[Critique Littéraire] Servir Froid – Joe Abercrombie

Étant un grand lecteur, qui apprécie énormément les livres et les histoires originales, j’ai décidé aujourd’hui de vous faire part de ma toute première critique littéraire et pas des moindres car elle concerne le roman de Joe Abercrombie « Servir Froid«  .

Le roman « Servir Froid » ( Nom original : Best Served Cold) est un roman de Fantasy abordant de nombreux thèmes tels que l’abandon, la trahison, la revanche et la vengeance. Il a été publié pour la première fois en France en 2013, chez la maison d’édition Bragelonne.

Composé de 667 pages dans le format proposé chez Bragelonne, il vous est possible de l’acquérir au prix de 30 €, en version reliée et 25€ pour la version brochée sur Amazon. Servir froid, pour la version française, à été traduit par Juliette Parichet et illustré entièrement par Didier Graffet et Dave Senior.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Servir Froid » :

C’est le printemps en Styrie. Et avec le printemps, vient la guerre.La guerre est un enfer, mais c’est aussi un gagne-pain pour certains, comme Monza Murcatto, la plus célèbre et redoutée des mercenaires au service du grand-duc Orso. Ses victoires l’ont rendue très populaire… trop, même, au goût de ses employeurs. Trahie, jetée du haut d’une montagne et laissée pour morte, Monza se voit offrir en guise de récompense un corps brisé et une insatiable soif de vengeance.
Quoi qu’il lui en coûte, sept hommes devront mourir.
Elle aura pour alliés un soûlard des moins fiables, le plus fourbe des empoisonneurs, un meurtrier obsédé par les nombres et un barbare décidé à se racheter une conscience.C’est le printemps en Styrie. Et avec le printemps, vient la vengeance.

 .

Servir Froid - Joe Abercrombie

Un livre magistral

.

Des personnages cyniques et cruels et une succulente vengeance ! Servir Froid est à tenir loin des enfants et des personnes sensibles, mais pour tous les autres amoureux des rebondissements, ce roman est fait pour vous !

Tout d’abord, pour débuter cette analyse de « Servir Froid » je souhaiterais parler de l’apparence globale du roman. Il faut dire que la maison d’édition a fait un travail extraordinaire pour sortir cette couverture raffinée et travaillée.

Ceci étant fait, commençons concrètement l’analyse du livre de Joe Abercrombie. Dans ce roman, nous retrouvons de tout, du dramatique, du drôle, de l’effrayant et de la surprise. C’est vraiment formidable, car très rapidement, nous sommes plongés dans une ambiance sordide ou nous retrouvons un personnage totalement brisé, au bord de la mort et le pari est culotté, car ça marche ! On est immédiatement pris de compassion pour Muscatto, une mercenaire qui vient d’être trahi par l’un de ses anciens amis, jetée par-dessus une balustrade et qui a tout de même survécu malgré une chute de plusieurs dizaines de mètres. Et heureusement me direz-vous, car sans elle, pas d’histoire, et quelle histoire !

Le scénario est tout bonnement incroyable, Joe Abercrombie sait ou il va et nous… eh bien nous ne savons rien du tout  et si nous pensons le deviner, on se trompe à coup sur car il enchaîne tellement bien les trahisons et les rebondissements que cela en devient grandiose, mais c’est tellement plaisant d’être guidé comme ça à travers les histoires passionnantes de félonie et de vengeance.

Servir Froid - Joe Abercrombie
Gollancz et Bragelonne ont réalisé un travail fastidieux mais magnifique sur la couverture de Servir Froid . La carte de Styrie a été dessinée par Dave Senior et c’est un véritable chef d’oeuvre !

Mais le VRAI point fort de ce roman, c’est les personnages, un réel délice ! Et il y en a pour tout le monde, une mercenaire brisée mais assoiffée de vengeance avec un caractère très fort  (Monza Murcatto qui est surnommée la « Bouchère de Caprile », un homme qui est obsédé par les chiffres, un roi qu’on aime détester ( le duc Orso ) et plein d’autres personnages aussi croustillant les uns que les autres. Mais la vie de ces personnages n’est pas toute rose, loin de là, l’auteur arrive parfaitement à nous faire prendre d’empathie pour eux et aime jouer avec nos nerfs en les maltraitant, les torturant et parfois même, en les tuant ! Eh, oui, bien triste fus-je quand la pauvre Monza racontait tous ces malheurs…

Parlons de l’héroïne, Monza Murcatto, une jeune femme au caractère bien affirmé qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui va, en toute honnêteté, en baver durant toute l’histoire. Elle ne se remettra vraisemblablement jamais de l’assassinat de son frère par ses anciens alliés et pour elle, sept hommes devront mourir pour que sa vengeance soit accomplie. Un objectif qui change des autres histoires de fantasy ou le héro est un homme, un élu… Ici, c’est l’originalité qui paye !

Autre point à soulever, l’univers, il est très bien travaillé, étoffé et recherché, l’on n’a pas vraiment de mal à se repérer et si nous avons un problème, la carte que l’on trouve au début du livre nous aide à ne pas oublier où nous sommes situés géographiquement dans l’histoire. Petit bémol peut-être sur cet univers, car je trouve personnellement que l’écriture manquait un peu de petites anecdotes où l’on aurait pu découvrir un peu plus de ce monde. En dehors de ça, l’auteur à très bien su installer cet univers et nous plonger dedans.

Le style de l’auteur est encore ici avec « Servir Froid« , un bonheur a la lecture. Il est fluide, compréhensible, et le vocabulaire colle parfaitement à l’univers et à l’époque. Il sait parfaitement mener ses lecteurs ou il le souhaite et décrire les personnages de son histoire. Mais on ne s’attendait pas à moins venant de Joe Abercrombie !

Couverture, réalisée par Raymond Swanland, de l'édition limitée chez Subterranean Press.
Couverture de l’édition limitée , réalisée par Raymond Swanland, chez Subterranean Press.

Ce roman aborde des thèmes très diversifiés et qui sont parfaitement amenés par l’auteur, Joe Abercrombie nous avait habitués avec ses autres livres à ces thèmes intéressants et poussés et là encore, il n’a pas fait exception. Si vous aimez la vengeance, la trahison et que votre devise est « la vengeance est un plat qui se mange avec du sang » ( oui je viens de l’inventer), eh bien j’ai le plaisir de vous dire que ce roman est fait pour vous !

Il faut noter également la maîtrise parfaite des dialogues, ici, nous avons le droit à de la vraie répartie et à des paroles uniques et agréables à lire, très loin des répliques totalement soporifiques tels que les « Bonjour » « comment-allez vous ? », non non, ici, les personnages ont un vrai caractère et cela se ressens quand ils s’expriment.

Le dernier point que j’aborderais sera donc le rythme du roman. Servir Froid nous offre une belle course sans vraiment de pause pour respirer ou reprendre ses forces, ou pour ceux qui préfèrent l’eau, une longue nage en apnée ou le lecteur retient sa respiration tellement il craint pour la vie de Monza et toute sa clique. En tout cas, ce livre, bien que je l’aie dévoré assez rapidement, m’a fait passer un agréable moment !

En conclusion, ce livre vous offrira une histoire originale de vengeance et de trahison, ou l’amour et la haine s’immiscent dans la vie d’une héroïne hors du commun. Une lecture conseillé pour les adeptes de la Fantasy !
20


Et Vous ?

Que pensez-vous de « Servir Froid » ? Appréciez-vous le style de Joe Abercrombie ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

signature steven

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

J’avais déjà repéré ce livre pour sa couverture et son titre qui me plait beaucoup. Mais ton article a achevé de me convaincre de l’ajouter dans ma wish 🙂

2 années ago

J’en suis ravi car c’est un très bon roman et j’espère que tu passeras un bon moment de lecture ! 🙂

2 années ago

il faudra que je découvre ce livre, j’ai bien aimé La mer eclatée de l’auteur 😉

2 années ago

Je ne l’ai pas encore lu celui-ci ^^

2 années ago

il faut vraiment que je le découvre, c’est une super chronique!
Encore un livre de plus dans la PAL!!!

2 années ago

Review [Critique Littéraire] Servir Froid – Joe Abercrombie

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.