[Société] Comment accepter sa sexualité ?

Pourquoi, quand nous parlons de sexualité, fonction totalement naturelle qui fait entièrement partie de notre être, sommes-nous envahis par la peur, la honte, l’angoisse et parfois même la haine. Nous sommes en droit de nous questionner sur notre identité, nos envies, mais au fond, la sexualité est une force si puissante que nous ne pouvons véritablement la cerner. Nous avons du mal à l’intégrer et pour certains, s’assumer sexuellement parlant est un gros problème, alors que cela ne devrait pas l’être. Alors aujourd’hui nous allons tenter de partir en quête de votre identité et surtout, de vous aider à vous assumer comme vous êtes, car rappelez-vous : Vivez, acceptez et soyez heureux ! 

La sexualité n’est pas quelque chose, comme toutes les autres parties de notre être psychique, qui nous est donnée d’emblée. Nous sommes tous sexués dès la naissance, mais nos expériences personnelles et notre évolution vont affirmer votre identité sexuelle, hors certaines personnes qui vivent encore à l’époque du moyen age pourraient vous dire que vous êtes bizarre, anormal et que vous avez choisi d’être bisexuel, homosexuelle ou bien d’autre chose encore. Mais ce n’est pas vrai. Pour reprendre une phase de Freud, voici ce qu’il disait au sujet de la sexualité : « L’énergie et la pulsion sexuelle se manifestent dès le plus jeune âge. Mais leur forme change profondément pendant les diverses phases de notre développement. » Ainsi, vous avez depuis votre naissance en vous cette attirance pour les hommes ou bien pour les femmes, mais celle-ci va s’axer différemment selon votre vie et vos expériences. Mais une chose est sûre : Vous n’avez pas le choix de votre sexualité.

.

Assumer

.

S’accepter

Voilà une étape bien difficile, mais nécessaire dans la quête de votre identité. Si vous ne savez pas qui vous êtes réellement, comment les autres pourraient le savoir ? Alors au départ, cela semble compliqué, on ne sait pas trop si on aime les garçons, ou plutôt les filles, on se cherche. C’est d’ailleurs à l’âge de l’adolescence que vous vous poserez certainement le plus de questions. « Qui suis-je ? Est-ce vraiment bien ce que je suis en train de faire ? » , mais ce questionnement peut être très rapide, comme très long. Parfois, en réfléchissant à votre situation, vous allez vous sentir honteux, mal et terriblement seul. « La honte, faut surtout pas que quelqu’un sache que je suis attiré par quelqu’un du même sexe. » Non. Je vous arrête tout de suite, ne vous en voulez pas d’avoir pensé ça sur le moment, il faut dire que notre société tout entière vous dit un grand merde à vous tous qui êtes différents sexuellement. Quand on est jeune, on nous apprend que l’amour, c’est une femme et un homme, mais quand on arrive sur la pratique, c’est beaucoup plus complexe. Vous vous sentez différent, pas normal, et on ne peut qu’en vouloir à cette image que l’on vous aura raconté toute votre vie.

Alors aujourd’hui dites-vous que vous êtes normal, ce jeune adolescent(e) qui doutait dans la cour de récré ou qui avait peur d’avouer son attirance n’était tout simplement pas prêt à s’accepter, car rien autour de lui ne lui permettait de le faire. Mais l’adolescence, c’est aussi là que vous allez commencer à comprendre votre sexualité, cela pourra durer des années, ou bien quelques mois, mais nous passons tous par cette remise en question. Ne soyez pas honteux d’avoir ressenti des pulsions sexuelles, d’avoir aimé observer telle fille car elle vous plaisait, ou tel garçon car vous craquiez certainement pour lui. Non, vous êtes normal et c’est en vous disant ceci que vous allez réussir cette première étape. D’ailleurs, cela peut être encore plus compliqué quand vous vous trouvez, lors de votre adolescence, pris dans une affaire de harcèlement. Eh oui, malheureusement cela est tombé sur vous et cela vous a laissé des séquelles. Mais essayez de faire table rase sur ce que vous avez vécu et de vous sentir fier d’avoir affronté tout ça. Vous êtes uniques, vous êtes courageux et grâce à cela, vous serez quelqu’un qui s’accepte. Il ne faut pas être étonné d’aimer quelqu’un de votre sexe, ou quelqu’un du sexe opposé, chacun à un jour ou l’autre, de l’attirance pour quelqu’un.

Alors oui, s’accepter sera quelque chose de ne pas évident, vous aurez peur du regard de votre famille (encore plus si ils sont totalement contre les autres sexualités), de vos amis et aussi de votre entourage. Vous vous dites que votre vie va être gâchée, que vous êtes un monstre et que vous ne méritez pas de vivre. Mais non, vous êtes qui vous êtes et les gens vous aimeront pour cela. Trouvez d’abord un point d’ancrage en la personne de votre choix. Cela peut-être votre meilleure amie, votre mère, votre frère, mais il vous faut quelqu’un de confiance, qui vous acceptera tel que vous êtes. Ensuite, quand vous vous sentirez en harmonie avec vous-même, vous pourrez partager ce lourd fardeau qui vous pèse depuis si longtemps. N’ayez pas peur si ce dernier est chamboulé, ce sera certainement nouveau pour lui, comme cela là été pour vous bien avant. Alors laisser le encaisser, respirer, puis vous vous sentirez soulagé d’en avoir parlé. « À partir du moment où l’on accepte ses propres tendances sans mal les juger, il est beaucoup plus facile de vivre en harmonie avec elles. Au contraire, quand nous voulons lutter contre certaines pensées sexuelles, en les refoulant, en nous les interdisant, nous les alimentons, nous leur apportons de l’énergie et elles ont tendance à grandir et à s’imposer contre notre volonté. Alors acceptez-vous, ce sera le premier pas vers votre bonheur. »

.

a

.
Ne pas avoir peur d’être jugé

.

La plus grande peur que vous pourriez avoir, c’est celle bien évidemment du regard des autres. Vous avez peur d’être jugé, de devenir cette être que personne n’aime et que tout le monde évite. Mais vous vous trompez, car ces gens qui vous jugent le feront pour n’importe quelle autre chose, ils auraient très bien pu vous attaquer sur votre physique, votre vie ou encore vos choix. Alors ne prenez pas la peine de leur donner de l’importance, le jugement arrive au quotidien, mais l’important est de s’aimer soi-même.


D’ailleurs, cela nous amène à notre deuxième point, car l’acceptation sera suivie d’une période de grand soulagement, mais quand vous sortirez, quand vous ferez vos actions du quotidien vous pouvez avoir parfois le sentiment de ne pas avoir fait le bon choix. Rassurez-vous tout de suite, il n’y a pas de bons choix ni de mauvais choix, s’accepter est la meilleure des choses que vous avez faites. Si votre famille est distante, c’est qu’elle mettra du temps à accepter cette nouvelle, mais si elle vous aime vraiment, elle le fera et votre vie pourra enfin être celle dont vous avez toujours rêvé. Mais ne vous attardez pas sur les avis des autres, des gens dans la rue, certains pensent encore qu’être différent est une tare, alors que votre différence est beaucoup plus intéressante que leur avis rabâché par des millions de moutons qui ne savent pas penser par eux-même. Laissez ces gens-là sur le côté et tracer votre route, ils ne vous apporteront que de lourdes chaines qui vous empêcheront d’évoluer.

.

Vivre votre vie et non pas celle que l’on vous impose

.

Le dernier point essentiel n’est pas vraiment une étape, mais plutôt un conseil. Vous seul êtes maître de votre vie, elle est bien assez courte pour que vous la gâchiez à ne pas être vous-même. Assumer votre identité sexuelle, assumer votre sexualité et soyez heureux dans votre quotidien. Que vous soyez, gay, lesbienne, bisexuel, transsexuel… vous en avez le droit. C’est votre vie et non pas celle des autres, alors ne vous forcez pas à être quelqu’un d’autre pour le plaisir des gens car quand eux auront vécu leur vie pleinement, vous vous aurez simplement fait semblant de vivre. C’est triste, alors bon courage et soyez vous-même ! 


signature steven

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Val Hou
La Rédac

Coucou très bel article!!! Tout est dit^^
Bon week-end et belles lectures!!!

3 mois ago
La Rédac
La Rédac

Merci beaucoup, bon week-end a toi aussi !

3 mois ago

Review [Société] Comment accepter sa sexualité ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.