[Série] Emerald City – Retour sur ce lancement au pays d’Oz !

C’est avec un double épisode qu’à été lancé par NBC la nouvelle série fantastique « Emerald City ». Un démarrage plutôt réussi qui a su nous convaincre ! 

.

Après vous avoir parlé la semaine dernière des sept séries qu’il ne fallait absolument pas louper en ce début d’année 2017, je vous annonçais il y a quelque temps la sortie du premier épisode de Emerald City. Si de prime abord l’affiche nous annonçait quelque chose de relativement décevant (notamment à cause de cette réunion des personnages qui apparaissent tel un mauvais film des années 50), mais, après avoir regardé la première bande-annonce j’avais été surpris de voir que NBC misait plutôt sur une série beaucoup plus adaptée au grand public, et donc pas à la jeunesse comme on aurait pu s’y attendre.

Pour ce premier double épisode, nous avions la tête remplie de questions : Pourquoi se lancer dans une nouvelle adaptation du Magicien d’Oz ? Comment allait-il, avec une production assez bancale, réussir à mettre cette série sur la voie du succès ? Ce n’était pas gagné d’avance et pourtant, je vous assure qu’il y a du bon, du moins bon, mais aussi du très très bon ! Bref, passons tout de suite au décryptage de ce double épisode.

.

EMERALD CITY -- "The Beast Forever" Episode 101 -- Pictured: (l-r) Oliver Jackson as Lucas, Adria Arjona as Dorothy -- (Photo by: Rico Torres/NBC)

.

Un début qui nous pose les bases

.

Vendredi dernier, nous avions donc le droit de découvrir l’épisode de lancement de la série, comprenant le premier épisode nommé « The Beast Forever » et le deuxième « Prison of the abject ». NBC a fait le bon choix en misant sur un double épisode, ainsi ils arrivent à captiver les spectateurs en présentant d’emblée l’intrigue de l’épisode un et l’univers plus développé de l’épisode deux.

Quand l’épisode commence c’est le doute, on craint la catastrophe. On découvre d’abord la jeune Dorothy au Kansas, la série commence de manière assez brouillonne, des choses se passent mais on ne comprend vraiment pas pourquoi. Après une bonne dizaine de minutes la série débute finalement enfin, on se retrouve alors dans un univers beaucoup plus développé que ce que nous laissait penser l’affiche du film. On y rencontre Adria Arjona dans le rôle de Dorothy Gale et de ce côté là c’est une très bonne surprise ! Elle joue plutôt bien son rôle, malheureusement la jeune femme n’est pas aidée car certains n’ont pas autant de talents, notamment les enfants. L’univers d’Oz est ici représenté d’une manière beaucoup plus mature, cette série n’est définitivement pas faites pour la jeunesse, pour autant, NBC aurait dû investir un peu plus dans certains costumes qui laissent à désirer. Pour un début on peut néanmoins leur laisser le bénéfice du doute, ce n’était pas mauvais, au contraire ! 

.

EMERALD CITY -- "The Beast Forever" Episode 101 -- Pictured: Florence Kasumba as Wicked Witch/East -- (Photo by: Rico Torres/NBC)

.

Une série assez courte mais qui s’annonce intense ! 

.

Pour rappeler le contexte, cette série est une adaptation du très célèbre roman pour enfants de Lyman Frank, publié en 1900, mais aussi toutes les autres suites qui sont sorties. Ici c’est une façon très singulière de voir le monde d’Oz, je n’ai pas été déçu par cette représentation, mais j’en attends beaucoup pour la suite des épisodes. La réalisation des dix épisodes a été assurée par Tarsem Singh, après visionnage des deux premiers épisodes on peut dire que c’est plutôt joli, c’est agréable à regarder, intéressant… Bref, il va encore en falloir plus pour que cette série garde le niveau mais on est plutôt confiant !

Pour finir, il faut noter également une certaine construction scénaristique très intéressante, si les producteurs ont pris certaines libertés sur l’histoire, ils n’ont pas dénaturé l’oeuvre. J’ai beaucoup apprécié les intrigues qui ont été lancé dans ses deux premiers épisodes de lancement, à voir si la suite sera de la même qualité ou bien vont-ils totalement se planter ?

En tout cas si vous ne savez pas quoi regarder en ce moment en matière de série je vous recommande Emerald City pour son univers magique mais aussi son histoire toujours aussi intéressante ! 


signature-steven

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Sparky
La Rédac

Rod,Cite me one exam

Rod,Cite me one example. I know there are plenty of Unban Legends, but I have yet heard one concrete example of a company doing that. Besides, patents usually run out after 20 years.It would make no sense for a company to sit on a superior technology unless perhaps they had a monopoly, which by the way is another Urban Legend as there has been no such animal except for those granted by the United States Gonnrvmeet. In a free market (which currently doesnt exist) there would always be competitors who would jump in on any gravy train that sprung up.

7 mois ago

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :