Les peurs qui nous empêchent d’écrire !

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui, c’est un nouveau conseil d’écriture que je vous propose, pour vous, jeunes rêveurs pleins de projets d’écriture. J’ai pu constater que de nombreux écrivains en herbe se lançaient avec une grande motivation dans l’aventure livresque qu’est l’écriture d’un roman, mais après quelques jours de dur labeur, le soufflé retombe et c’est l’abandon. Alors pourquoi ? Comment cela se produit ? Tout de suite, les réponses à vos questions !

L’écriture ça vous plaît, vous aimez ça, d’ailleurs vous le prouvez en ayant débuté l’écriture de votre livre dans lequel vous vous donnez à fond. Malgré cette détermination à toutes épreuves, une tache persiste au tableau utopique de votre esprit, oui, car une seule chose vous empêchent d’écrire, vos peurs !

Elles sont toujours présentes, quand vous pensez à l’écriture, quand vous écrivez, quand vous vous reposez, quand vous planchez sur votre histoire…Vos peurs sont omniprésentes dans votre vie. La peur est votre pire ennemie dans cette aventure d’écriture, car elle vous braquera et vous mettra dans une position délicate, celle de l’abandon total de votre oeuvre, car vous doutez mais rassurez-vous, vous n’êtes pas seuls !

Les peurs qui nous empêchent d'écrire !

La peur, moteur de votre abandon !

Écrire est pour vous un rêve, vous y pensez depuis toujours. Votre esprit regorge d’idées fabuleuses que vous vous sentez près de mettre sur papier, mais en même temps, quelque chose vous freine. Vous avez beau vous persuadez d’autre chose, vous savez que ce qui vous gêne, qui vous empêchent d’écrire, c’est la peur !

Elles nous affectent tous plus que nous ne voulons bien l’admettre, elle nous ronge peu à peu et pour notre grand malheur, la peur est très insidieuse chez les écrivains. Quand l’on réfléchit à nos projets et que l’on regarde en arrière, on s’aperçoit bien vite que la peur nous a fait perdre énormément de temps, si ce n’est le quart de votre temps d’écriture !

Mais pourquoi nous empêchent-elles d’écrire ?

Car l’on se laisse submerger, envahir, nous sommes englouti par nos doutes et nos peurs et sommes tout bonnement incapables une fois la machine en route, de stopper tout cela. Eh oui, seule, l’épreuve semble insurmontable, a plusieurs, elle semble à peine franchissable… Finalement, le conseil primordial, c’est de ne pas se laisser submerger, car cela demande du courage et de la détermination pour se sortir de cette situation délicate.

Rappelez-vous bien que le vrai courage n’est pas de n’avoir jamais peur, non, le vrai courage c’est surmonter les épreuves et accomplir vos rêves malgré la peur !

Les peurs qui nous empêchent d'écrire !

Voici donc les principales peurs qui retiennent les écrivains dans leurs projets d’écriture et quelques conseils pour les surmonter.

La peur de l’échec

La peur de l’échec n’est pas présente que dans l’écriture, non, elle est omniprésente dans la vie de tous les jours. Mais qu’en est-il pour l’écriture?

La peur de l’échec est l’une des peurs principales qui fait obstacle à votre réussite et c’est le cas pour de nombreux écrivains. Nous craignons cet échec et en pensant comme cela, nous faisons baisser notre estime de soi et nous mettons en danger notre confiance en nous-même. Alors on doute, on craint de ne jamais y arriver et on se lamente alors que notre objectif patiente tranquillement en état de stase.

Finalement cette peur est liée à une chose, l’humiliation, car notre subconscient fonctionne ainsi, pour lui, l’échec est une humiliation.

Voici quelques conseils pour surmonter la peur de l’échec :

  • Plus vous échouerez, plus votre mental se renforcera
  • Échouer ou réussir, dans les deux cas, votre écriture en ressortira améliorée et grandit
  • Avouez que vous avez peur d’échouer.
  • Prenez vos échecs pour des expériences enrichissantes et non pour une humiliation.
  • Reconnaissez que vous avez des peurs.
  • Comprenez que chaque échec vous fera progresser.

