[Critique Littéraire] Létherrae – Tome 1 : Le Monde Perdu – Carnet 2 : La Résistance.

Aujourd’hui, on se retrouve pour la suite des aventures de Max dans le second roman de la série de Morgan Malet, « Letherrae – Carnet 2 : La résistance  ».

Le roman « Letherrae – Carnet 2 : La résistance »  est un roman Fantastique qui se déroule toujours dans un monde moderne, mais également dans ce que l’on pourrait appeler, la dimension magique. Ce livre aborde de nombreux thèmes tels que la perte d’un ami, le courage, la force, la mort, l’injustice, et le pouvoir. Il a été publié en Juin 2016 chez la maison d’édition « Le peuple de mu ».

Composé de 256 pages dans le format proposé chez Le peuple de mu, il vous est possible de l’acquérir au prix de 5.99 € en version kindle et 17€ en Broché sur leur site.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Letherrae – Carnet 2 : La résistance »:

Se relever de l’impossible. Avancer sans relâche. Lorsqu’il ne reste que la fuite, partir sans se retourner. Le temps de panser les blessures viendra, plus tard. Ce sont les derniers mots d’ordres qui ont été donnés aux adolescents : disparaître pour sauver leur vie, seuls. De Rochemont, il ne restera bientôt plus rien. Que faire des défunts ? De Max ?

Mathiou guidera et protègera les humains à travers Létherrae. Ainsi en avait-il fait la promesse à son Prince. Poursuivis par les hommes de Maltar, il mènera les jeunes Terriens à l’abri. La route est longue, et les rencontres nombreuses. Mais leurs plus dangereux ennemis, au bout du compte, pourraient bien se trouver être leurs propres démons.

Et dans l’ombre de Létherrae, Soccard cherche l’enfant au Sang déchu.

LETHERRAE_T1C2_C1

Ma chronique littéraire

Un second roman beaucoup plus détaillé et envoûtant qui vous fera traverser un univers avivé par la peur et le temps !

Ce roman nous narre la suite de l’histoire de Max et de ses compagnons, un groupe que nous avions laissé en pleine tourmente qui est bien décidée à fuir pour se rendre à Draconnia. On les retrouve plus fort mais aussi plus soudés que jamais, de quoi présager des épopées folles et aventureuses qui nous conduiront jusqu’au bout de leur quête.

Une histoire qui se poursuit aux côtés de ce groupe de compagnons qui vont, contre vents et marées, affronter l’univers qui les entoure, un périple qui s’annonce dangereux. Mais la peur qui les ronge et les événements récents ne sont-ils pas les plus grands démons auxquels vont faire face les adolescents ? Rien n’est moins sur car au-dessus de leur tête scintille une épée de Damoclès.

Le rythme du récit est assez rapide, peut-être un peu trop par rapport à l’avancée de l’intrigue, un peu de pause n’aurait pas été de refus car on file à toute vitesse jusqu’à la fin du roman et ce n’est pas forcément l’idéal quand on cherche à vraiment se replonger dans la suite d’un premier tome.

Un univers toujours aussi marquant, vaste et détaillé, bien que l’auteur nous fasse vivre une aventure fantastique, il n’oublie pas ce qui se passe autour des personnages, point très plaisant de ce roman et surement l’un de ses gros points forts !

Le style de Morgan Malet est toujours aussi agréable, fluide et surtout bien construit. Bien souvent on fait face à des styles trop pompeux ou alors désastreux mais ici l’écriture est parfaite, elle s’adapte à notre lecture et quoi de mieux que de ne se soucier que de l’histoire et pas des fautes malencontreusement restées comme on peut le voir dans certains livres !

En ce qui concerne le personnage principal, Max je ne sais quoi en penser. Dans le premier carnet, j’avais été bouleversé par ce personnage, voire même choqué par le courage qu’il avait, mais dans ce deuxième tome, on le retrouve beaucoup plus brisé, un brin de maturité en plus, bien qu’il reste un adolescent. Les quelques nuances que j’aurais aimé voir sont lié à l’innocence du personnage, cela manque un peu de réalisme mais on ne peut pas en vouloir à l’auteur qui a pris le parti de montrer la face sombre de l’histoire.

Afficher l'image d'origine

Une ambiance qui va crescendo, plus on avance et plus on trépigne d’impatience à l’idée de connaitre la suite. Et quelle suite, on n’est pas du tout déçu (quoi que ça dépend des moments) par les situations que nous font partager les personnages, d’ailleurs, on est tellement happé par cette ambiance que l’on est parfois surpris par le cours des événements, de quoi nous faire redescendre quelques étages !

En ce qui concerne le visuel du roman, je le trouve toujours aussi sympathique. Le peuple de Mu nous a habitué à ce genre de couverture, bien que j’aurais souhaité plutôt une couverture aux teintes différentes pour démarquer avec le premier qui était très sombre mais toujours dans le même code couleurs.

Finalement, c’était une lecture en deux teintes, d’un côté, je me retrouve face à cette personnalité forte de Max avec laquelle j’avais plutôt accroché et d’un autre côté je fais face à une certaine déception face au nombre de pages que compte ce livre. En effet, je pense qu’une cinquantaine de pages en plus auraient apporté un peu plus de profondeur et encore bien plus de contenus !

Un roman qui nous laisse dans un suspense insoutenable, une histoire à découvrir si vous avez accroché avec le premier tome !
s (5)


Et vous ?

Avez-vous envie de lire ce roman ? Avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

steven

Review [Critique Littéraire] Létherrae – Tome 1 : Le Monde Perdu – Carnet 2 : La Résistance.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :