[BD] Suicide Squad – Tome 1 Têtes brûlées

On se retrouve aujourd’hui pour parler de comics. Avant de commencer, nous allons répondre à cette question que vous, devant votre écran, devez surement vous posez si vous n’êtes pas un adepte de ce style de livre à l’univers assez unique :

« Mais c’est quoi un comics ? »

Un comics est une bande dessinée américaine. Il se distingue de sa cousine européenne par son format, son style, et en général son contenu. En effet dans un comics vous trouverez beaucoup plus de plans serrés que dans une bande dessinée. Les histoires varient mais on retrouve beaucoup de scénarios focalisés sur les super héros, mais on a aussi The Walking Dead qui a inspiré la série TV ou encore des séries indépendantes.

Aujourd’hui j’ai choisi de vous parler de Suicide Squad. Ce nom vous dit quelque chose ? C’est normal puisqu’un film est prévu pour août prochain avec Jared Leto, dans le rôle du Joker, un rôle qui fait couler beaucoup d’encre car le chanteur de 30 Seconds to Mars ne serait pas à la hauteur de l’attente des fans. Ce que je trouve ridicule puisque le film n’est pas sorti. Au casting on retrouve Will Smith dans le rôle de Deadshot et Margot Robbie dans celui de Harley Quinn, vous savez le clown à qui il manque des cases ! (toi aussi tu l’as vu le jeu de mots ?)

Illustration: Suicide Squad Tome 1 - édition standard
Illustration: Suicide Squad Tome 1 – édition standard
Illustration: Suicide Squad Tome 1 - édition CanalBD
Illustration: Suicide Squad Tome 1 – édition CanalBD

Revenons à nos comics ! Il s’agit ici du premier tome de la série, Têtes brûlées, paru le 8 avril dernier et édité chez Urban Comics dans la collection DC Renaissance. On y trouve Adam Glass seul au manette pour le scénario, il est en collaboration avec les dessinateurs Federico Dallochio et Clayton Henry, entre autres, pour le dessin. L’album est composé de 160 pages et il est disponible au prix de 15€. Il existe deux versions, seule la couverture varie, le contenu est exactement le même. La première (celle de gauche) est la version standard, celle que vous trouverez si vous décidez de l’acheter. Pour la deuxième variante (celle de droite), il s’agit d’une couverture exclusive à CanalBD, un réseau de librairies spécialisées dans la bande dessinée. Si votre ville possède une librairie partenaire vous pourrez peut-être la trouver, en sachant qu’elle commence à devenir de plus en plus rare. Personnellement, j’ai choisi la deuxième couverture car je la trouvais bien plus belle que la première même si elle est centrée sur Harley Quinn alors qu’elle n’est pas le seul personnage important dans Suicide Squad.

Suicide Squad c’est quoi ?

Illustration Suicide Squad - Tome 1
Illustration Suicide Squad – Tome 1

Suicide Squad est le nom d’un groupe de criminels recrutés par le gouvernement. Leur nom signifie en français « escadron suicide ». Il porte très bien son nom puisque chaque membre de l’équipe s’est vu injecté une nano-bombe qui explosera s’ils désobéissent aux ordres. C’est pour cela que le gouvernement les charge d’effectuer les missions les plus dangereuses qui soient et souvent impossible. Si les membre de la Suicide Squad venaient à mourir, ils ne manqueraient à personne puisque ce sont tous de dangereux criminels.

Un scénario un peu confus

L’album se décompose en deux grosse parties qui elles-mêmes sont constituées de chapitres. La première partie porte le nom du livre, et la deuxième s’intitule, « La chasse est ouverte ».

L’histoire commence par une très brève présentation des personnages et de l’univers, comment se sont-ils retrouvés dans cette équipe. Les différentes histoires des différents personnages se mélangent, si bien que l’on s’y perd. A partir du deuxième chapitre, ça va mieux, l’histoire est vraiment plaisante, les chapitres se suivent, et on arrive à la fin du quatrième chapitre. Jusque là rien d’inquiétant on se dit qu’on va avoir le droit au cinquième chapitre. Mais non, ce chapitre suivant se nomme « Conclusion ».  On est à un peu plus de la moitié de l’album, mais il nous reste une cinquantaine de pages. Et c’est ce moment là que choisit le scénario pour partir en vrille. Pour vous résumer Harley Quinn décide de quitter la Suicide Squad pour partir à la recherche de son bien-aimé, le Joker, tandis que le groupe pourchasse notre psychopathe. Ca n’a aucun sens ! L’histoire actuelle est de nouveau mélangée avec des flashbacks, même si l’on apprécie d’avoir un peu plus de détails sur la rencontre entre Harley Quinn et l’ennemi juré de Batman. La deuxième partie du comics est consacrée à la quête et à la relation du couple amoureux.

Je ne vais quand même pas vous spoiler la fin mais sachez qu’un deuxième tome est prévu pour le premier juillet. Quand vous aurez lu ce premier tome, vous vous interrogerez sûrement sur l’utilité de la suite. En espérant qu’il y aura du rebondissement !

Des personnages hauts en couleurs

Illustration Suicide Squad - Tome 1
Illustration Suicide Squad – Tome 1

Vous l’aurez sans doute compris, nous sommes dans l’univers de Batman. Même si le chevalier noir fait une brève apparition, il n’est clairement pas un personnage de l’histoire.

Ce que j’aime dans cet univers c’est que les méchants sont toujours charismatiques.

Que ce soit Deadshot, Diablo, King Shark, ou les autres, ils sont tous parfaitement réalisés. De plus le côté déjanté de Harley et le côté cynique de Deadshot se mélangent à merveille !

De l’action, en veux-tu ? En voilà !

Evidemment quand on lit un comics de chez DC (même de chez Marvel) on s’attend à de l’action. Et on peut dire que les auteurs nous ont gâtés ! Dès que l’on tourne la page on peut s’attendre à voir surgir des coups de poing, des projections de sang. Non, franchement de ce côté là les auteurs ont fait fort. Un grand chapeau à l’escadron de dessinateur qui ont su dynamiser tout ça !

Au final on a une histoire qui prêche au niveau du scénario qui est parfois incohérent. Heureusement que les dessins et la qualité des personnages sont des éléments majeurs de ce premier tome, qui je l’espère n’est qu’une entrée en matière et qui annonce de bonnes choses pour la suite. De plus l’action omniprésente et la folie d’Harley Quinn font que cet album n’est pas un échec. Une problème se pose quand même: on a l’impression que le personnage féminin porte à elle seule l’album. Il n’y a qu’à voir les différentes couvertures. 

Cela reste une lecture agréable et j’attends avec impatience la suite !

13492977_10205268998199553_1373714174_n.png

Pour continuer

Illustration: The Killing Joke
Illustration: The Killing Joke
Illustration: Harley Quinn - Tome 1
Illustration: Harley Quinn – Tome 1

Ce livre est également une invitation à lire d’autres albums qui ont pour personnages principaux les ennemis de Batman. Je vous invite donc à mon tour à découvrir ces livres également disponibles chez Urban Comics. A gauche nous avons The Killing Joke, un album plutôt court qui met en scène le Joker et nous raconte sa folie. A droite on retrouve notre bien aimée Harley Quinn dans une série qui lui est entièrement consacrée. Il s’agit là du premier tome, le deuxième est également disponible en librairie. 

 

Voilà c’est fini pour aujourd’hui, j’espère que vous avez aimé vous plonger dans un univers aussi passionnant que terrifiant ! On se retrouve très vite pour découvrir un autre univers !

.


Et vous?

Qu’avez-vous pensez de cet album ? Lirez-vous d’autres comics ? N’hésitez pas à me dire tout ça dans les commentaires !

13493718_10205271972273903_2013710466_o

Review [BD] Suicide Squad – Tome 1 Têtes brûlées

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.