[COMICS] Nailbiter – Tome 1

Attention ! Certaines images présentes dans cet article peuvent choquer. 

.

Aujourd’hui on se retrouve afin de frissonner autour d’un comics. Et pour vous faire vivre une lecture effrayante, j’ai choisi de vous parler du premier tome de Nailbiter de Mike Henderson (dessin) et Joshua Williamson. Cet album est sorti le 29 juin 2016 (en France) chez Glénat Comics. Il est composé de 144 pages pour le prix de 15,95 €. 

Qu’est-ce que c’est ? 

La maison d’édition Glénat publie essentiellement des BD. Mais depuis quelques années, une nouvelle collection a vu le jours, Glénat Comics. Comme son nom l’indique, cette collection ne publie que des comics. Mais pas n’importe lesquels ! Ici vous ne trouverez pas d’histoire de super-héros. En effet la marque de fabrique de Glénat Comics est le comics indépendant. Il n’y a aucun rapport entre les séries. 

Nailbiter raconte l’histoire d’une petite ville, d’apparence tranquille, mais qui a vu naître 16 des plus grands serial killers. Nous nous retrouvons plongés au coeur d’une enquête, qui cherche à comprendre le lien entre ces meurtriers et la ville. De plus un nouveau serial killer semble traîner dans les rues de cette mystérieuse ville. 

img_1085 

La quatrième de couverture 

 » L’enfer a un nom…

Buckaroo, Oregon, a donné naissance à 16 des plus dangereux serial killers du monde. Cette ville nourrit l’obsession de l’agent Caroll, profiler au FBI, depuis que le dernier «boucher de Buckaroo», Edward «Nailbiter» Warren, a été acquitté au tribunal et lui a filé entre les doigts… Comment une si petite ville a pu voir émerger tant de meurtriers ? Finch, agent à la NSA, doit rejoindre Caroll pour élucider cette énigme sur place. Mais quand il arrive, son ami a disparu. Et le seul qui puisse l’aider à le retrouver n’est autre que le diable en personne : Warren, le sinistre rongeur d’ongles, alias Nailbiter.  » 

On apprend également, au dos de l’album, que ce comics a été élu meilleur comics d’horreur de 2014 par le magazine USA Today. Alors forcément, tous ces éléments donnent envie de lire ce livre ! La quatrième de couverture est très alléchante et très prometteuse !

img_1095-2

.

Détails techniques 

Commençons par la couverture ! Ce qui nous saute aux yeux, c’est bien évidemment la présence de la couleur rouge, rappelant celle du sang, qui domine la page. Ensuite, il y a cette figure masculine, à la Dexter. Il tient un couteau de boucher, porte un tablier tâché de sang, se ronge le pouce droit, et semble dans sa bulle. Cette couverture donne très envie ! On veut en savoir plus ! Cependant après avoir vu les couvertures alternatives (présentes à la fin du comics) j’aurais plutôt opté pour une autre couverture. 

Intéressons-nous maintenant à la qualité des dessins. Ils sont très jolis, mais manquent cruellement de réalisme. Les personnages ne laissent transparaître aucune émotion sur leur visage. Les regards sont vides. Les couleurs, sont souvent trop simplistes ce qui accentue l’absence de détails. Autant vous dire, la qualité technique n’est vraiment pas au rendez-vous. Certains adhèreront peut-être mais de mon côté, je ne suis pas fan.

img_1094-2

.

L’univers et les personnages 

Nous sommes dans de l’horreur, le gore, et parfois même le morbide. Mais franchement ce n’est pas pour me déplaire. En achetant cet album je savais à quoi m’attendre. L’univers, est très sombre, les personnages également. Le problème, c’est qu’ils sont tous sombres, que ce soit les enquêteurs, les victimes, les passants, … Il est très difficile alors d’isoler un personnage en particulier et par la même occasion s’y attacher. Que ne sais pas si c’est un effet voulu de la part des auteurs, mais si je m’appuie sur la saga Walking Dead, un classique du genre, tout est fait pour que le lecteur s’attache aux personnages. Et étant fan de la série de Robert Kirkman, j’ai eu un peu de mal à ce niveau là dans Nailbiter. 

.

Le scénario 

On est maintenu en haleine du début à la fin ! On ne sait jamais ce qui va se passer à la page suivante. L’intrigue est très intéressante et amène le lecteur à se poser des questions en permanence. Des questions auxquelles on n’a aucune réponse à la fin de l’album. On a juste très envie de lire la suite ! Une suite qui est déjà disponible en librairie, depuis le 28 septembre dernier. 

img_1093-2

.

Une lecture mitigée, des dessins un peu brouillons, des personnages bien trop sombres laissants penser au lecteur qu’ils ne ressentent aucune émotion. Cependant l’intrigue nous permet de rester accroché à cet univers sinistre. Une série à lire de toute urgence si vous êtes fan du genre ! 

13823694_10205459551363263_1538109927_n

.

Pour continuer 

Si vous voulez aller plus loin je vous invite à découvrir la collection Glénat Comics avec ces deux séries, Lazarus et Lady Mechanika !  

img_1090img_1091

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.


Et vous ?

Q’avez-vous pensé de cet album ? Etes-vous fan de cette série ? 

N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires !

fred

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Kailan
La Rédac

Your pointsg lays ba

Your pointsg lays bare the truth

7 mois ago

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :