre les doigts pour la jeune Ophélie, perdue et brisée sous les grands sabots des Mirages et des Dragons, les familles qui s’opposent à la Citacielle. Au bras ou plutôt a la botte de son futur promis, Thorn, l’intendant de cette arche, son périple nous est compté en détail. Jour après jour, nous découvrons une nouvelle Ophélie, toujours un peu plus perdu que le jour précédent, toujours aussi maladroite, mais qui commence à comprendre la raison de sa venue. Un rythme alterner qui nous fait le plus grand bien !

L’univers est l’une des choses qui m’a le plus interloqué. Grandiose, recherché, détaillé, voilà les quelques mots qui pourraient décrire l’oeuvre abracadabrantesque de l’auteure.  Des mondes séparés, des arches volantes, des familles qui s’opposent et qui se lient, qui disparaissent et se créent, Christelle Dabos nous prouve ici son sens du détail et de la création. J’ai rarement vu une imagination aussi fertile, l’idée de la Citacielle est tout bonnement folle et un brin mystique. Le Monde créé ici est juste fabuleux, on aimerait tellement pouvoir le découvrir un peu plus encore, connaitre les petits secrets de chacun, le passé de ce monde gigantesque. Un travail de titan qui se voit à la lecture, l’on sent que derrière l’histoire d’Ophélie, se cache un monde rempli de mystères. Les lieux que l’héroïne visite, sont dans la globalité très très bien décrits, de paysages en paysages et de tableaux en tableaux, nous apprenons peu à peu à nous accommoder nous aussi de ce monde fantastique aux airs oniriques.

Un style fluide et agréable, digne des plus grands, Christelle Dabos nous fait découvrir son univers et l’histoire d’Ophélie d’une main de maître. Ce roman a dû demander un travail considérable, du haut de ses 519 pages, l’auteure nous prouve la qualité et la recherche de son récit et de son univers.  Une écriture vraiment époustouflante, tranchante et délicieusement appréciable, son talent vous épatera … Une chose est sûr, Christelle Dabos a marqué mon cœur et mon esprit de sa plume enchanteresse et cela se doit d’être salué !

[Critique Littéraire] La Passe-Miroir - Tome 1 : Les Fiancés de l'hiver

Ophélie, par KiraMizuno

Le personnage d’Ophélie est vraiment unique, très développé et profond, on voit que l’auteure a véritablement bossé ses personnages et qu’elle y a passé du temps. A certains moments, nous communions réellement avec l’héroïne et ses émotions nous transcendent… Peur, joie, tristesse et surprise nous traversent au cours de ce roman. Ophélie est adorable et elle est parfaitement imparfaite, une qualité rare qui fait toute la différence. On ne peut que l’adorer, la comprendre et compatir à sa douleur d’être jetée dans la fosse aux lions, seule. Pourtant, elle n’est pas la plus jolie, ni même la mieux habillée, elle est loin d’être la plus remarquée, ni même la plus adroite, mais elle est bien la plus futée et la plus formidable des héroïnes que j’ai rencontrées dans un roman. Grâce à ses dons, elle arrive à se sortir des situations les plus délicates et c’est tellement jouissif de voir ce petit bout de jeune femme, affronter les « grands » de la Citacielle .

Baladée de main en main, Ophélie est livrée à elle-même, sans personne pour l’aider, ni l’aimer. On prend de la peine pour elle, qui est perdue au beau milieu de ce nouveau monde et ses petites réflexions personnelles finissent de nous convaincre, Ophélie rentre bel et bien à la place numéro 1 de mes personnages favoris. Accompagnée de ses lunettes « Magiques » et de son écharpe tricolore « vivante », elle a déjà tout pour nous plaire avec son charisme et ses gestes maladroits. Loin devant tous les autres, elle a ce petit quelque chose qui fait d’elle, un être unique.

Autour d’elle, nous est présentée une palette de personnage énorme que l’on aime détester pour la plupart et que l’on prend gout à adorer. De ceux qui ressortent le plus, je nommerais la tante Roseline pour sa loyauté et son côté protecteur, Archibald pour son étrangeté et Berenice pour son comportement aussi égoïste que manipulateur. Une belle brochette de protagonistes géniaux à découvrir qui viennent encore un peu étoffer l’univers de « La Passe-Miroir »!

L’intrigue de ce roman paraît au départ très simple, deux jeunes gens sont promis en mariage contre leur gré, tous deux s’y refusent. Mais derrière cette histoire de mariage, se cache une intrigue très complexe. Les fils de cette histoire sont cousue de telle sorte à ce que les rebondissements nous surprennent là où l’on ne s’y attend pas et le foisonnement de personnages nous rend l’intrigue encore un peu plus complexifiée. Ce tome 1 nous donne horriblement envie de lire la suite des aventures d’Ophelie. Dans ce premier livre les pions se mettent en place et la suite de l’aventure promet d’être croustillante.

 

[Critique Littéraire] La Passe-Miroir - Tome 1 : Les Fiancés de l'hiver

L’ambiance générale du roman est très nuancé, au fur et à mesure des pages, l’on découvre un monde beaucoup plus « profond » et « sombre » que ce que l’on aurait pu imaginer au départ. Un mélange de trahison et de confiance, qui s’épouse à merveille dans ce roman aux allures fantastique et magique.

En ce qui concerne le visuel du roman, là encore, c’est un sans faute, cette sublime couverture bleue nous donne fondamentalement envie de nous jeter sur ce livre. Sur la première page, l’on retrouve la « Citacielle », élément-clef du roman « La Passe-Miroir » ainsi que ce titre intrigant et terriblement attractif. Au dos, toujours dans un style bien à elle, l’auteure nous propose une quatrième de couverture légère, avec un résumé des plus alléchants.

Finalement, je dirai que cette lecture restera des plus mémorables, c’est une très belle découverte et un très grand coup de coeur, pour cette oeuvre magistrale ! Une chose est sur, je me languis de retrouver Ophélie dans le Tome 2 de « La Passe-Miroir », qui paraîtra en Novembre 2015 !

Si vous êtes adeptes des livres fabuleux, des personnages charismatiques et des univers profonds et travaillés, je vous recommande chaudement ce livre !

[Critique Littéraire] La Passe-Miroir - Tome 1 : Les Fiancés de l'hiver

Extrait

« On dit souvent des vieilles demeures qu’elles ont une âme. Sur Anima, l’arche où les objets prennent vie, les vieilles demeures ont surtout tendance à développer un épouvantable caractère. Le bâtiment des Archives familiales, par exemple, était continuellement de mauvaise humeur. Il passait ses journées à craqueler, à grincer, à fuir et à souffler pour exprimer son mécontentement. Il n’aimait pas les courants d’air qui faisaient claquer les portes mal fermées en été. Il n’aimait pas les pluies qui encrassaient sa gouttière en automne. Il n’aimait pas l’humidité qui infiltrait ses murs en hiver. Il n’aimait pas les mauvaises herbes qui revenaient envahir sa cour chaque printemps. Mais, par-dessus tout, le bâtiment des Archives n’aimait pas les visiteurs qui ne respectaient pas les horaires d’ouverture. C’est sans doute pourquoi, en ce petit matin de septembre, le bâtiment craquelait, grinçait, fuyait et soufflait encore plus que d’habitude. Il sentait venir quelqu’un alors qu’il était encore beaucoup trop tôt pour consulter les archives. Ce visiteur-là ne se tenait même pas devant la porte d’entrée, sur le perron, en visiteur respectable. Non, il pénétrait dans les lieux comme un voleur, directement par le vestiaire des Archives. »


Et vous ?

Avez-vous lu ce livre ? L’avez-vous apprécié ? Fait-il partie de votre Wish-List ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

Steven's Books

16 réflexions sur “[Critique Littéraire] La Passe-Miroir – Tome 1 : Les Fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

  1. bea285 dit :

    J’ai adoré cette lecture, l’univers est tellement dense, réfléchit, innovant! Pour autant, ce n’est pas un coup de cœur à cause du style descriptif de l’auteur qui est particulier!
    Ps: Tu me feras passer ta nouvelle bannière!
    Pss: Mon blog a eu 4 ans et j’offre un lot surprise à toutes les personnes avec qui j’échange! Comme tu fais parti de mes partenaires, tu y as le droit! Je te laisse répondre au questionnaire en lien avec l’article.

    A bientôt. 🙂

    • Steven's Books dit :

      C’est vrai qu’il faut aimer ce style d’écriture avec beaucoup de détails, mais l’histoire en elle-même est tellement géniale 🙂
      (Pas de problème, je vais aller voir tout ça ^^’)

  2. La route des lecteurs dit :

    Ce roman est dans ma PAL ! J’espère autant aimer que les autres car j’ai un peu peur : je ne suis pas fan de la Fantasy et de ses longues descriptions :-/
    À voir ! 🙂
    Mais de toute façon, je le lirais pour le découvrir :p Peut-être en hiver ? ^_^

  3. Saleanndre dit :

    J’ai plus qu’adoré ce début de saga, que je classe presque à la même hauteur qu’un Pullman. Ophélie est attachante, étonnante, et surtout elle reste humble. J’ai vraiment hâte de découvrir le tome 2 (la sortie approche !). En tout cas ton blog est très agréable, merci à Ludo de me l’avoir fait découvrir :).

  4. Nicolas dit :

    Belle chronique, à laquelle je ne souscris cependant pas. Je regrette le manque de rythme et de scénario de cette histoire, ainsi que le manque d’imagination relatif. On nous propose un monde, mais on ne nous le décrit pas, l’auteure préférant s’attarder sur les querelles de pouvoir qui m’ont passablement ennuyé. Une déception de mon point de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *