[Critique Littéraire] Scarrels de Marcus Malte – Une aventure littéraire !

Aujourd’hui nous nous retrouvons pour une chronique d’un livre qui m’a plutôt plus, destiné d’abord à un public Young-Adult, le roman de Marcus Malte :  «  Scarrels » est un mélange délicieux de toutes les composantes nécessaires à la bonne création d’une histoire originale et sombre !

Sarrels est un roman d’aventure et de science-fiction, nous abandonnant à un univers très perfide et pourtant si proche de notre réalité. Il a été publié le 12 Janvier 2017 chez la maison d’édition « Syros». Composé de 400 pages, il vous est possible de l’acquérir au prix de 16.95€ en version papier.

Voici le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Scarrels  »:

Regency. Une cité où l’on ne vit que la nuit, sous l’oeil acéré des faucons anges gardiens. Un groupe d’adolescents animé de rêves irréductibles, donc menacé. Des phrases insolites apparues sur les murs, qu’il faut mémoriser avant qu’elles ne s’effacent. Parce qu’elles disent peut-être la possibilité d’un monde meilleur. Un monde où nul n’aurait en tout cas songé à créer les scarrels.
.

couv74696761

Une plume poétique

.

Bienvenue à Regency ! Ville nocturne sous la surveillance des faucons, que nous pourrions également qualifier d’enfer. Nous nous retrouvons rapidement en compagnie de Luc, le narrateur qui y vit avec ses parents ou du moins qui essayent car à Regency, rien n’est facile. Pour ne rien facilité, sa mère est très souvent occupée et son père violent, un charmant portrait et surtout le début d’une sombre histoire ! Luc est seul, ses frères sont parti de la maison et on ne peut pas dire que là encore il y ait de l’amélioration. Le premier est devenu alcoolique et le second assure la sécurité d’une zone privilégiée. Car oui, Regency est aussi divisé. Luc et ses parents vivent dans la périphérie, autant dire que ce n’est pas un lieu très fréquentable car les plus chanceux vivent dans la « cité », le vieux centre de la ville.

Avec l’histoire de Luc on pourrait se dire que nous en avons bien assez pour trouver cela totalement génial, mais non, l’auteur ne s’arrête pas là ! En plus de nous narrer le tout avec une plume poétique et enchanteresse, digne des plus grands, Marcus Malte nous raconte les rêves de Luc mettant en scène son amour : Jona. Une double intrigue super intéressante qui a su me combler mais qui, a force, devient très pesant et dérangeant.

Ce qui est vraiment super intrigant, c’est l’ambiance très ténébreuse et pourtant si réel que l’auteur met en place tout au long de cette histoire, c’est un peu comme découvrir page après page une mauvaise surprise qui devient de plus en plus grande. Il y a plein de petites choses que j’ai trouvé top, comme par exemple l’univers qui est pour le coup très grand et imposant. Il est bien décrit ? Oui, certainement. Mais le mieux reste tout de même ce mystère qui flotte durant la lecture du livre. Honnêtement, je ne savais pas a quoi m’attendre avec ce livre, c’était le flou total et j’ai été juste légèrement déçu par certains passages.

J’ai pu voir que plusieurs personnes n’avaient pas compris la fin, que je ne vais pas vous dévoiler bien évidemment, mais moi je l’ai trouvé vraiment bien mise en place. C’est vrai, l’univers sombre, sous une dictature et une pauvreté extrême c’est vendeur, pourtant cela aurait pu ne pas fonctionner. Ici, le charme opère et nous révèle une fin philosophique qui peut permettre aux lecteurs de réfléchir sur un possible futur semblable dans notre réalité, c’est une super idée de la part de l’auteur !

Parlons un peu de cette couverture, très soft, mais pleine de sens cachés. Pour être plus précis, il faut savoir que le ton très bleuté de la couverture peut donner ce petit côté oppressant au livre, avec bien évidemment le côté très sombre qui reste très visible. Je trouve que la maison d’édition à fait un super travail sur ce point.

Pour finir, je dirai que ce roman est à destination des jeunes adultes, qu’il serait intéressant pour les personnes qui n’ont jamais lu de dystopie ou bien qui aimeraient découvrir un univers nouveau de se plonger dans Scarrels.

Un livre dystopique sombre et réaliste a l’écriture si douce et poétique ! Un livre à découvrir très rapidement si ce n’est pas déjà le cas.

18


signature steven

Review [Critique Littéraire] Scarrels de Marcus Malte – Une aventure littéraire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :