[Critique Littéraire] Red Queen – Victoria Aveyard

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui on se retrouve pour une toute nouvelle chronique qui portera sur le roman de Victoria Aveyard, « Red Queen».

Le roman «Red Queen »  est une Dystopie/Fantasy se déroulant dans un monde que l’on pourrait classer dans la science-fiction avec des codes totalement médiévaux. Ce livre aborde de nombreux thèmes tels que le pouvoir, le destin, l’amour familial, le pouvoir, la force, le courage et la mort. Il a été publié le  11 Mars 2015 chez la maison d’édition « Msk ».

Composé de 448 pages dans le format proposé chez Msk, il vous est possible de l’acquérir au prix de 18 € en version « Broché », 7.90€ en version « Poche » et 12.99 en version « Kindle » sur Amazon.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Red Queen »:

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

Ma chronique littéraire

Un roman renversant qui vous surprendra par son originalité et son univers déroutant !

Ce roman nous narre l’histoire de Mare Barrow une jeune femme appartenant à la race des rouges, les faibles selon les argents, les puissants détenteurs de pouvoirs incroyables et surtout, les détenteurs du pays. Rebelle et assez froide, Mare est destinée à un sombre destin, celui de se rendre sur le champ de bataille. Condamnée par son sang de couleur rouge, elle connaît la misère et le malheur… Mais alors qu’elle vole de l’argent pour sa famille à la sortie d’une auberge, elle tombe nez à nez avec un homme, il est beau, singulier et surtout très riche. Très vite, Mare va se rendre compte qu’il est membre de la famille royale et en définition, membre des argents. Convoquée chez les argents, un événement va venir bouleverser sa vie de pauvresse, désormais, elle ne sera plus la rouge insignifiante que tout le monde ignore, non, elle sera bien plus que cela…

Une histoire vraiment surprenante à laquelle je ne m’attendais pas, j’ai été d’abord surpris, puis déçu et très vite conquis ! Un mélange de divers ressentis qui a été créé par l’univers du roman qui m’a énormément troublé. On se retrouve donc dans une histoire de pouvoir, de royaume et de sang impressionnante, ce roman rentrait parfaitement dans le style de livre que j’affectionne.

La narration de ce roman se fait sous le point de vue de la jeune Mare, qui voit sa vie bouleversée et on la suit donc dans cette descente en enfer, on comprend ce qu’elle ressent et le plus important, on ne fait qu’un avec elle et c’est ce qui m’a plu. Je me suis réellement imaginé à sa place, dans sa position inconfortable et j’ai franchement adoré ça ! Un point de vue idéal pour rentrer dans cette histoire.

La 4éme de couverture

Le rythme du roman n’était en rien dérangeant, les scènes défilaient sous mes yeux, j’avais envie de découvrir la suite après chaque fin de page et très clairement il y a une maitrise incroyable des passages « choquants » et des rebondissements… Si vous décidez de lire ce roman accrochez vous bien car vous aller être secoué de tous les bords !

Un univers assez étrange que j’ai eu énormément de mal à cerner, je doutais énormément sur comment j’imaginais le monde de Mare Barrow et j’ai très vite compris qu’il ne fallait tout simplement pas se baser sur ce que nous connaissons aujourd’hui. Chez elle, le futur se mélange au passé et les voitures cohabitent avec les robes de soirées du moyen age. Un univers digne de la science fiction avec les codes du médiéval, un drôle de mélange qui nous amène à croire que l’auteure a une imagination débordante !

Le style de Victoria Aveyard était assez bon, les mots étaient bien utilisés, les phrases bien tournées, seules quelques négligences au niveau du vocabulaire m’ont dérangé mais rien de bien important. 

En ce qui concerne le personnage principal, Mare, je l’ai trouvé très agréable à suivre. On la découvre froide, brisée et surtout remplie de haine et j’ai vraiment adoré pouvoir découvrir une héroïne puissante qui voulait sa revanche et qui ne rêvait pas de robes et de châteaux, non, ici Mare ne veut qu’une chose, faire couler le sang des argents et venger tant d’années de souffrance.

Les personnages secondaires ont été une vraie révélation pour moi, Cal, Maven, Fearley et Elara ont été ceux que j’ai le plus appréciés, surement par ce que leur construction était très intelligente et nous faisait, à tour de rôle, les adorer et les détester. J’ai été très surpris d’apprécier Elara, la reine des argents, mais elle est l’incarnation du mal, de la droiture et du haut de son air malicieux et hautain je l’ai tout bonnement adoré, ou plutôt j’ai adoré la haïr !

Image originale
Image originale

 

L’Intrigue de ce roman tourne autour du personnage de Mare Barrow, cette jeune rouge, qui, du jour au lendemain va se retrouver propulsée dans un autre monde, beaucoup plus noble et libre que le sien, celui des argents. Du haut de son pauvre rang, elle va tâcher de s’intégrer et comprendre son nouvel environnement, après tout,  Mare sait pertinemment qu’il lui faut comprendre ses ennemies pour pouvoir les anéantir.

Une ambiance médiévale sur un fond de science-fiction, on découvre une véritable tension entre les deux « clans », les rouges et les argents, qui, très vite, vont s’affronter et s’opposer dans un combat pour la liberté et le pouvoir.

En ce qui concerne le visuel du roman, je le trouve très réussi, même si je préfére tout de même la version anglophone qui a un petit côté plus attrayant. Derrière, on retrouve un résumé très alléchant mais qui personnellement, ne m’a pas renseigné sur le véritable contenu du roman.

Finalement, c’était une lecture exceptionnelle, une découverte fabuleuse d’une auteure que je connaissais pas. Entre l’intrigue, les personnages et l’histoire, j’ai été totalement conquis par ce roman ! 

Un roman intrigant et passionnant qui vous conduira tout droit dans les secrets de la cour des argents, un livre que je vous invite vivement à découvrir ! 

s (7)


Et vous ?

Avez-vous envie de lire ce roman ? Avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

Steven's Books

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

personnellement, j’ai abandonné à la moitié, je n’ai absolument rien ressenti pour Mare, ce qu’elle vivait me laissait indifférente ou m’agaçait. Mais apparemment ce livre a beaucoup plu, je suis passée à côté, tant pis.

1 année ago

Il faut s’accrocher pour lire ce livre, j’ai parfois reposé le roman par ce qu’il m’agaçait, mais finalement je ne regrette pas de l’avoir terminé 🙂

1 année ago

Je vais bientôt le recevoir des éditions Hachette qui vont le publier également, j’ai trop hâte de le lire!!

1 année ago

Owh je ne savais pas :3 J’ai hâte de voir à quoi va ressembler la couverture ^^ !

1 année ago

J’aime beaucoup la couverture ! Et je crois qu’il est sorti en poche récemment, alors pourquoi pas ?^^

1 année ago

Oui il est sorti en poche 🙂 Il est super il faut tenter ^^ !

1 année ago
Delphia
La Rédac

A piece of erioutidn

A piece of erioutidn unlike any other!

2 mois ago

Review [Critique Littéraire] Red Queen – Victoria Aveyard

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.