[Critique Littéraire] Les clefs de Babel – Carina Rozenfeld

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui on se retrouve pour une nouvelle critique littéraire qui parlera d’un roman que j’ai lu il y a très longtemps mais que j’ai vraiment adoré, c’est un livre écrit par Carina Rozenefld « Les Clefs de Babel».

Le roman « Les Clefs de Babel » est un roman de Science-Fiction qui se déroule dans un monde post-apocalyptique et qui aborde de nombreux thèmes intéressants tels que l’écologie, le destin et l’amitié. Il a été publié en France le 28 mai 2009, dans la collection Soon de la maison d’édition Syros.

Composé de 288 pages dans le format proposé chez Syros, il vous est possible de l’acquérir au prix de 11.99€  en version Kindle et 15.90€ pour la version brochée sur Amazon. Les clefs de Babel a été illustré par Stéphanie Hans.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Les Clefs de Babel » :

Liram vit chez les Aériens, dans les plus hauts étages de la tour de Babel où se sont réfugiés les hommes depuis que le Grand Nuage a empoisonné la Terre, il y a mille ans. Suite à un drame – ses parents sont assassinés -, Liram doit abandonner son univers douillet pour fuir dans les étages inférieurs, peuplés par ceux que les Aériens ont repoussés vers le bas dix siècles plus tôt, avant de condamner toutes les issues…

Lors de sa descente dans ce monde sordide, hanté par des mutants et ravagé par la misère, il rencontrera quatre adolescents marqués d’un mystérieux tatouage et dotés de pouvoirs étranges. Liram comprendra alors qu’il est lui-même porteur d’un destin exceptionnel, très lourd pour ses jeunes épaules. Heureusement, il n’est pas seul… Une quête haletante à l’écriture rythmée et aux multiples rebondissements, dans un angoissant univers post-apocalyptique. Mais aussi un précieux message d’espoir et de tolérance.

Les clefs de Babel par Rozenfeld
Illustration réalisée par Stéphanie Hans

Ma chronique littéraire

Ce one shot de Carina Rozenfeld est une vraie perle, car dès le début du roman, on nous plonge dans une ambiance assez sombre. Le personnage principal Liram, quatorze ans, membre des Aériens ( ceux qui habitent au sommet de la tour), se retrouve seul à la suite du meurtre de ses parents. Forcé de fuir et de se réfugier dans les étages inférieurs, il se retrouve investi d’une mission bien grande pour ses petites épaules. Mais le jeune Liram ne se doute pas que durant sa quête, il croisera d’autres adolescents qui ont la même particularité que lui, un mystérieux tatouage.

Mais cette tour qui abrite plusieurs civilisations réparties sur plusieurs étages nous réserve des secrets croustillants et des révélations intrigantes. En effet, l’on découvre au fur et à mesure des pages qui se tournent des personnages originaux qui ont chacun leurs qualités, leurs défauts et qui surtout perdent leur innocence devant nos yeux. C’est un réel challenge que c’est mis l’auteur, car derrière cette promesse d’aventure, elle arrive à nous faire passer un vrai message.

Ce monde post-apocalyptique dans lequel ce roman nous plonge est un moyen très intelligent de nous faire poser nos propres questions sur notre propre monde. C’est vraiment génial car on peut donc facilement s’y identifier et se demander nous aussi, comment on réagirait face à une telle situation. Grâce à cela, l’auteur arrive à nous fasciner par cette histoire de science fiction qui au départ, pourrait nous paraître trop banal et peu original.

C’est un coup de génie car les personnages nous aident à nous intégrer à l’histoire, ils sont jeunes, ils sont surnaturels et portent à eux seuls le destin de l’humanité ou du moins ce qu’il en reste. C’est une vraie littérature d’évasion ou le lecteur se retrouve et vit les événements comme s’il était dans l’histoire.

On retrouve une certaine classification qui peut aussi faire penser à notre société actuelle et notre milieu social. Là et bien c’est exactement pareil, les riches sont en haut et les pauvres sont tout en bas de la tour, dans des environnements beaucoup plus sombres et pauvres.

Ce roman revisite le mythe de la tour de Babel, mais cependant, l’auteur l’utilise a l’envers car ici, les hommes se sont entassés les uns sur les autres et se sont divisé en « clan » et comme seule et unique porte de sortie, des adolescents ont été choisi pour être la clef qui permettra d’ouvrir la porte de la tour.

Nous nous retrouvons donc avec des adolescents, différents, qui n’ont pas réellement conscience de leur importance mais qui vont apprendre à leurs dépens que leur sort est lié et qu’eux seuls peuvent mettre fin à ces années d’enfermements.

Les clefs de Babel
4éme de couverture du roman

C’est une vraie histoire d’aventure que nous offre Carina Rozenfeld et de ce point de vue, elle a rempli largement les attentes des lecteurs. Au cours de cette histoire on découvre un monde qui est muable, ici nous n’avons pas un univers, mais une dizaine, qui ont chacun leurs propres ambiances. Dans chaque clan, l’ambiance est lourde de menaces et le danger est partout pour les clefs de babel qui doivent atteindre vivant le bas de la tour. Plus Liram descendra, plus la population subira les marques d’une mutation et plus la technologie semblera avoir disparu. Mais ils ne se laisseront pas attendrir par les monstrueuses rencontres qu’ils feront, bien décidé à user de leurs tout jeunes pouvoirs. Étrangement, cette histoire ne nous donne pas des adolescents complémentaires dans leurs forces, ici, chacun a son propre pouvoir qui est bien loin des dons de la nature.

Des pouvoirs différents, des personnages de diverses races, venant de divers clans habitant à des étages différents qui s’unissent à un âge difficile : l’adolescence. Tout cela enveloppé par une belle leçon de tolérance. L’autre n’est pas forcément notre ennemie, même s’il est différent de nous, quel que soit son âge, son origine et ses pratiques.

Les Clefs de Babel est une lecture qui permet au lecteur de s’évader dans un monde cruel ou la seule lumière réside dans l’association d’une poignée d’adolescents diffèrent en tout point. Cette dualité ombre/lumière est un point crucial de l’histoire car elle correspond à l’intrigue principale qui nous guide tout au long de notre lecture.

Le rythme du roman est assez rapide et on s’ennuie très rarement car les descriptions ne sont pas chargées, seul le nécessaire a été gardé. Les dialogues sont aussi travaillés et vraiment agréables à lire.

La couverture est aussi l’une des raisons pour laquelle j’avais choisi ce livre, car je la trouve réellement bien faites et elle exprime tout à fait l’histoire en une seule image.

Une quête haletante, une écriture rythmée et de multiples rebondissements dans un univers angoissant et étrange. Une lecture que je conseille pour les lecteurs qui aiment la science-fiction et l’aventure !
s (7)

Extrait du roman

Liram, qui était jusque-là tout entier englouti dans sa douleur, eut l’impression que les bruits, les mouvements reprenaient autour de lui, le ramenant à la réalité. Les portes avaient été débloquées et le hall se vidait; les spectateurs, affolés, couraient en désordre vers le couloir-rue. Il ne restait que ses parents, allongés, d’une immobilité effrayante.
– Noooon! se mit à hurler Liram en se débattant à nouveau. Je veux pas les laisser! Lâchez-moi, lâchez-moi!
L’homme le secoua violemment, le forçant à se calmer.
– Ecoute-moi, tes parents viennent de se faire tuer. Il y avait un troisième drone et il est probable que tu étais visé toi aussi. Va te cacher!
Le vide emplit à nouveau le coeur de Liram.
– Tu m’as entendu? insista l’homme
Liram hocha mécaniquement la tête, sans être vraiment sûr d’avoir compris ce qu’on lui demandait.
– Alors, file!
Ne le voyant toujours pas réagir, l’homme le tira par le bras et le poussa dehors.
– FILE!
D’une bourrade dans le dos, il le propulsa en avant. Sans réfléchir, Liram se mit à courir droit devant lui…


Et vous ?

Connaissiez-vous le roman de Carina Rozenfeld ? Avez-vous déja lu ce roman ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

signature

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Merci de ton passage j’en profite pour visiter ton blog 🙂

2 années ago

De rien, j’aime beaucoup ton blog d’ailleurs ! Et merci de ta visite 🙂

2 années ago

Oh ça c’est très gentil ! 😀 <3 Avec plaisir !

2 années ago
Anonyme
lesamesblogueuses

j’ai adoré ce livre

2 mois ago

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :