[Critique littéraire] Le père Goriot – Honoré de Balzac

Auteur : Honoré de Balzaccouv le père goriot

Edition : Le livre de poche

Genre : Classique

Pages : 443 pages

Prix : 3 €

 

Résumé

 » J’ai trouvé une idée merveilleuse. je serai un homme de génie « , s’exclame Balzac au moment où il écrit Le Père Goriot. Il venait d’imaginer La Comédie humaine, ce cycle romanesque dans lequel les mêmes personnages réapparaissent d’un roman à l’autre. Il venait de créer un monde, le monde balzacien. Les plus beaux romans, dit André Maurois, sont des romans d’apprentissage. Les illusions de la jeunesse s’y heurtent au monde féroce et pourtant plein de délices. L’amour devient coquetterie, la vertu s’achète, l’argent ruine tout. Seule la passion balzacienne, ici l’amour paternel, résiste, dévorante et implacable. Le Père Goriot est la clef de voûte d’une œuvre géniale.

On va donc suivre ici, l’histoire d’Eugène de Rastignac qui cherche à s’insérer dans la société parisienne. Cependant, il lui manque les manières et l’argent. Pour parvenir à son but, il côtoie les femmes du monde, mais reste attaché à son voisin de la pension Vauquer, le père Goriot, vieillard malheureux abandonné de ses filles.

Je dois vous avouer que ce livre ne m’a pas transcendé même si je suis sûre que je suis passé à côté de certaines choses. Je l’ai lu pour les cours bien évidemment, et même si on a étudié certains passages en classe, je n’ai pas compris tout l’intérêt de ce roman.

On suit dans ce récit le point de vue d’Eugène de Rastignac qui tente d’intégrer cette société basée sur l’apparence et les faux-semblants. On a également parfois le point de vu d’autres personnages comme Le père Goriot par exemple.

J’ai trouvé que cette histoire possédait pas mal de longueur. Le rythme était  lent et saccadé. Certains passages étaient bien trop descriptif à mon goût. Même si Honoré de Balzac est l’un des plus grands auteurs réalistes, j’ai trouvé que c’était parfois trop poussé, que certains détails n’étaient pas utiles au texte.

De plus, j’ai trouvé que tout était écrit d’un seul bloc. Il n’y a pas de chapitres, pas d’espaces pour aérer le texte et le rendre plus agréable. J’ai trouvé ça plutôt lourd et pesant.

En ce qui concerne le style de Balzac, je ne permettrai pas de le critiquer mais, j’ai trouvé ce texte un peu confus. Comme je vous le disais, j’ai l’impression que tout à été écrit d’un bloc. Cette sensation en a entraîné une autre, celle de la confusion. J’ai été complètement déboussolée par les changements de lieux et de personnages incessants, sans annonce au préalable de ces variations. Je n’ai donc pas pris énormément plaisir à lire ce roman…

L’univers n’est pas désagréable même si ce n’est pas non plus mon préféré. Il se modifie au fur et à mesure des pages, des mots… Il devient de plus en plus sombre et révèle petit à petit son vrai visage, sa vraie nature.

Parlons maintenant des personnages. J’ai trouvé qu’il y en avait beaucoup trop et que sans l’analyse que l’on a faite en cours, je n’aurai pas compris qui était qui. J’ai trouvé certains personnages mis en avant et d’autres beaucoup trop insignifiants.. Certains m’ont même vraiment agacé ! J’ai trouvé que le personnage principal ( Eugène ) était bien traité. J’ai beaucoup aimé son caractère et sa sensibilité même si certaines de ces actions ne m’ont pas plues.. Mais le personnage que j’ai le plus aimé, c’est le Père Goriot qui m’a beaucoup touché de par sa foi, ses sentiments et sa dévotion. J’avoue que ces réactions étaient parfois déplacées ( sa relation avec ses filles est très étrange, mais je vous laisse découvrir tout ça par vous-même !). J’ai quand même trouvé ce personnage très humain et totalement attachant !

La fin du roman est, ce qui m’a le plus plu dans ce roman. Je l’ai trouvé très belle, touchante, émouvante, mais à vous de juger.

En bref, un roman qui m’a laissé très perplexe, beaucoup de descriptions, des personnages plutôt agaçants, une société à laquelle je n’adhère pas, mais une fin qui m’a bien plu.

received_10205268998079550


Et vous ?

 Avez-vous lu ce classique ? Qu’en avez-vous pensé ? Vous avez aimé les personnages ? Dites moi dans les commentaires !

13517984_10205271792829417_1172693243_o

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :