[Critique Littéraire] Quand il fait nuit – Akiko Miyokoshi

Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’une prochaine parution de l’une de mes maisons d’édition favorites, il s’agit d’un album dessiné magnifiquement publié par Akiko Miyakoshi.

L’album illustré « Quand il fait nuit»  est une réelle invitation au voyage. Transporté dans un univers doux, calme et silencieux, nous parcourons une imagination enchanteresse. Il a été publié le 13 Octobre 2016 chez la maison d’édition « Syros ».

Composé de 32 pages dans le format proposé chez Syros, il vous est possible de l’acquérir au prix de 14,50 € en version papier.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Quand il fait nuit »

« Je sens que j’ai sommeil, j’ai tellement joué aujourd’hui. Le restaurant et la librairie seront bientôt fermés. Il fait déjà nuit, on entend le silence. Il n’y a plus personne ici. »

Sur le chemin du retour à la maison, un petit lapin observe la ville dans les bras de sa maman. Il voit à travers les fenêtres des maisons que chacun s’affaire différemment. Et ensuite, quand il est couché, il s’interroge : Est-ce que tout le monde est maintenant dans sa maison et dans son lit ? Mais surtout, il imagine…

2089776-gf

.

De quoi parle cet album ?

« Quand il fait nuit » est un album à la fois doux, calme et poétique. Il nous plonge dans un univers onirique en compagnie de ce petit lapin, qui rêve et imagine le monde à sa façon. Pendant quelques pages, l’auteur nous invite à le suivre dans son parcours nocturne, a la recherche des autres. Ce petit lapin est lunaire, il cherche à comprendre la vie, la nuit et tous ces petits rituels que chacun a avant de partir se coucher.

.

Extrait de son premier album
Extrait de son premier album

Une qualité de dessin incroyable !

Le gros point fort de cet album est sans aucun doute le talent d’Akiko pour le dessin. Un coup de crayon fin, délicat et apaisant qui vous transporte dans un autre univers, bien plus silencieux et incroyable que l’on ne l’imagine. Avant d’être un album, nous avons ici devant nous un véritable chef-d’oeuvre. Il est rare que je sois aussi emballé par un album pour enfants, bien qu’il m’arrive régulièrement d’en lire, mais celui-ci a quelque chose en plus. Je trouve les dessins très animés et presque vivants, on se plonge très facilement dans les images, dans les histoires et on imagine avec les personnages, ce qui pourrait arriver.

.

gouter-foret-dakiko-miyakoshi-l-9yrhf0
Extrait de son premier album

Un voyage nocturne

Au fil des pages, nous découvrons une véritable histoire, au-delà de la simple beauté visuelle, l’auteur nous offre un fond, une forme et un joli voyage parsemé de touches personnelles. En partant de cette phrase « Je n’ai pas encore sommeil. Je me suis bien amusé aujourd’hui », le petit lapin nous offre sa vision de la nuit et son propre regard sur des situations quotidiennes. Un restaurant qui ferme, les lampadaires qui éclairent la rue, la façade des immeubles qui l’entoure… Ce petit personnage est la petite touche attendrissante de cet album, de quoi nous détendre avant de nous endormir, nous aussi.

 

 


Et vous ?

Aimez-vous les albums pour enfants ? Connaissiez-vous cette prochaine sortie de cet album ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

steven

Review [Critique Littéraire] Quand il fait nuit – Akiko Miyokoshi

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :