Les genres littéraires – Comment choisir le genre de son texte !

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui, parlons genre, et plus particulièrement genres littéraires. Car oui, il n’est pas toujours facile d’attribuer à son texte, un genre littéraire précis et arrêté. Pour beaucoup, ceux-ci ne sont pas tous connu et l’on ne peut pas vous en vouloir pour sa, vous avez tout simplement été mal informé. Cet article aura donc pour but, jeunes écrivains, de vous faire découvrir les divers genres littéraires existants ( comprenez par ailleurs que je ne nommerais que les plus « grands » genres littéraires car il serait bien trop long d’en référencer toutes les déclinaisons possibles) et de vous aider à choisir le genre de vos romans. Alors allons-y, c’est parti pour la découverte des genres ! ( C’est maintenant qu’il faut ouvrir ses oreilles et éventuellement, sortir un bloc note et un crayon)

Genre ou pas genre, telle est la question ?

Les genres littéraires - Comment choisir le genre de son texte !

Quand vous commencez à narrer votre histoire, vous créez chez vos lecteurs, une attente particulière, lier essentiellement aux attentes du genre. Pour être plus précis cette « tension« , est déjà présente depuis le moment ou le lecteur a découvert la couverture (surement ce qui la fait se pencher sur votre livre) et son titre qui l’ont invité à l’ouvrir et l’acheter. Comprenez qu’un lecteur qui a acheté votre livre qui est censé être de la fantasy, ne s’attend pas à voir une romance. Nous savons tous ô combien le genre littéraire est difficile à embrasser, tant ils sont nombreux, pourtant il faut s’efforcer de trouver les points communs de votre œuvre avec un gère littéraire, pour ne pas prendre le risque de décevoir votre lecteur. Pour ce faire, il va vous falloir trois choses, du temps, du recul et de l’analyse, car oui, cela n’est pas chose aisée de définir le genre de son manuscrit. Mais le lecteur est roi, et s’il est déçu, ne vous attendez pas à ce qu’il rachète une autre de vos œuvres, par peur d’être déçu une nouvelle fois. Vous avez donc tout intérêt à prendre en compte le genre dans lequel vous écrivez, pour en extraire l’émotion encore chaude et palpitante.

« Donnez à vos lecteurs le plaisir qu’ils attendent, et bien plus encore ! »

Les genres littéraires - Comment choisir le genre de son texte !

Pourquoi devons-nous choisir un genre ?

Bien que les bonnes histoires se relisent avec la même intensité, le lecteur ne cherche pas des récits strictement identiques, avec les mêmes personnages et les mêmes actions. Car ce plaisir est aussi lié à la découverte et à la surprise.  Pourtant, le lecteur s’attend et veut retrouver un plaisir similaire, c’est pour ça qu’il achètera d’autres livres du même genre, pour retrouver ce même sentiment qui l’a animé durant ses précédentes lectures du genre. Alors il ne faut surtout pas oublier, que le genre pourra également, lors de l’édition, être un argument de choix pour la future vente de votre ouvrage.  Mais avant de choisir le genre de votre roman, encore faut-il les connaitre… Place aux genres littéraires et à leurs déclinaisons !

Les genres réalistes

Qu’est ce que les genres réalistes ?

Les genres réalistes prennent place, comme leur nomination nous l’indique, dans notre réalité, avec, selon les genres, plus ou moins de libertés.


Le roman d’aventure

Le roman d’aventure est une histoire où il se passe de nombreux événements : le héros est confronté à d’innombrables péripéties et l’accent est mis sur l’intrigue plutôt que sur le développement psychologique des personnages ou l’univers. L’action est omniprésente, rapide, constante et son issue est pour la majorité du temps positif pour le héros.

Exemple : Le Tour du monde en 80 jours – Jules Verne


Le roman épistolaire

Le roman épistolaire est basé sur une correspondance entre plusieurs personnages. L’auteur ne présente ainsi que les lettres, messages ou emails ( un peu de modernité) échangés entre les personnages avec comme ligne de conduite pour les séparer, une date, le nom du destinataire ou tout autre chiffre choisi par l’auteur. Le but de ce type de roman est de donner un effet « réel » et de faire se questionner le lecteur sur le contexte qui entoure ces lettres.

Exemple : Lettres de l’intérieur – John Marsden


Le roman historique

Le roman historique, comme nous le fait comprendre son appellation, est un roman qui prend pour toile de fond un événement ou une période historique ( Exemple: Moyen-âge / La Guerre de Cent ans). Les personnages apparaissent dans un roman historique peuvent être réels comme fictifs, mais le contexte doit y être clairement défini (ce qui demande un gros travail de documentation en amont afin d’éviter toutes incohérences).

Exemple : Les Rois Maudits – Maurice Druon


Le roman d’horreur

Le roman d’horreur est un roman qui a pour but de faire peur. Souvent associer comme étant un sous-genre du fantastique, puisqu’il utilise parfois des créatures fantastiques maléfiques, il est avant tout considéré comme un genre réaliste. Le roman d’horreur doit provoquer chez le lecteur l’angoisse et la peur, parfois même le dégoût. Il peut être explicite dans les descriptions ou se contenter d’induire le doute en présentant des événements surnaturels. Dans tous les cas, le roman d’horreur est un genre qui doit mettre le lecteur sur ses gardes et le pousser dans ses retranchements en l’effrayant avec minutie.

Exemple : Carrie – Stephen King


Le roman d’humour

Le roman d’humour comme son nom l’indique à pour but de faire rire. Dans ce genre de roman, l’auteur peut choisir de se moquer de sa propre personne, d’un type de personne, d’une situation ou d’autres célébrités ou auteurs.

Exemple :  Pourquoi j’ai mangé mon père – Roy Lewis


Le roman policier

Le roman policier est un genre qui traite une enquête sur un crime commis et qui est donc à résoudre. Durant toute la durée du roman, l’on suit ainsi les retombées de l’enquête et les indices que l’inspecteur ou un quelconque autre individu trouve sur son chemin. Le personnage principal s’avère être généralement un policier ou un détective privé, qui recherche des preuves pour trouver la cause ou le suspect.

Exemple : Le Crime de l’Orient-Express – Agatha Christie


Le roman réaliste

Le roman réaliste est axé lui sur les personnages, leurs relations et le cadre dans lequel ils évoluent. L’intrigue y tient une place secondaire, voir même, mis à l’arrière-plan. Le rythme de l’histoire est lent et il y a peu de péripéties.

Exemple : L’Elégance du Hérisson – Muriel Barbery


La Romance

 Le roman de romance est basé essentiellement sur une relation amoureuse entre deux ou plusieurs personnages. Ce genre met en avant les personnages, leurs tourments intérieurs et les épreuves qu’ils doivent franchir pour être ou rester ensemble. La fin est, pour la majorité du temps, heureuse, puisque les héros se marient, s’aime et ont beaucoup d’enfants.

Exemple : Orgueil et Préjugés – Jane Austen


Le Thriller

Le genre du thriller est défini par son ambiance angoissante, pleine de suspens, tenant le lecteur en haleine durant toute l’histoire. Le thriller peut être soit policier ( associé à une enquête), psychologique ( basé sur des obsessions/craintes d’un personnage) ou paranoïaque ( par exemple avec une théorie du complot), l’important étant, de garder cette atmosphère pesante et souvent malsaine.

Exemple : Shutter Island – Dennis Lehane

Les genres littéraires - Comment choisir le genre de son texte !

Les genres de l’imaginaires

Qu’est ce que les genres de l’imaginaires ?

Les genres de l’imaginaire, eux, présentent une réalité altérée par rapport au mon que nous connaissons ou bien, prennent place dans un autre monde, créé de toutes pièces.


Le roman d’anticipation

Les romans d’anticipation se déroulent dans un futur plus ou moins proche de nous et plus ou moins idéal. Ce genre a souvent une dimension plus sociale que la science-fiction, à laquelle il peut être « rattaché ». Peu importe a quelles racines il appartient, ce genre s’ancre dans notre réalité.

Exemple: 1984 – George Orwell


Le roman fantastique

Le genre fantastique est défini par l’apparition d’un élément surnaturel ( ou inexplicable) dans un univers réaliste. Le but est de semer le doute dans l’esprit du lecteur sur l’interprétation des événements, qu’il hésite entre la rationalité ou l’irrationalité.

Exemple: Le Horla – Guy de Maupassant


Le roman de science-fiction

Le roman de science-fiction se base sur des hypothèses scientifiques plus ou moins poussées pour imaginer ce que pourrait/aurait pu être notre monde, ou pour imaginer un autre monde et une autre civilisation qui aurait évolué différemment. La science-fiction s’ancre dans la réalité en ce sens qu’elle se base sur notre connaissance actuelle du monde pour effectuer ses postulats de départ.

Exemple : Fondation – Isaac Asimov


Le roman de fantasy

Le roman de fantasy est un genre présentant un monde où la magie et le surnaturel sont des choses naturelles. Des éléments qui sont irrationnels dans notre monde et réutiliser. Le monde dans lequel s’ancre ce genre est créé de toutes pièces par l’auteur qui utilise, s’il le souhaite, des créatures exotiques et inconnues pour le peupler ( Bien souvent, les auteurs de fantasy utilisent les « elfes » ou encore les « nains » qui sont des races typiques de la fantasy).

Exemple: Le Seigneur des Anneaux – J.R.R. Tolkien

Mais le roman de fantasy compte à lui seul de nombreuses déclinaisons, que je vais vous énumérer ci-dessous.


Le roman d’Heroic-Fantasy

Le roman d’heroic-fantasy est très certainement le sous-genre le plus répandu ( parfois même considéré comme un genre a part entière). Régulièrement dans ce type de roman, l’on retrouve un seul héros, placé au centre de l’intrigue, dans un monde peu manichéen, historique, souvent similaire au Moyen-âge, ou la magie est souvent rare et utilisée avec parcimonie par l’auteur. Dans ce genre de roman, c’est le héros qui passe avant tout et les événements qui lui arrivent.

  • Sword & Sorcery: Très proche de l’heroic fantasy, le Sword & Sorcery se distingue par l’atmosphère sombre et violente et le manque de moralité de ses héros. (Peut empiéter parfois sur la Dark Fantasy et de la Science-Fantasy ).

Le roman d’High Fantasy

La high Fantasy (nommée aussi Fantasy épique) se définit par un univers médiéval, très fouillé, manichéen et où la magie tient un rôle important. Il y a aussi un héros ou un groupe de héros qui affrontent les Forces du Mal, incarnées en un personnage fort, dans un combat qui pourrait aisément sembler inégal. Les histoires de High Fantasy  sont très souvent divisées en plusieurs tomes et prennent couramment l’allure d’une Quête dont le moteur peut-être, une mystérieuse prophétie


Le roman de Low Fantasy

La Low Fantasy n’est pas réellement un sous-genre à part entière, mais plutôt une catégorie où vient se classer tous récits qui ne correspondent pas aux critères de la High Fantasy.


Le roman de Light Fantasy

 La light fantasy ou fantasy burlesque est un sous-genre à part entière tenant son nom du ton léger, parodique, employé dans le récit. Très proche de la High Fantasy pour ses thèmes de fond, elle apporte néanmoins un traitement comique, ironique ou même absurde de l’aventure.


Le roman de Dark Fantasy

La dark fantasy  est un genre de fantasy qui se distingue des autres car il estompe la frontière entre le bien et le mal. Dans ce type d’histoire, il n’y a pas concrètement de « méchant », ni de « gentil », tous les personnages sont foncièrement bons et méchants. Bien souvent, ce genre utilise des images chocs pour le lecteur, montrant la cruauté des personnages.


Le roman de Fantasy historique

Ce genre se basent sur des faits historiques où surviennent des éléments de fantasy (magie, créatures surnaturelles). Ce genre utilise les dates, faits et personnages historiques en leur attribuant certains aspects qui sortent du contexte historique classique. Ce sous-genre peut être subdivisé de cette manière :

  • La Celtic Fantasy : où les éléments de la Mythologie celtique sortent de leur contexte folklorique pour devenir des éléments à part entière des évènements de l’histoire.
  • La Fantasy Arthurienne : Basé sur les contes et légendes de la Table Ronde et de ses personnages (Arthur, Lancelot, Merlin l’enchanteur…).
  • Le Steampunk : genre à part entière, pouvant prendre la couleur de la fantasy, qui se déroule dans un univers pré-moderne victorien ou industriel.
  • La Medieval Fantasy : où les mythes médiévaux empiètent sur la réalité historique et sont partie prenante du quotidien du commun des mortels.

La Fantasy contemporaine

La fantasy contemporaine se déroule dans un univers proche du nôtre, technologiquement et historiquement, tout en incluant des éléments propres à la fantasy.

  • Fantasy Urbaine : Division de la Fantasy contemporaine aux frontières du fantastique, ce sous-genre se définit par l’irruption ponctuelle de féérie ou d’éléments surnaturels dans le quotidien.
  • Elfpunk : Ce sous genre se traduit par la transposition d’être appartenant au folklore rural (créatures féériques, elfes) dans un contexte urbain moderne.

Le roman de Science-Fantasy

Ce genre comporte à la fois des éléments de la Fantasy et de Science-fiction. On y retrouve  à la fois les grands thèmes de la SF (les voyages interstellaires, des technologies avancées )et des éléments de la Fantasy (présence de la Magie, créatures fantastiques comme les dragons…).

  • Swords & Planets : C’est un genre qui transpose une histoire de Cape et d’Epées sur d’autres planètes.
  • Dying Earth : Sous genre se déroulant dans un futur des plus lointains, généralement à la fin du monde/des temps.

 Les genres littéraires - Comment choisir le genre de son texte !

Voilà que la longue liste des genres littéraires s’achève, néanmoins, il faut garder en tête que ces genres se mélangent et se combinent à loisir et possèdent chacun des dizaines de déclinaisons ce qui rend le fait de choisir un genre bien compliqué pour nous, jeunes écrivains.

Mais alors, comment définir le genre de votre  œuvre ?

Pas de panique, nul de besoin de se presser pour le définir, et si, par malheur vous ne trouviez pas le genre de votre œuvre,  tenter d’en choisir un, qui s’en rapproche le plus ( avec toutes les déclinaisons de genres qui existent, je ne m’en fait pas pour vous !)

Mais revenons en à la question, comment définir le genre de votre œuvre ? En étudiant plusieurs facteurs, comme par exemple :

-L’univers ( Réaliste ou imaginaire ?)

-Les personnages utilisés ( Surnaturels ou Naturels)

-L’époque

-L’ambiance ( Légère, pesante, lente…)

-L’intrigue

Avec ces divers facteurs, vous trouverez facilement le genre de votre œuvre, j’en suis certain, et si par malheur ce n’était pas encore le cas, faites le relire par un bêta-lecteur, lui aura peut-être une petite idée sur la question !


Et Vous ?

Que pensez-vous de ces genres littéraires ? Vous paraissent-ils segmentaires ? Arrivez-vous à choisir facilement le genre de votre manuscrit ? N’hésitez pas à nous faire part de toutes vos remarques dans les commentaires !

signature

Review Les genres littéraires – Comment choisir le genre de son texte !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :