[Critique littéraire] Roméo et Juliette – Shakespeare

Titre : Roméo et JulietteRomeo_et_Juliette

Auteur : William Shakespeare

Édition : Gallimard

Collection : folio classique

Date de parution : 16 mai 2001

Nombre de pages : 224 pages

Genre : comédie, pièce de théâtre

Prix : 0.99 centimes

Où l’acheter : Amazon, Fnac, Librairie …

Résumé :

A Vérone, où les Montaigu et les Capulet se vouent une haine ancestrale, Roméo, fils de Montaigu, est amoureux de Rosaline, tandis que Capulet s’apprête à donner une grande fête pour permettre à Juliette, sa fille, de rencontrer le comte Pâris qui l’a demandée en mariage. Parce qu’il croit que Rosaline s’y trouvera, Roméo se rend au bal – et pour Juliette éprouve un coup de foudre aussitôt réciproque. Sous le balcon de la jeune fille, il lui déclare le soir même son amour puis, le lendemain, prie frère Laurent de les marier et de réconcilier leurs familles ennemies. Mais voici que, sur une place de Vérone, Tybalt, cousin de Juliette, provoque Roméo qui refuse de se battre. Mercutio, son ami, dégaine à sa place, mais lorsque Roméo voit Mercutio mortellement frappé par Tybalt, il décide de le venger : Tybalt tombe à son tour, et ce qui était une comédie vire à la tragédie.
Si, dans cette pièce que Shakespeare composé vers 1595, les amants de Vérone sont ainsi promis au tragique, c’est que le destin leur est hostile. Roméo et Juliette sont seulement nés sous une mauvaise étoile : ils ne sont victimes ni d’une faute ni de leur amour, mais d’une suite de circonstances malheureuses qui mettront à mort cet amour et feront de leur histoire, pour plusieurs siècles, un mythe.

Mon avis :

On a tous déjà vu un film ou une comédie musicale qui reprenait cette célèbre pièce, mais peu ont lu le livre. Ce qui est le cas pour moi, je l’ai vu en film, en dessin-animé, en pièce de théâtre, mais je ne l’aurais jamais lu si l’école ne me l’avait pas imposé dans la liste de fournitures scolaire !

L’histoire se déroule à Vérone, une ville dans laquelle vivent deux familles ennemies : les Capulet et les Montaigu. Un des jeunes Montaigu, Roméo est un véritable cœur d’artichaut. Dès qu’il voit une jolie jAfficher l'image d'origineeune femme, il croit que cette personne est l’amour de vie avec le grand A. Au début du livre, il se retrouve dans un gros chagrin, suite à une déception. Ces amis Mercutio et Benvolio décident de l’emmener à une fête organisée par les Capulet afin qu’il reprenne du poil de la bête et qu’il rencontre d’autre jeune femme. Cette tactique va très bien fonctionner vu qu’il va tomber sous le charme de la jolie Juliette qui elle-même répondra à ces avances. Malheureusement, le père de Juliette n’est pas de cet avis et la destine à quelqu’un d’autre. Les deux amoureux vont donc tout faire pour pouvoir être réunis et vivre heureux, seulement tous ne ce passe pas comme prévus…

La narration est très bien construire, c’est une pièce de théâtre donc les monologues et les tirades sont présents dans chaque scène ! C’est une histoire d’amour dont on retrouve les références un peu partout sur la toile. De cette rencontre naît un amour impossible semé d’embûche ! L’intrigue se finit tragiquement, mais tout le long, on sent les émotions que les deux jeunes se portent : amour, désespoir, tristesse, joie

Quant au rythme de la pièce, j’ai été un eu déçu, les personnages tombent trop vite amoureux ce qui n’arrive jamais de nos jours ! Limite clichée. L’histoire se déroule sur plusieurs jours, on y décèle donc que tout a basculé en ce laps de temps. Les actions s’enchaîne certes, mais on n’a pas le temps d’intégrer l’événement que quelque chose d’autre arrive.

Le style de Shakespeare est spécial à la fois tragique et digne d’une comédie. Il est très facile à lire et à comprendre. On retrouve toujours le langage soutenu de l’époque, mais il y a une définition de chaque mot que nous pourrions ne pas comprendre à la fin de chaque page en italique.

En ce qui concerne les personnages, c’est Juliette qui a énormément attiré mon attention. Car on sait qu’elle n’a même pas encore 14 ans ! Une jeune fille promiAfficher l'image d'originese à un seigneur qu’elle n’aime pas, un mariage précipité en si peu de temps… J’ai ressenti du désespoir pour elle, car à cette époque, les filles n’avaient aucun avis à donner sur la question, elle subissait et respectait les volontés des parents. Mais pas Juliette qui fera tout pour pouvoir rester auprès de son bien-aimé Roméo. Le personnage de Roméo, je ne le l’est moins apprécié, car on sait qu’il tombe très souvent amoureux dès la vue d’une jolie fille. C’est pourquoi je me méfiais de celui-ci. Toutefois concernant les autres personnages que je qualifierai de secondaire, j’ai trouvé qu’il y en avait vraiment trop. Entre Roméo, Juliette, Capulet, Lady Montaigu, Montaigu, Lady Capulet, Pierre, Balthazar, Benvolio, Mercutio, Tybalt etc … Je devais bien suivre le déroulement sinon je risquais de me perdre dans le fil.

Pour en venir au visuel de la pièce, elle n’est pas très attirante, mais concorde avec le titre « Roméo et Juliette » On voit deux protagonistes proches, le style d’image convient parfaitement à l’époque de la première publication de la pièce de théâtre. C’est-à-dire en 1597 sois 419 ans en 2016 que la célèbre histoire d’amour subsiste dans l’esprit !

En bref, Une pièce mythique et un amour qui va transcender les vielles traditions des deux familles. Une fin tragique qui vous laisse la petite larme au coin de l’œil et qui réconcilie les deux familles de la pièce … Ce n’est pas un livre que je classerai dans mes coups de cœur car je ne lis ce genre que très rarement, mais je vous le conseille toutefois, car il est agréable à lire.

13823620_10205459551203259_1813628796_n

 

Petit tour du côté de l’auteur :

« William Shakespeare, baptisé le 26 avril 1564 à Stratford-upon-Avon et mort le 3 maidans la même ville, est considéré comme l’un des plus grands poètes, dramaturges et écrivains de la culture anglaise. Il est réputé pour sa maîtrise des formes poétiques et littéraires, ainsi que sa capacité à représenter les aspects de la nature humaine.

Figure éminente de la culture occidentale, Shakespeare continue d’influencer les artistes d’aujourd’hui. Il est traduit dans un grand nombre de langues. Ses pièces sont régulièrement jouées partout dans le monde. Shakespeare est l’un des rares dramaturges à avoir pratiqué aussi bien la comédie que la tragédie. Shakespeare écrivit trente-sept œuvres dramatiques, entre les années 1580 et 1613. »


Et vous ? 

Avez-vous envie de lire cette pièce mythique ? Avez-vous lu la pièce ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

13720454_10205419831050280_1378060958_o

Review [Critique littéraire] Roméo et Juliette – Shakespeare

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.