[BD] Spirou – La lumière de Bornéo

Aujourd’hui nous allons aborder une bande dessinée plutôt récente puisqu’elle est sortie en librairie le 7 octobre dernier. Elle met en scène un héros bien connu, Spirou. L’album est bien entendu édité par Dupuis, au prix de 16,50 €, il contient 92 pages, et il est écrit par Frank Pé (dessin) et Zidrou (scénario). Et un petit détail qui a toute son importance (vous verrez !), c’est un one-shot !

.

Qu’est-ce que c’est ? 

Vous avez tous déjà entendu parler de Spirou même si vous n’avez pas forcément lu ses aventures. Cet album n’a rien à voir avec la saga originale. En effet, depuis 2006, Dupuis publie régulièrement une aventure originale du célèbre groom mais écrite par des auteurs différents des originaux. Cette saga se nomme Le Spirou de… De nombreux auteurs se sont prêtés au jeu, et je trouve ça plutôt sympa.

Zidrou (L’Adoption) est au scénario mais l’histoire est de Frank Pé qui est aussi au dessin. A eux deux, ils ont réinventé un tout autre univers, avec de très bonnes choses et de moins bonnes. Ceux qui n’ont jamais lu de Spirou devraient quand même s’en sortir. En effet, il n’est pas forcément nécessaire de connaître sur le bout des doigts les aventures précédentes de notre héros. Cependant on retrouve certains personnages qui ne sont pas présentés, cela invite le lecteur  à se renseigner. 

.img_1096

La quatrième de couverture 

“ Zooïsme.

Apprenez à vous familiariser avec ce mot, car les amateurs d’Art n’ont plus que lui à la bouche. “

Voilà, c’est tout. Alors oui, ces quelques mots peuvent être intrigants pour certains, mais personnellement ils ne me donnent pas très envie de découvrir l’histoire. J’aurais préféré, un petit résumé de l’histoire. Cela peut inciter le lecteur à lire le livre sur place, en librairie, une pratique que je n’encourage pas, et qui m’agace, même si elle a quelques avantages. 

img_3962

.

Détails techniques 

Il y a beaucoup de détails sur cette couverture, tout d’abord les personnages. On voit Spirou (qui a bien changé) ainsi qu’une jeune fille, habillée en groom. On y voit des animaux, des projecteurs, on peut donc supposer que l’histoire se passe dans un cirque. On remarque également, en arrière plan, la présence de l’Atomium de Bruxelles. En haut, à gauche, de cette couverture on a également un regard. On devine qu’il s’agit probablement d’un animal, mais lequel ? Personnellement je pencherais pour un éléphant. 

Les dessins de cet album sont très beaux, les couleurs sont très vives, bien que magnifiques, les personnages sont pour la plupart réinventés mais ne s’éloignent pas tellement des originaux. Frank Pé apporte un côté bien plus réaliste à l’histoire, si bien que par moment on a l’impression de lire un roman graphique. Mais le côté fantaisiste de l’univers nous ramène à la réalité.

.

L’univers et les personnages 

L’histoire se passe bien dans un cirque, avec des animaux. On aborde également le domaine de l’Art. On sent même que l’Art est très important aux yeux des auteurs. Cet univers, réaliste et fantaisiste à la fois, est un subtil mélange de tendresse et de poésie. J’ai adoré !

Quel plaisir de retrouver Spirou et Fantasio, ces héros qui ont fait parti de mon enfance. On découvre également de nouveaux personnage comme Fauvette, mais on en retrouve aussi des anciens, comme Spip, le Compte de Champignac, ou encore Noé. Ce dernier était dejà apparu dans cet univers (pour ma part je l’avais vu dans des albums du Marsupilami). Les personnages sont vraiment intéressants car ils transmettent tout un message différent tandis que d’ordinaire seul le héros le fait.

img_3965

.

Le scénario 

“ Spirou n’est plus journaliste ! Après avoir refusé de modifier un article un peu trop critique sur un barrage hydroélectrique en pleine jungle palombienne financé par un gros annonceur du journal, Spirou claque la porte du Moustique. Désoeuvré, il décide de prendre le temps de vivre et de rattraper le temps perdu, notamment en se mettant à la peinture et au jardinage. Mais d’étranges événements vont l’empêcher de réaliser ses envies. “

Voici une partie du synopsis présenté par Dupuis. Cette histoire était intéressante avec un très beau message humaniste. Elle se divise en deux parties, apparemment indépendantes l’une de l’autre, il y a l’histoire principale avec Spirou, et une autre partie avec le Compte de Champignac. Cette deuxième histoire ne m’a pas plue. Je l’ai trouvée sans intérêt. J’ai eu l’impression qu’elle était là juste pour faire des pages en plus et rajouter des personnages essentiels à la série mais qui n’apportaient rien à l’histoire principale. Cependant, cette dernière était superbe, fluide, et intelligente.

.

Un album qui reprend les codes des anciens tomes, mais apportant un message intelligent. Une histoire divisée en deux, mais dont une seule partie a un grand intérêt. Des dessins qui apportent une certaine fraîcheur à un univers vieillissant. Une BD qui plaira sans doute à tous ceux qui connaissent Spirou mais qui pourrait déstabiliser les nouveaux lecteurs. 

13823694_10205459551363263_1538109927_n .


Et vous ?

Qu’avez-vous pensé de cet album ? Aimez-vous la manière dont les auteurs ont imaginé ce Spirou ?

N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires ! 

fred

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :