[Cinéma] Split – Le Véritable retour de M. Night Shyamalan

Il faut savoir que M. Night Shyamalan et moi c’est une très longue histoire d’amour. Je n’ai pas manqué un de ses films depuis que je l’ai découvert avec “Le Sixième Sens” (sauf “Avatar, le Dernier Maître de l’Air”).

Cependant, je dois admettre que la qualité de ses films était en perte de vitesse depuis un moment… Je n’en ai cependant raté aucun dans l’espoir d’une amélioration. Le dernier en date étant le quelque peu décevant “The Visit” qui ne m’avait pas entièrement convaincue. Mais “Split” s’annonçait plutôt bien et j’y suis allée avec une curiosité et un enthousiasme non dissimulés. Je vous donne mon avis sur ce dernier.

.

 .

Mais Split de quoi ça parle ?

 

C’est l’histoire de trois jeunes filles se faisant enlever par un homme au comportement étrange et quelque peu déstabilisant. En effet, cet homme est atteint d’un trouble de personnalités multiples…

Je n’en dévoile pas plus car il se trouve être un film plein de surprises.

L’histoire me parlait. Le synopsis m’a intriguée. Connaissant Shyamalan je ne m’attendais pas à un film d’horreur mais plutôt à un thriller psychologique… et il se trouve que j’avais raison. De ce point de vue je n’ai pas du tout été déçue ! L’angoisse et la tension montent crescendo et nous n’avons que peu de répit.

.

.

Des protagonistes bluffants



Que ce soit la jeune Casey, interprétée par la surprenante Anya Taylor-Joy. Jeune fille solitaire qui se retrouve embarquée malgré elle dans cette mésaventure. Casey n’a pas eu une enfance facile. Nous l’ apprendrons au cours du film car l’intrigue principale est entrecoupée de scènes expliquant comment elle en est arrivée à être aussi “à part” et différente.

Ou encore ses “amies”, Claire et Marcia qui attirent en premier lieu l’attention de leur ravisseur. Je ne dévoilerai cependant pas les raisons de leur enlèvement. Les deux actrices qui les interprètent sont vraiment convaincantes dans leurs rôles d’ados aux préoccupations actuelles. Contrairement à Casey elles sont extraverties et visiblement populaires.

Le Docteur Karen Fletcher est aussi un élément important du film. Cette psychologue spécialisée dans les troubles d’identités multiples mais visiblement incomprise par ses confrères est un élément clé de l’histoire. C’est une femme attachante qui m’a énormément touchée…

Et puis il y a Kevin… Kevin et ses 23 personnalités. Kevin et son problème identitaire. Kevin, interprété par James McAvoy. J’aimais déjà beaucoup cet acteur (qui avait en partie contribué à mon enthousiasme à propos de “Split) mais alors là… il s’est révélé être incroyable. Particulièrement lors d’une des scènes de la fin. J’ai été bluffée, émerveillée par tant de talent. J’ai eu du mal à revenir sur terre après avoir été témoin de cette performance hors du commun. Kevin est effrayant mais tout aussi fascinant. Ses personnalités sont toutes différentes et plus ou moins attachantes. Avec ce rôle il prouve sans aucun doute son immense talent à ceux qui en doutaient encore (pas moi donc) et ne fait que le confirmer à ceux qui en avaient déjà conscience (comme moi).

Tous les personnages sont marquants, les acteurs réellement bien choisis. Là-dessus M. Night Shyamalan a fait un sans faute.

.


 .

Un film captivant

.

Comme je le disais plus haut, la tension monte en puissance. Tout au long du film on retient son souffle, on tremble pour les personnages. On vit avec eux l’angoisse de la séquestration, la peur de ce que Kevin (mais est-ce bien lui ?) va leur faire subir…

De plus, pour ceux qui connaissent un peu M. Night Shyamalan, il reprend enfin quelques uns de ses codes qu’il a instaurés au cours de ses nombreux films. Sa signature en quelque sorte. Nous avons donc droit à une apparition du réalisateur, mais aussi de la couleur rouge… Cette chère couleur rouge dont les adeptes de Shyamalan ont appris à se méfier. Car oui, “méfiez-vous du rouge” est l’une des règles les plus importantes dans ses films. Souvenez-vous dans “Le Sixième Sens” ou encore “Le Village” (et si vous ne les avez pas vu, courez les voir, ils valent le coup). Bref, je n’en dis pas plus afin de vous garder la surprise.

Autre point positif, on sent que M. Night Shyamalan a fait de nombreuses recherches sur les troubles d’identités multiples. Cette maladie est à ne pas confondre avec la schizophrénie, et encore moins avec la bipolarité. Il s’est aussi renseigné sur des cas ayant existé. Et « Split » pose une véritable problématique : jusqu’où le “dédoublement” de personnalité peut-il aller ?

.

Découvrez la bande-annonce :

 

C’est donc un véritable retour aux sources pour Shyamalan. Cela fait bien longtemps qu’il ne nous avait pas offert un film de cette qualité et “Split” est probablement au même niveau qu’ “Incassable” qui est mon film favori de ce réalisateur (suivi de très près par “Le Sixième Sens”). C’est donc un vrai coup de coeur et il mérite d’être vu et revu.


Steven signature

Review [Cinéma] Split – Le Véritable retour de M. Night Shyamalan

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :