[Critique Littéraire] Merveilles du monde hurlant – Tome 1 : La ville des mystères

Aujourd’hui je vous propose la chronique d’un roman issu de la fantasy steampunk. Il s’agit du premier tome des Merveilles du Monde Hurlant qui s’intitule La Ville des Mystères. Cette saga se composera de deux tomes. Elle est écrite par Julien Hirt, la (magnifique) couverture est réalisée par Elodie Dumoulin.

Voici ce que vous pouvez retrouver sur la quatrième de couverture de « Merveilles du monde hurlant – Tome 1 »:

Un petit conseil : même si vous en voulez à la terre entière, si un gros poisson rouge flotte peinard dans votre rue, ne le suivez surtout pas ! Moi, Tim Keller, seize ans et un peu paumée, ça a été la pire erreur de ma vie.  Résultat, je me retrouve piégée dans un monde rempli de magiciens, de filles-plantes incroyablement agaçantes et de chevaliers Luminars. Ici, à Entremer, tout le monde me prend pour une dangereuse révolutionnaire. Pourtant, tout ce que je veux, c’est rentrer chez moi ! Mais avant, je dois retrouver la trace de Voland, le mec qui m’a tapé dans l’œil : même si tout le monde me dit qu’il pourrait causer la destruction de l’univers…

Ce résumé ainsi que la couverture m’ont donné très envie de découvrir la plume de Julien Hirt. J’en attendais donc beaucoup, et je suis malheureusement resté un petit peu sur ma faim.

.
couverture-la-ville-des-mysteres-merveilles-du-monde-hurlant-ok
Quelques informations

.

Il contient 316 pages et il est paru aux Éditions Le Héron d’Argent au prix de 20€. Vous pourrez le commander sur leur site internet.

Le roman est constitué de 15 chapitres et de trois interludes supplémentaires. Ce qui est intéressant ici est le fait que dans les chapitres on suit Tim Keller, une jeune fille qui va nous raconter elle-même sa propre histoire. Les interludes sont là pour nous raconter des faits qui touchent d’autres personnages en parallèle de l’histoire de Tim. La construction narrative est très simple. Avant chaque interlude, le chapitre se clôt par un suspense. On ne saura jamais, durant l’interlude, ce qu’il se passe après. Le lecteur s’interroge et n’a pas de réponse immédiate.

Il y a cependant un gros point négatif qui vient gâcher le travail de l’auteur, il s’agit du travail bâclé de la maison d’édition. On va peut-être me trouver un (poil) sévère, mais il y a beaucoup trop de fautes tout au long du livre. Pour une maison d’édition qui a l’ambition d’être présente dans la plupart des librairies, et surtout au prix du livre, c’est inacceptable.

 .

L’univers et les personnages

.

Voilà le gros point fort de ce roman : l’univers ! Bien qu’il manque d’originalité cet univers m’a fait voyager et c’est avant tout ce que je recherche quand je lis un livre. J’ai eu l’impression de relire ces romans qui m’ont tant fait aimer la lecture. On pouvait supposer quelques inspirations de l’auteur, notamment puisées dans l’œuvre de Pierre Bottero, entre autres. Vous l’aurez compris, nous sommes plongés dans un monde où se mélangent magie et conspiration.

Les personnages, à ma grande surprise, sont très attachants. Je craignais qu’ils soient caricaturaux, mais au fil de l’histoire on se rend compte qu’ils sont tout le contraire. Et je tiens vraiment à souligner le travail de recherche de l’auteur.

 .

L’histoire

.

Malheureusement, l’histoire m’a peu convaincu. J’ai eu du mal à me plonger dedans malgré un univers riche. Il n’y a pas assez de rebondissements et seuls les interludes parviennent à installer le suspense. La fin de l’histoire est trop prévisible, le lecteur put s’interroger, une fois le roman refermé, sur le but de sa lecture. Qu’est-ce qu’elle lui a apporté ? Si je devais y répondre, je dirais simplement qu’elle m’a permis de voyage de découvrir un univers féérique qui gagnerait beaucoup à être encore plus développé dans le prochain tome.

Un premier roman prometteur pour la suite de la série. Cependant il souffre d’une édition bâclée (mais jolie avec des petits dessins). Son histoire trop prévisible lui fait également défaut. L’univers et les personnages font de ce roman une lecture agréable mais peu enrichissante.

13823694_10205459551363263_1538109927_n


13493718_10205271972273903_2013710466_o

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Quel dommage… J’aime beaucoup les éditions du Héron d’Argent, ils ont des livres sublimes.
Évidemment, celui ci est dans ma PAL. J’espère ne pas être aussi déçue que toi !
Pour ce qui est du travail bâclé effectivement ça gâche tout…. Flûte de zut.
Tu vas lire le tome 2 ?

7 mois ago
La Rédac
La Rédac

Oui c’est très dommage ! A voir je ne sais pas encore après cette petite déception, je pense que je vais attendre un peu tout de même.

7 mois ago

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :