[Critique Littéraire] Log Horizon – Tome 1 : Premiers pas dans un autre monde

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui, on se retrouve pour une toute nouvelle chronique qui portera sur le roman de Mamare Touno, « Log Horizon – Tome 1 : Premiers pas dans un autre monde ».

Le roman « Log Horizon – Tome 1 »  est un roman Fantastique/Light Novels très fourni . Ce livre aborde de nombreux thèmes tels que la vie virtuelle, les amitiés, l’impact des jeux, l’espérance et le combat. Il a été publié le 26 Novembre 2015 chez la maison d’édition « Ofelbe ».

Composé de 473 pages dans le format proposé chez Ofelbe, il vous est possible de l’acquérir au prix de 19.90 € en version brochée sur Amazon.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Log Horizon – Tome 1 »:

Elder Tale est le MMORPG qui rassemble le plus grand nombre de joueurs sur le net, mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s’étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu, dont 30000 rien qu’au Japon. Ignorant comment ils sont arrivés là et s’ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d’avancer. Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d’abandonner. Aidé de ses fidèles compagnons Akatsuki et Naotsugu, il va tenter de convaincre les  » Aventuriers  » de ne pas se laisser abattre et de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel qui est maintenant le leur…

Couverture Log Horizon (roman), tome 1

Ma chronique littéraire

Un roman qui vous immerge en plein monde virtuel, au sein des guildes et des compagnons d’aventure d’Elder Tales !

Ce roman nous narre l’histoire de plusieurs fans inconditionnels de « Elder Tales », un jeu en ligne ou des millions de joueurs se retrouvent et partagent un semblable de vie ensemble. Mais alors que la douzième extension du jeu sort, les joueurs se retrouvent enfermés dans le jeu, condamnés à vivre la vie de leur personnage, sans aucun moyen de savoir pourquoi, comment, ni à cause de quoi ils se retrouvent clos dans cette vie virtuelle. S’ensuit alors une découverte d’un monde fantastique, mélangeant guildes, assassins et autres personnages loufoques de l’univers « d’Elder Tales ». Accompagné alors de ses fidèles, Shiroe, un joueur réputé va tenter de soulever l’espérance et bâtir une nouvelle société au sein de ce jeu.

Une histoire assez longue finalement, qui peine à se mettre en place, j’ai trouvé que l’on entrait pas assez rapidement dans le vif du sujet, qu’il manquait une certaine action qui aurait permis une meilleure immersion dans l’intrigue du roman. En dehors de ça, l’univers était vraiment très sympa et je me suis retrouvé totalement dans un monde virtuel !

La narration de ce roman se fait à la troisième personne et nous offre une place de spectateur des scènes que vivent les protagonistes, on les suit petit à petit dans leur aventure virtuelle et je dois dire que le principe était plutôt chouette, pourtant, j’ai trouvé que la narration ne nous permettait pas de ressentir concrètement les émotions des personnages et leur réelle vision des choses, des événements qui leur arrivent, j’aurais voulu vibrer avec eux, avoir peur, trembler…

Afficher l'image d'origine

Le rythme du récit est vraiment très lent, on a envie a certains moments d’être surpris, de ressentir des palpitations et de vivre l’action avec les protagonistes, mais j’ai attendu désespérément ce moment intense. On retrouve également une certaine lenteur dans la fluidité de la lecture, les non-adeptes des jeux vidéo en ligne auront surement du mal à comprendre certains termes et je pense que cela pourrait décourager certaines personnes.

Un univers très riche, fournit, intéressant, on retrouve les mots typiques et codifiés des jeux vidéo comme par exemple PV (Point de vie), PNJ, XP (Expérience) et j’ai trouvé que ça faisait trop, après je comprends totalement l’envie de les insérer, mais à lire, c’est assez « lourd » et cela ralentit la lecture. Au-delà de ça, l’univers est vraiment LE point fort de ce roman, il était génial, on s’y retrouvait totalement et on apprenait plein de choses sympathiques sur le monde d’Elder Tales.

Le style de Mamare Touno était, à mon gout, très lourd, je n’ai pas du tout accroché avec cette masse d’informations qu’il nous donnait d’un seul coup et cette redondance des termes spécifiques au monde des jeux vidéo. 

En ce qui concerne les personnages principaux, nous retrouvons tout d’abord Shiroe, un enchanteur et joueur très connu dans la communauté d’Elder Tales, je l’ai trouvé très intéressant à découvrir d’ailleurs. Ensuite nous avons Akatsuki, un « Assassin » et Naotsugu , un gardien. Tous ces personnages ont leur propre personnalité et c’était assez agréable de pouvoir comprendre leur manière d’agir.

Les personnages secondaires sont assez diversifiés et au fur et à mesure des pages de nouveaux personnages apparaissent, comme par exemple nyanta, marielle que j’ai beaucoup aimée, puis il y en a beaucoup d’autres encore. Ils sont très bien construits mais restent tout de même bien ancrés dans ce monde virtuel, peut-être m’aurait-il fallu un peu plus de mystères, de secrets…

L’Intrigue de ce roman est vraiment très sympa, malgré qu’elle manque crucialement de dynamisme, cette histoire de monde virtuel, dans lequel se retrouve emprisonnés des joueurs , est très chouette, mais sans décollage j’ai trouvé ça dommage. J’aurais voulu du peps, de l’action !

Une ambiance très « gaming », très « monde virtuel » qui rentre totalement en concordance avec le thème général du récit, on retrouve de la légèreté, des moments un peu plus lourds, mais aussi des passages passifs qui réussissent malgré tout à nous retenir.

En ce qui concerne le visuel du roman,  j’aime beaucoup l’illustration sur la couverture, je la trouve très jolie et bien réalisée. En ce qui concerne le résumé, je dois dire qu’il est fort prometteur et donne terriblement envie de connaitre l’histoire !

Finalement, c’était une lecture assez décevante, je m’attendais à quelque chose de tellement épique, de super palpitant et je me suis retrouvé devant des tonnes de descriptions et une histoire mal exploitée. J’ai trouvé en fait que ce roman était assez « fermé » et qu’il ne s’adressait qu’a une partie des lecteurs, fan de jeux vidéo. En tant que simple lecteur, qui n’y connait pas grand-chose aux jeux, je suis resté assez éloigné de ce récit, comme exclu.

Un roman avec une histoire sympathique, mais qui manque de dynamisme et d’action. Je le recommande tout de même pour les adeptes des univers virtuels !
s (5)


Et vous ?

Avez-vous envie de lire ce roman ? Avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

Steven's Books

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

J’hésite à me lancer dans cette histoire… L’univers a l’air intéressant en tout cas 🙂 !
Super chronique^^

2 années ago

C’est compliqué car il y a un contraste entre le bon univers et la bonne histoire et les personnages / description, a toi de faire ton choix :3

2 années ago

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :