[Interview] Jeliza-rose Buzor – Quand Fyctia change sa vie !

Quand les belles opportunités se croisent avec les belles rencontres, voici ce que cela donne. Aujourd’hui c’est une nouvelle interview que je vous propose et je ne vous cache pas qu’elle était prévue depuis déjà quelques mois. Vous allez me dire, mais pourquoi ? Tout simplement car l’auteure d’aujourd’hui fait partie de ces jolies surprises que vous présente la vie. C’est en étant jury pour Fyctia que je l’ai découverte, c’est d’ailleurs elle qui a remporté le prix du concours et qui à été publiée chez La Condamine. C’est pour cette raison que je tenais à vous faire découvrir cette plume toute jeune et pétillante qui vous fera rêver surement encore un très long moment ! 

people-woman-hand-desk-6360

Interview

Bonjour Jeliza,

Merci d’avoir accepté cette interview, pourriez-vous vous présenter aux lecteurs de Steven’s Books & Co et présenter votre parcours d’écrivain pour ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

Tout d’abord bonjour à tous ! Je suis Jeliza-Rose Buzor, j’ai 27 ans et j’ai fais des études d’histoire de l’art à la base. Je lisais beaucoup de romans fantastiques et de science-fiction étant plus jeune. J’adorai me perdre dans des mondes insolites et extraordinaires des nuits durant. J’ai commencé à écrire à l’adolescence sur des moleskines, des écrits personnels que je n’ai jamais montrés. Il y a un an et demi, j’ai découvert wattpad et j’ai trouvé le concept de la plateforme très intéressant alors je me suis lancée. Une histoire me trottait dans la tête depuis un petit moment et voilà comment est né le monde des rêves, le premier tome d’une trilogie. Lorsque je l’ai eu fini, un concours sur Fyctia en Univers Alternatif m’a particulièrement interpelé: le thème était Rêve ou Cauchemar, ce qui collait parfaitement avec le monde des rêves, je l’ai donc fais participé et ai remporté la première place après des mois de concours, chose que je n’imaginais pas du tout en me lançant dans cette aventure.

 .

Comment en êtes-vous venu à l’écriture ? Où en êtes-vous aujourd’hui ?

J’écris depuis mon enfance: carnets, journaux intimes, nouvelles. J’ai commencé à écrire un roman fantastique lorsque j’avais 16 ans mais par manque de temps, je me suis arrêtée après quelques dizaines de pages, mais je me souviendrai toujours du sentiment d’accomplissement que j’ai ressenti à ce moment-là. Plus tard, j’ai dévoré de nombreux auteurs dont Werber dont je suis une grande grande fan et c’est ainsi que la science-fiction m’a touché en plein coeur tant par les écrits que par le cinéma.

L’écriture permet de partager son propre univers, son imagination et de faire rêver d’autres personnes avec nous, et ça, à mes yeux ça n’a pas de prix. J’ai tant rêvé étant plus jeune en dévorant de nombreux livres que j’avais envie de faire rêver à mon tour.

Aujourd’hui, le monde des rêves est sorti sur les stores et je suis heureuse des premiers retours que j’ai eus mais je n’ai pas attendu sa sortie pour me lancer dans une nouvelle aventure CELESTAR, un roman young-adult de science-fiction disponible sur Wattpad. qui se déroule dans l’espace. Je suis aussi en train d’écrire le Tome II du monde des rêves.

 .

Pourriez-vous parler de l’écriture de  « Le Monde des rêves » ? De son écriture à sa parution, le chemin a-t-il été long et difficile ? Avez-vous douté de vous durant le processus d’écriture ?

J’ai commencé à écrire le monde des rêves en octobre 2015 sur Wattpad. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre mais au finalement, je me suis prise très rapidement au jeu. J’ai découvert une plateforme de partage génial avec des gens formidables, passionnés tout autant que moi par la lecture, l’écriture et la science-fiction. Les premiers retours ont été très positifs ce qui m’a poussé à continuer.

L’écriture du roman n’a pas été difficile en soi. J’ai même eu l’impression qu’il s’écrivait tout seul au fil du temps, ce qui était une sensation très agréable. J’ai vite partagé avec des lecteurs attentifs et bienveillants qui m’ont aidé à perfectionner mon univers. Donc je ne dirai pas que le chemin a été long et difficile. J’ai été patiente et mon travail a vite été récompensé en se retrouvant dans le top de sa catégorie. C’est plus le travail éditorial qui est difficile. Il demande beaucoup d’attention surtout au niveau des détails. Il ne faut pas avoir peur de lire, relire, re-relire son roman haha.

Pour les doutes, bien sur que j’en ai eu. On en a tous et il est particulièrement difficile de  partager ses écrits au début mais finalement ça a été une expérience incroyable. J’écrivais avec régularité sans savoir jusqu’où tout cela allait me mener.

 .

Quelle organisation adoptez-vous quand vous écrivez un roman ? Pouvez-vous nous expliquer un peu votre technique ?

Alors là, je vais peut-être vous décevoir: je n’ai pas d’organisation particulière. Toutes mes idées naissent et se développent dans ma tête. Je ne fais pas de plan mais il m’arrive de prendre des notes, surtout pendant la réécriture. Je connais la trame de l’histoire par avance mais j’écris ensuite au fil de la plume et reprends l’ensemble du roman une fois le dernier chapitre écrit.

Par contre, je suis rigoureuse dans l’écriture. Je m’aménage des plages horaires d’écriture pendant lesquelles je ne fais qu’écrire, sans musique, au calme. Je publie un chapitre tous les deux, trois jours en ce moment.

 .

Pouvez-vous nous présenter votre roman « Le monde des rêves » et nous parler un peu plus de ses personnages ?

Le monde des rêves est un roman dystopique qui se déroule dans un futur éloigné: en l’an 3015 dans une société très différente de la nôtre. En effet, dans cette société, les autorités ont tous les droits, dont celui d’enregistrer, de décrypter et de visionner les rêves de tous les individus afin de les contrôler.

C’est dans cet univers complexe que l’on suit les aventures de Murphy et Ethan, deux rêveurs hors du commun qui vont devoir lutter pour s’en sortir. Murphy est une jeune femme qui a été choisi comme reproductrice par un Agent H, une sorte de policier, quant à Ethan, il est l’un des meilleurs techniciens de la cité mais il cache un lourd secret qui pourrait lui coûter la vie s’il était amené à être dévoilé.

Ces deux êtres vont finir par se rencontrer et un lien très fort va naître entre eux, précipitant, par la même occasion, leur perte.

 .

Murphy et Ethan sont les personnages principaux de ce roman, comment les avez-vous façonnés ? Créer des personnages n’est jamais facile, comment procédez-vous ?  

Pour Murphy, je me suis inspirée de ma propre personnalité, car c’était plus facile pour un premier roman haha. J’ai un côté angoissé et rebelle tout comme Murphy. Pour Ethan, cela a été plus compliqué de se mettre dans la peau d’un garçon mais je voulais qu’il soit une sorte de génie solitaire. Je voulais qu’il se pose des questions sur sa vie, sur la société dans laquelle il vit, que le passé, un peu comme le lecteur pourrait le faire lorsqu’il découvre cette étrange société.

Après, mon éditrice chez Fyctia m’a beaucoup aidé à affiner les personnalités des personnages principaux mais aussi des secondaires, afin de marquer davantage leur différence et d’accentuer leur individualité.

 .le-monde-des-reves-jeliza-rose-buzor-entre-science-fiction-et-romance-23506386

.

Vous avez opté dans « Le monde des rêves » pour un monde futuriste avec une société sombre, avez-vous fait des recherches pour le construire ? Ou bien faites-vous cela au feeling ?

Je n’ai pas vraiment fais de recherches. J’ai lu beaucoup de livres ( Le Passeur, 1984, les robots, Micro, les fourmis . . . ) et vu beaucoup de films du genre ( Matrix, Blade Runner, Tron, Légende, L’armée des 12 singes, 2001: l’odyssée de l’espace etc . . . ) donc j’ai puisé dans mes connaissances et j’ai créé ce qu’il manquait à mon monde pour qu’il soit cohérent mais aussi futuriste et que j’y retrouve toutes mes idées. Donc je fais plutôt au feeling mais sur CELESTAR j’ai fais beaucoup plus de recherches.

 .

Parlons un peu de votre parcours chez Fyctia. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre première impression quand vous avez commencé à rédiger votre histoire ? Comment avez-vous eu le déclic d’écrire sur Fyctia précisément ?

J’ai vite entendu parler de la plateforme après mon inscription sur Wattpad et j’avais vraiment envie d’essayer donc je me suis inscrite. J’aimais beaucoup le concept et surtout le fait que ce soit une plateforme française. C’est lorsqu’ils ont organisé le concours Rêve ou Cauchemar en Univers alternatif que je n’ai pas résisté. Pour moi, le monde des rêves était fait pour ce concours.

Les textes écris sur Fyctia sont de très bonnes qualités. C’est une superbe plateforme avec un sacré enjeu à la clé: la publication. Je la conseille fortement à tous ceux qui aime les challenges et qui adore écrire évidemment haha.

 .

Votre plume est fluide et agréable, retravaillez-vous vos textes ? Si oui combien de temps laissez-vous entre votre premier jet et les corrections ?

Oui je retravaille mes textes une fois que j’ai écrit le dernier chapitre d’un roman, pas avant. J’aime avoir une vue d’ensemble, j’aime avoir du recul pour pouvoir tout reprendre: incohérences, fautes, tournures de phrase, personnages . . . mais en général je corrige mes textes juste après les avoir finis, quand je suis encore totalement imprégnée par l’histoire.

 .

La trame de votre histoire est-elle déjà établie dès le départ ou bien fonctionnez-vous de manière différente pour chaque livre que vous écrivez ?

J’ai toujours la trame globale de l’histoire en tête. Je réfléchis beaucoup, surtout le soir avant de m’endormir, à ce que j’aimerais qu’il se passe toute au long de l’intrigue. En fait, je me torture beaucoup l’esprit en amont et l’écriture se fait, ainsi plus facilement, même si j’écris au fil de la plume.

 .

Quel lien entretenez-vous avec votre maison d’édition ?

J’entretiens un lien de confiance et de complicité. J’adore l’équipe que j’ai eu l’occasion de rencontrer à trois reprises. Ils sont dynamiques et jeunes, et veulent le meilleur pour leurs auteurs mais aussi pour les lecteurs avec des prix plus qu’attractifs et des textes de très bonne qualité. Je n’hésiterais pas une seule seconde à travailler à nouveau avec eux.

 .

Les retours et remarques que vous recevez de la part de vos lecteurs vous aident-elles à progresser ? Les prenez-vous en considération pour la suite de votre écriture ?

Complètement. Je les prends toujours en considération. J’adore partager avec mes lecteurs, discuter de l’histoire, des personnages. D’ailleurs, ils me donnent très souvent des idées que je n’avais même pas envisagées, surtout sur CELESTAR. En fait, c’est ce que j’aime le plus, parler avec eux, partager mon univers avec eux. J’aime construire l’histoire avec eux mais j’aime aussi leur faire plaisir, alors parfois ce n’est pas facile haha. Ils trouvent que je suis une auteure sadique dans CELESTAR haha.

 .

Quels sont vos objectifs maintenant ?

Finir le tome II du monde des rêves le plus rapidement possible, finir CELESTAR: il ne  me manque que quelques chapitres, le corriger et  lui offrir une seconde vie :). J’écris aussi d’autres petites histoires sur Wattpad pour me détendre: Love Beyond Death et DreaM Makers.

 .

Si vous aviez un seul conseil à donner aux jeunes écrivains toujours sur leur premier roman ?

Un seul, ce n’est pas facile haha. Ne jamais se décourager et croire en soi. Oui je sais, ça fait deux haha. Mais surtout, le monde de l’édition est en pleine mutation et cela ouvre de nouvelles opportunités plus qu’intéressantes pour ceux qui aiment écrire et qui souhaitent se faire connaître alors Foncez ! haha.

 .

Avez-vous un dernier mot pour vos lecteurs ?

Merci pour tout ce qu’ils m’ont apporté. Je ne les remercierai jamais. Sans eux, cette aventure n’existerait peut-être pas. Ils sont ce que j’ai de plus précieux et ils ont tous une place dans mon coeur mais ça, ils le savent déjà haha. 


signature steven

Review [Interview] Jeliza-rose Buzor – Quand Fyctia change sa vie !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.