[Critique Littéraire] Tarots Divins : La Sanguinaire – Aurélie Mendonça

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui on se retrouve pour une toute nouvelle chronique qui portera sur le premier tome de la série d’Aurélie Mendonça, « Tarots Divins : La sanguinaire» .

Le roman « Tarots Divins : La sanguinaire »  est un roman fantastique, mélangeant les vampires du monde souterrain à un monde moderne d’humains. Ce livre aborde de nombreux thèmes tels que la trahison,  la vengeance, la prophétie, la mort, le pouvoir et les vampires. Il a été publié le  30 Janvier 2012 chez la maison d’édition « Rebelle éditions».

Composé de 247 pages dans le format proposé chez Rebelle éditions, il vous est possible de l’acquérir au prix de 14€ en version « Broché » et 4.99€ en version « Kindle » sur Amazon.

Voici donc le résumé que l’on retrouve sur la 4ème de couverture de « Tarots Divins : La sanguinaire »:

Dans un monde qui ne valait plus la peine d’être sauvé et en lequel je ne croyais plus, j’ai décidé de faire régner ma propre loi. Chasseuse devenue vampire, paria, traîtresse, génie, rejetée par ceux que je protégeais et admirée par cette race que je haïssais, je n’ai aujourd’hui plus qu’une seule chose à l’esprit : ma vengeance.
Combattre pour gagner ma place sur le trône n’était que le premier pas.
Je m’appelle Elizabeth. Je suis désormais la reine des Vampires.

tarots-divins,-tome-1---la-sanguinaire-602869-250-400

.

Un roman de vampire hors normes qui vous plongera dans un monde sombre aux côtés d’une héroine puissante et remplie de haine. Préparez-vous à entrer dans une histoire aux facettes horrifiantes !

Ce roman nous conte l’histoire  d’Elizabeth Wolfgrave ou plutôt de Nelia, cette jeune orpheline recueillie par les chasseurs de vampires, un ordre mystique aussi vieux que le nom de la comtesse sanglante, Katherina Bathory. Entraînée pour chasser, Nelia n’a qu’un seul ennemie : Les vampires. Pourtant, quand son destin va basculer tragiquement, elle choisit de se tourner vers eux et d’en devenir une à son tour. Mais Nelia, qui est devenu Elizabeth dans sa personnalité vampirique, n’a pas perdu sa raison de vivre, un gout de vengeance la hante depuis ce sombre jour. Elle décide alors de se transformer en tueuse, d’éradiquer ses ennemies et pour cela elle doit devenir reine du monde souterrain. Mais Elizabeth n’est pas au bout de son périple et sa quête de vengeance risque d’être tourmenté par bon nombre de ses détracteurs !

Une histoire de vengeance entremêlée entre deux mondes, celui des hommes et celui des vampires. Un contraste assez prononcé entre ces deux facettes de l’univers du livre. Quand on commence ce livre on a une envie irrésistible de terminer notre lecture pour en connaitre ses secrets. Elizabeth nous emporte dans sa quête et nous fait traverser les épreuves pénibles qu’elle devra affronter pour arriver à son but. Une histoire sympathique et agréable à suivre de A à Z !

La narration de ce roman se fait sous le point de vue d’Elizabeth, devenu la sanguinaire, celle qui tue les vampires. On la découvre sous son vrai visage et dans une vie qu’elle ne mène que pour sa vengeance. Son cœur est rongé par la haine et ses pensées neutralisées par sa peine. Sans cela elle n’est rien, sans vengeance elle n’existe plus. On prend très vite gout à ses aventures et à ses déboires, une histoire de vampires comme on en voit rarement et qui vaut le détour !

Le rythme de ce roman est assez rapide, finalement on pourrait croire qu’il ne se passe pas grand chose car ce premier tome pose les bases de l’histoire mais il y en a bien assez pour nous donner envie de lire le tome deux. Tout ce petit monde que nous retrouvons dans cette histoire nous offre une bonne dose d’action, très peu d’amour et surtout un rythme régulier qui vous mènera jusqu’au bout de ces deux cent quarante sept pages.

Un univers très particulier, les deux camps que sont celui des vampires et des humains sont aussi pourri jusqu’à la moelle des deux côtés, on ne sait pas trop pour qui notre cœur balance, mais étant donné qu’on est sous le point de vue des vampires on prend un peu plus de gout pour leur hiérarchie, leur vie en communauté et surtout la façon dont ils tuent leur victime. Un univers très sombre qui aurait tout de même mérité encore un peu plus de détails.

Le style de l’auteur est très agréable à la lecture, elle nous offre un tout nouveau traitement de la mythologie vampirique, avec beaucoup de passages actifs et très peu d’amour, très éloigné donc de la bit-lit. Je dois dire que Aurélie Mendonça m’a vraiment beaucoup surpris, son style est très addictif. De plus, on peut déceler un certain côté féministe chez l’auteure car elle met beaucoup de personnages féminins en avant et on peut l’avouer, elles sont toutes badass, même celles que l’on voit très rapidement passer dans l’histoire.

Autre édition
Autre édition

En ce qui concerne le personnage principal, Elizabeth, elle a une personnalité très intéressante, d’un côté elle déteste vraiment les chasseurs de vampires, mais de l’autre, elle déteste aussi être un vampire. On sent bien qu’elle est dirigée par son envie de vengeance et surtout coincé entre ces deux mondes qu’elle déteste, mais elle n’a pas le choix, elle doit continuer sa quête et pour cela elle est prête à tout. C’est cette facette très en rage que j’ai particulièrement apprécié, voir des héroïnes aussi accrochées à la vie juste pour leur vengeance c’est assez rare au final et on adhère totalement.

Les personnages secondaires sont vraiment très bien décrits et très intéressants, on peut retrouver notamment Nilosh qui est l’une des pierres angulaires du roman, il est un peu l’acolyte de l’héroïne et on l’adore, du début jusqu’à la fin. Il y a également, Galinéa, une personne qui m’a énormément plu, grâce à son caractère, mais aussi grâce à son histoire personnelle que j’ai trouvée très touchante. On se retrouve entouré de personnages tous plus sadiques les uns que les autres et même si j’aurai aimé voir quelques figures un peu plus nuancées j’ai totalement accroché avec le rendu final.

L’intrigue de ce roman tourne autour d’Elizabeth et de son envie de vengeance, pour cela, elle souhaite trouver l’épée de sang qui l’aidera à détruire ses ennemies durant la grande guerre. Une intrigue bien utilisée et assez originale, cela change des histoires de vampire qu’on a l’habitude de voir. Surtout je remercie l’auteure de ne pas avoir foncé tête baissée vers les scènes lentes et ennuyeuses où les vampires fricotent ensemble, merci bien pour ce cadeau !

Une ambiance très sanguinaire et tendue, on suit l’aventure d’Elizabeth comme un combat contre la montre, elle souhaite une vengeance pour la trahison dont elle a été la victime ainsi que son compagnon. Ce qui est le plus déchirant dans tout ça c’est que l’on ressens qu’elle n’est pas bien psychologiquement, d’un côté elle a tout ce poids sur ces épaules et ça la pèse énormément. Elle est armée de ses souvenirs mais aussi de sa haine pour combattre ses ennemies et ça, on aime !

En ce qui concerne le visuel du roman, je le trouve assez réussi, on ne peut pas dire clairement que c’est un chef d’oeuvre car je ne suis pas très fan de ce genre de design. Mais les couleurs sont attirantes, le personnage principal figure sur la couverture, je dirai que c’est tout de même un beau travail qui a été fait et cela concorde totalement avec le reste de la collection.

Finalement, c’était une lecture que j’ai plutôt appréciée, j’ai passé un agréable moment à lire ce roman même si au premier abord cela ne me tentait pas tellement. Il faut dire que le résumé m’a aidé à me lancer, je trouvais cela très léger, très accrocheur et je ne regrette absolument pas de l’avoir lu.

Un roman qui vous fera découvrir des créatures puissantes et sanguinaires autour d’une personne charismatique ! 

s (7)


Et vous ?

Connaissiez-vous ce roman ? Avez-vous envie de le lire ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires ! 

steven

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :