[Critique Littéraire] Nouvelle vie et autres récits – Pierre Bordage

Aujourd’hui on se retrouve pour une nouvelle critique littéraire qui pour la première fois ne parlera non pas d’un roman, mais d’un recueil de nouvelles de Pierre Bordage « Nouvelle vie et autres récits  » !

L’ouvrage « Nouvelle vie et autres récits » est un recueil de nouvelles de science-fiction qui se déroulent dans un monde futuriste, le nôtre, dans quelques années selon la vision de Pierre Bordage. Ce livre aborde le thème de l’évolution, de notre société et de la vision que nous pouvons avoir vis a vis de celle-ci. Il a été publié en France le 25 mai 2011, dans la collection Gf Etonnants Classiques de la maison d’édition Flammarion. La couverture a été réalisée par Marion Tigréat.

Composé de 158 pages dans le format proposé chez Flammarion, il vous est possible de l’acquérir au prix de 3.80€  en version livre de poche sur Amazon.





Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Nouvelle vie et autres récits » :

Les avancées de la science fascinent et inquiètent Pierre Bordage. Ecrivain de science-fiction reconnu, il se demande jusqu’où l’homme pourra aller au nom du progrès. Abordant cette thématique, les cinq nouvelles de ce recueil font mouche : clonages, société hyperindustrialisée, vente de patrimoine génétique, chasse à l’homme grandeur nature… Bienvenue dans les « nouvelles vies » de Jérémie Quint, P’tit Tom, Emna, Azem, et des frères du G5.

.

Afficher l'image d'origineDes nouvelles courtes, mais trop « jolies » pour cet univers

Un recueil de nouvelles d’anticipation, dans un monde futuriste. Un livre vraisemblablement intéressant pour les adeptes des histoires courtes et poignantes !

Ce recueil de cinq nouvelles qui nous est proposé par Pierre Bordage est un ouvrage d’anticipation, qui prend place dans une réalité futuriste, celle de notre société qui aurait évolué technologiquement parlant vers un avenir de robotique et de faux-semblant.

En traversant ces cinq histoires, nous prenons conscience de tous les risques d’oppressions liés aux nouvelles technologies : Le clonage ou les manipulations génétiques. Étonnamment, c’est une ambiance assez joviale, malgré les sujets abordés, je n’ai pas retrouvé les pigments de suspense et de peur que j’aime avoir dans mes lectures, non, ici nous avons uniquement le droit à des fins d’histoire en effet de surprise. Un effet qui fait donc « plouf » et non mouche chez moi car celles-ci étaient un petit peu trop « gentillets » et finalement assez attendues.

L’écriture de l’auteure n’est bien sur plus à prouver, les mots sont joliment alignés et l’histoire défile sous nos yeux dans un rythme fluide et appréciable. Pierre Bordage nous amène lentement mais surement vers sa vision de la réalité et c’est un très bon moment que nous passons en sa compagnie. Malgré les petits points négatifs qui donnent à cette lecture un gout de déjà vu, l’on apprécie les phrases et les descriptions de l’ambiance qui reste néanmoins trop sympathique à mon gout. Pourtant, ici, il est questions d’univers assez glauque et violent, mais je ne l’ai pas ressentie a la lecture, c’est dommage car le sujet évoqué semblait intéressant.

Voici le détail des cinq nouvelles glaciales du recueil « Nouvelle vie et autres récits  » :

.

Nouvelle Vie TM 

Jérémie Quint, un veuf père d’une jeune fille, reçoit la visite d’agents de Vie TM qui viennent pour lui faire part de son dû à la société spécialisée dans le génome humain.  Un questionnement difficile axé sur l’éthique puisque nous voyons ici une société s’approprier plusieurs vies humaines au titre du bienfait pour l’humanité. 

La classe de Maître Moda 

Dans une Europe qui a délégué l’éducation à une entreprise privée, la jeune Emma, qui partage la classe virtuelle avec d’autres enfants précoces européens, commence à se fatiguer sérieusement du retard pris du fait de l’arrivée Joao. Elle et ses petits camarades vont tenter de faire exclure le jeune garçon du programme. Cette nouvelle va nous présenter une Europe qui a décidé de protéger au maximum les enfants du monde extérieur, dur et froid. Le choix de prendre des entreprises privées pour gérer l’éducation permet de faire surgir une élite mais éloigne la jeunesse de la vraie vie. Ce récit est surprenant à plus d’un titre et on voit que l’éducation virtuelle a vraiment tout prévu.

Jour de noces 

Comme tous les ans, P’tit Tom doit assister aux noces de son oncle et de sa tante mais cette année sera une année spéciale et de la nouveauté va surgir la vérité. Nouvelle qui se passe dans la machine, Jour de noces nous montre la réalité telle qu’elle pourrait l’être, chaque membre de la famille ne se retrouvant que sur des sites, et ne semblant avoir aucun lien avec la réalité. Monde réel qui est totalement ignoré et pour cause !

Ma Main à couper 

En manque cruel d’argent, un jeune homme va accepter un job dans lequel sa vie sera mise en jeu. Critique de la société de loisirs qui pousse de plus en plus loin les limites du jeu, la surveillance extrême est aussi pointé du doigt puisque beaucoup de problèmes du jeune homme sont dus à la puce commune à toute la population (ou peu s’en faut). Amzen est le personnage type, pauvre et qui va se retrouver prit au piège d’une société essentiellement axé sur la loi de l’offre et la demande.

Les frères du G5 

Appartenant au G5, un homme venue tout droit de Mars va s’attaquer à un terrien en vue de prendre sa place.  Cette nouvelle est très axée sur le clonage et sur l’éthique liée à ces « clones ». Sont-ils des hommes ou non ? Quels droits ont-ils ?

4éme de couverture du recueil de nouvelles

Chacune de ces cinq histoires démontre à leur façon une vision d’une oppression futuriste, et c’est en cela que ce recueil est intéressant, car il permet de nous questionner sur l’hypothétique futur de notre monde. Ici, on sent un choix très sagement orchestré par l’auteur, car peu à peu, nous abordons tous les grands sujets de la science fiction : Ethique, Clonage, Big Brother, Cyber criminalité, Génome, Hyper industrialisation, déshumanisation.

C’est court, c’est efficace et c’est poignant, voilà la conclusion de ce recueil de nouvelles qui ne m’a pas transcendé, en effet, je n’ai pas particulièrement apprécié certaines de ces histoires qui me paraissaient trop « clichés» où voir trop « irréalistes», ce qui m’a chagriné étant donné que nous parlons ici d’une réalité futuriste.

En clair, c’était une lecture mitigée à laquelle j’ai moyennement accroché, tout simplement car elle était un peu trop « enfantine» à mon goût et beaucoup trop axé sur l’auteur en question. Par ailleurs, si vous aimez la science-fiction d’anticipation, je vous conseille tout de même ce recueil.

8


signature-steven

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Vincent Granier
lesamesblogueuses

Tu es gentil de mettre 6 pour moi c’est 4 et pas plus 🙂
J’ai connu bien mieux de Pierre Bordage, là c’est une déception.
Faudra nous faire un article sur la page 99 j’en entends souvent parler j’aimerai avoir ton avis et ta définition de la page 99.

2 années ago

Je pense tout de même que ce 6 a été accordé grace à l’écriture, même si cela ne m’a pas plu je ne pense pas que cela vaut moins de la moyenne 🙂 Très bien je prends note pour l’article sur la page 99 ^^ !

2 années ago

J’aime beaucoup les nouvelles, mais je ne suis pas certaine de me laisser tenter par ce recueil. J’ai lu des avis assez mitigés.

2 années ago

A vrai dire, l’écriture n’est pas désagréable, mais les thèmes abordés, qui sont pourtant intéressants, ne sont pas assez fouillés…

2 années ago

[…] (Voir la chronique) […]

2 années ago
Berlynn
lesamesblogueuses

The abiitly to think

The abiitly to think like that is always a joy to behold

7 mois ago

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :