[Série] The Man in The High Castle

Avant de commencer l’article, je tiens à faire une petite parenthèse sur le thème dont il va être question ici, l’« uchronie ». Il s’agît d’un genre à part entière de la Science-Fiction, à savoir l’altération de l’Histoire telle que nous la connaissons, par exemple un roman dont le bouleversement serait l’échec de la Révolution Française de 1789. Ce peut aussi être un événement mineur qui n’a eu aucune conséquence quelle qu’elle soit, comme John F. Kennedy préférant boire du Whisky à la place du Frozen Daïquiri (me demandez pas quel goût ça a, j’en ai aucune idée). Par extension, n’importe quelle histoire fictive est une uchronie, car mettant en scène des personnages qui influent à leur manière l’Histoire du monde. Néanmoins, nous garderons pour cet article la définition principale, c’est à dire un grand bouleversement de l’Histoire, celle qu’on inscrit dans les livres.

_______________________________________________________

.

time-square

.

The Man in The High Castle est une série TV produite par Ridley Scott et distribuée depuis fin 2015 par Amazon Vidéo. Deux saisons de 10 épisodes chacunes ont déjà été diffusées, et une troisième a été confirmée pour 2017. En moyenne, chaque épisode a une durée standard par rapport aux autres séries, soit 50 minutes.

.

Résumé

Basée sur le roman récompensé de Philip K . Dick et produite par Ridley Scott (Blade Runner) et Franck Spotniz (The X-Files), la série explore ce qui aurait pu arriver si les Alliés avaient perdus la Seconde Guerre Mondiale, et que le Japon et l’Allemagne dirigeaient les Etats-Unis. Avec Rufus Sewell (John Adams), Luke Kleintank (Pretty Little Liars) et Alexa Davalos (Mob City)

.

1947 – Après avoir assujetti facilement l’Europe et mis à genou l’URSS, l’Allemagne Nazi se lance à la conquête des Etats-Unis en larguant plusieurs bombes nucléaires
sur le pays, incluant Washington DC. Affaiblis par le crash de 1929, et ayant perdus l’intégralité de leur flotte à Pearl Harbor, les USA capitulent. Le monde est désormais sous la coupe des Nazis et des Japonais, et l’Amérique découpée en différents territoires par les vainqueurs, à savoir le Grand Reich Nazi à l’Est pour l’Allemagne, et les Etats du Pacifique à l’Ouest pour l’Empire Japonais ; tous deux séparés par un immense territoire coupant le continent en deux, baptisée la Zone Neutre.

Une quinzaine d’années plus tard, Juliana Crain, jeune femme vivant du côté Japonais de l’Amérique avec son fiancé Frank Frink, se voit un jour remettre par sa sœur Trudy la bobine d’un film, juste avant que celle-ci ne soit abattue par les Kenpeitai, la Gestapo version Nippone. Elle mêlera sans le vouloir à sa fuite Joe Blake, qui ne semble pas être qu’un simple transporteur. En visionnant le film, ils découvrent des images montrant un monde où les Forces de l’Axe ont perdues la Seconde Guerre Mondiale en 1945. Mais les Japonais et les Nazis, en particulier Hitler, veulent à tout prix mettre la main sur ce film, et tous les autres dispersés par un homme mystérieux : le Maître du Haut-Château…

.carte

.

Le Génocide comme quotidien

.

Adaptée du roman du même titre de Philippe K. Dick, The Man in the High Castle dévoile un monde oppressant, intimidant, dont même « 1984 » de George Orwell serait jaloux. Les Nazis sont partout, que ce soit dans leur QG en train de vous espionner, ou dans la rue à se demander si vous êtes Juif ou Aryen. La propagande de Goebbels est omniprésente, de par des affiches prônant la pureté de la race, les émissions télévisées telle la série « American Reich », les autodafés ayant eu lieu, et même dans l’esprit des gens. Nombre d’Américains ayant vécus la Guerre en sont sortis détruits par la défaite, et ont fini par adopter la pensée Nazi inconsciemment. De même, les écoliers doivent chaque
jour prononcer un serment d’allégeance au régime en place et au Führer. Les Japonais ne sont pas non plus en reste avec l’imposition de leur culture et de leurs manières. Cela se voit particulièrement au travers du personnage de Juliana, qui s’incline conformément à la tradition de l’Empire du Soleil Levant, et s’adonne aux arts-martiaux orientaux, tout en mangeant comme eux. Les arrestations arbitraires et tortures sont également légion, incluant des représailles de grande envergure en cas d’acte de désobéissance envers les autorités Japonaises, dirigées par l’inspecteur Kido, qui bien que se cachant derrière un visage impassible, se révèle être un tortionnaire implacable, justifiant ses actes par le respect de l’ordre et de la hiérarchie.

.personnages

.

Frank Frink, lui, finira par se rapprocher de la Résistance. Mais celle-ci n’a que peu d’envergure, et se fiche des répercussions de ses actes sur les citoyens, tant qu’ils parviennent à leurs objectifs.

Pourtant, tous les vainqueurs ne sont pas forcément des êtres ignobles.M. Tagomi, Ministre du Commerce dans les Etats du Pacifique, en est un bon exemple, à travers une certaine forme de sagesse, et son refus de faire du mal aux non-japonais. Du côté du Reich, c’est en la personne de l’Obergruff… Opergup… Oberpgruff… Du Commandant des forces Allemandes en Amérique, John Smith, que nous trouverons quelqu’un de « Nazi mais pas à 100% ». Bien qu’il suive à la lettre les directives d’Hitler, et qu’il utilise la torture et la menace sur ses prisonniers, ilapparaîtra comme ayant un peu perdu pied suite à la révélation d’une défaillance irréversible chez un membre de sa famille, lequel doit être euthanasié conformément aux lois mises en place par un Ministère de la Santé pour lequel le Serment d’Hippocrate n’a aucune valeur.

.

Du livre à la télé

.

Beaucoup de différences existent entre le roman et la série. Juliana et Frank sont séparés dans les livres, mais toujours ensemble dans l’adaptation télévisuelle, par exemple. De même, L’Obergruppenführer (yeah !) John Smith n’existe pas dans le récit. Mais le principal changement est le déclencheur même de l’histoire : les films. Alors qu’il s’agît dans l’oeuvre de K. Dick de livres écris par le Maître du Haut-Château, et qui par conséquent peuvent être réalisés par absolument n’importe qui avec simplement du papier et un stylo, dans la série le sujet est plus complexe. Les images montrées ne peuvent en aucun cas être truquées, la technologie de l’époque ne le permettant pas. Les questions se posent alors : d’où viennent ces films ? Le Maître du Haut-Château peut-il voyager entre différentes versions de l’Histoire ? Si non, comment les a-t-il obtenus ? Si les dernières secondes intrigantes de la saison 1, qui installait le contexte, les personnages et l’environnement, apportent un début de réponse plausible ; la saison 2 va accélérer le tout en mettant en place des tensions entre le Japon et l’Allemagne, similaires à la Guerre Froide entre les USA et l’URSS de notre Histoire, tout en commençant vraiment à répondre aux questions que le spectateur se pose.

.

drapeau

.

Du côté historique, la série a fort bien révisé ses leçons. Que ce soit dans la propagande Nazi, qui souligne d’ailleurs avec un certain sarcasme les génocides sur les Indiens commis par les précédents gouvernements Américains tout en taisant les siens, ou dans les ambitions démesurées du Reich. Albert Speer avait imaginé les bâtiments de la nouvelle Chancellerie telle qu’elle pourrait être après la fin de la Guerre, représentant surtout un immense dôme pouvant contenir des dizaines de milliers de personnes. Celui-ci est fidèlement reconstitué dans les différents épisodes. Le projet Atlantropa, qui consistait à vider la Méditerranée afin d’en faire des terres cultivables, est en quant à lui en bonne voie, permettant par extension d’irriguer le Sahara et transformer le désert de sable en une vaste étendue verte (démesurées, vous disais-je). De même, les Kenpeitai mentionnés en début d’article ont réellement existé.

Fans des années 60 et des uchronies dystopiques, cette série est pour vous ! Et si vous ne connaissiez pas ce genre, je ne peux que vous le conseiller vivement. Car après tout, chacun de nous s’est posé cette question un jour : et si les Nazis avaient gagné la Guerre…?


banderole

Review [Série] The Man in The High Castle

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.