Les réactions et manigances qui nous découragent d’écrire

Vous êtes découragés par les critiques ? Écrire est devenu un calvaire tant celles-ci sont insurmontables ? Découvrez toutes les manigances qui sont faites pour vous décourager d’écrire ! 

1 – Quand vous commencez de parler de votre roman en cours d’écriture, vos proches ou vos amis trouvent le moyen de changer de sujet.

2 – Quand ils découvrent que vous écrivez, ils vous regardent avec de grands yeux et se demandent si vous êtes réellement sérieux. 

 3 – Ils vous questionnent sans cesse pour vous empêcher d’écrire : «  Tu sais, tu devrais te renseigner avant de commencer », « Pense à bien laisser reposer ton idée », « Tu devrais peut-être t’entraîner dans un atelier d’écriture avant non ?»,  « Tu es sûr que tu auras le temps ? »

4 – Quand vous leur parlez de l’idée de votre futur livre, ils vous envoient rapidement des remarques, comme quoi l’idée n’est pas nouvelle et tente de vous démontrer par A plus B qu’elle est très proche de celle d’un autre auteur ou bien même que vous lui avez piqué !

5 – Ils retouchent immédiatement votre idée et l’arrangent à leur manière. : « Tu trouves pas que ce serait mieux de commencer par cette scène ? Et pourquoi ce personnage ne tuerait pas l’autre pour plus de suspens ?»

6 – Ils trouvent toujours des raisons pour vous faire comprendre que ça n’intéressera aucun éditeur.

7 – Ils prétendent que le sujet que vous traitez est trop anormal, qu’il n’est pas ordinaire et par conclusion, qu’il est bien trop dérangeant.

8 – Ils vous disent qu’il y a tellement de livre sur le marché, pour vous faire comprendre que le vôtre n’y parviendra jamais.

9- Ils vous démontrent que les éditeurs ne lisent de toute manière, pas les manuscrits expédiés.

10- Ils ne trouvent rien de mieux que vous demandez si vous obtiendrez des livres gratuits pour pouvoir en bénéficier.

11- Ils ne vous écoutent pas quand vous parlez et préfèrent s’attarder sur vos fautes de frappe plutôt que le fond de votre histoire.

12- Ils vous disent que vous êtes bien trop jeunes pour réussir quoi que ce soit.

13- Ils insinuent que vous n’avez rien de mieux à faire qu’écrire .

14 – * Silence*

15- Ils sèment le doute dans votre esprit :  » Tu ne trouves pas que ton style est faible ? », « Honnêtement entre nous, c’est un peu léger comme histoire, non ? », « Tu t’es pas inspiré de cette histoire, comment elle s’appelle déjà, elle ressemble comme deux gouttes d’eau à la tienne ? »

16- Ils vous explique pendant de longues minutes pourquoi vous ne pourrez devenir écrivain.

17- Ils vous mettent en garde sur l’écriture, vous disant que vous n’êtes pas assez fort pour écrire de bonnes choses.

18- Ils vous demandent votre manuscrit pour le lire, mais ne vous diront jamais ce qu’ils en ont pensés.

Les réactions et manigances qui nous découragent d'écrire

Une seule réponse à tout cela, ne tenez pas compte de ces avis, ils vous sont néfastes et vous le savez, pourtant, vous vous acharnez et les rabâchez dans votre tête, alors faites le vide dans votre esprit et reposez-vous une seule et même question : « Pourquoi ai-je commencé d’écrire ? ».

Toutes ces remarques sont peut-être fondées, ou bien peuvent-elles être erronées, au final, ce n’est pas grave, écrivez, faites vous plaisir, car oui, c’est VOTRE plaisir et non celui des autres. Finissez votre oeuvre, peaufiner là et quand vous serez prêt, dévoilez là et faites face aux critiques ou encore mieux, servez-vous en et améliorer votre roman pour pouvoir ensuite, contrecarrer leurs arguments ! Eh oui, qui a dit qu’écrire était simple. N’oubliez pas que l’écriture est avant tout un travail solitaire, alors avant de risquer de perdre votre motivation bêtement, réfléchissez-y à deux fois !


Et Vous?

Que pensez-vous de ces remarques incessantes faites pour vous démotiver ? Vous arrivent-ils d’en entendre ? N’hésitez pas à faire part de tout cela dans les commentaires !

signature

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Coucou 🙂 Tout est résumé, quand j’étais plus jeune, j’ai écris une nouvelle. Ma mère qui est pourtant celle qui m’a tout appris, a directement descendu en flamme mon texte. Ok j’avais 16 ans j’ai mis presque une année à enfin trouver la tournure qui me plaisait sans en être vraiment satisfaite. Je me suis aussi pris des réflexion de ce genre par mes amis de l’époque. Au final la nouvelle reste avec pleins d’autres textes et poèmes que j’ai écris, bien sagement dans un tiroir 🙂

2 années ago

Bonjour,
Peut-être qu’un jour tu ressortiras cette nouvelle et tu te diras que sans ces critiques elle aurait pu être publiée et pourquoi pas, devenir l’une de tes fiertés. Ce n’est pas simple de faire face aux critiques et aux réactions désobligeantes, c’est pour cette raison qu’il vaut mieux terminer son oeuvre et la peaufiner avant d’affronter le regard des autres, sinon, tout devient très vite compliqué et on abandonne assez vite :). Mais tu peux te rassurer, tu ne dois pas être la seule dans ce cas-là, et c’est d’ailleurs pour ça que j’ai écrit cet article.

2 années ago

C’est une très bonne idée 🙂 Oui je l’ai gardé pour ça 🙂 et avec le recul ça permet de la retravailler ^^

2 années ago

Review Les réactions et manigances qui nous découragent d’écrire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.