La peur du Succès

Craindre le succès peut paraître étrange, car c’est ce à quoi nous aspirons dans la vie. Pourtant, notre idéalisation du succès peut nous le faire craindre et donc, nous forcer à l’éviter. Nous savons tous que le succès provoque des changements et revers inattendus, et c’est pour cela que cette peur est sans doute la plus coriace.

Dans notre inconscient, nous pensons ne pas mériter le succès, qu’il ne nous est pas destiné. Nous avons peur que notre cocon familial et que notre vie s’en retrouve chamboulée et nous nous persuadons que nous serions incapables de gérer tout cela. Nous savons que le succès apporte de lourdes responsabilités et tout ça nous force à craindre la réussite. La jalousie, les regards médisants, les critiques, tout ça nous effraie et notre cerveau va nous convaincre d’éviter le changement.

Pour lutter contre la peur du succès voici quelques conseils :

  • Le changement est une bonne chose, acceptez-le.
  • Vous ne pouvez éviter le changement, il viendra de toute façon, que vous réussissiez ou non. Alors ne vaut-il pas mieux réussir ?
  • Ne vous souciez pas des conséquences et écrivez, celles-ci viendront après

La peur d’Être Rejeté

La peur du rejet est l’une des plus communes quand nous écrivons, car le simple fait que notre travail puisse être rejeté, ne pas être apprécié à sa juste valeur nous angoisse. Bien souvent, cette peur s’accompagne de la peur du rejet de nous-mêmes.

Quelques conseils pour combattre cette peur :

  • Votre écriture ne plaira jamais à tout le monde.
  • Nourrissez-vous des critiques pour avancer et améliorer votre écriture
  • Analysez les remarques que l’on vous fait pour pouvoir réécrire et devenir meilleur

Les peurs qui nous empêchent d'écrire !

La peur de la médiocrité

La peur de la médiocrité  est créé par le perfectionnisme dont nous faisons preuve lors de notre écriture. Ce perfectionnisme qui touche de nombreux écrivains nous empêche de continuer notre oeuvre et nous plonge dans une tourmente où l’on pense que cela ne s’améliorera pas avec le temps, que nous sommes nuls et que tous nos écrits sont bons à être jetés. Cette peur empêche vraiment l’aboutissement de vos projets..

Passons maintenant aux conseils utiles pour lutter contre la peur de la médiocrité.

  • L’action est préférable à l’inaction. Elle vous permettra de vous améliorer et peut-être faire disparaître cette peur en voyant vos progrès.
  • Vous n’êtes pas parfait, mais eux non plus, alors laissez-vous porter par l’écriture.
  • Accomplir quelque chose, peu importe si c’est médiocrec’est toujours mieux que de ne rien accomplir du tout.
  • Dans une histoire, il y a toujours du bon et du moins bon. Si vous abandonnez, vous n’aurez pas l’opportunité de le mettre en avant.

La peur du risque

La sécurité vaut-elle mieux que le risque ? Parfois oui. Mais quand il s’agit de vos rêves d’écritures et de vos projets, se contenter de rester dans sa zone de sécurité est la pire chose à faire. Nous sommes faits pour préférer la sécurité au risque, mais sans risque, il n’y a que peu de chances que vous finissiez vos projets et concrétisiez vos rêves.

Tenter, soyez audacieux et ne restez pas enfermé dans des règles  déjà toutes faites. Seuls ceux qui osent s’aventurer en des lieux inconnus récolteront les fruits de leur courage !

Voici quelques conseils utiles pour éviter cette peur :

  • Osez, pour pouvoir dire que vous avez au moins essayé.
  • Le risque apporte de la confiance en soi et nous fait évoluer.
  • Agissez au lieu de douter, le courage, c’est important !

L’écriture est une chose complexe et effrayante. Comprendre vos pires peurs est crucial pour pouvoir les vaincre et passer à l’action en continuant vos projets d’écriture.N’oubliez pas que c’est en écrivant que l’on devient écrivain, non pas en restant inactif ! 

Les peurs qui nous empêchent d'écrire !


Et vous ?

Êtes-vous régulièrement envahi par vos peurs ? Vous empêchent-elles d’écrire ? Si oui, quelle est votre méthode ? N’hésitez pas à parler de tout ça dans les commentaires !

signature

Average Rating: 5.0 out of 5 (1 votes)
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

J’ai bien aimé ton article, c’était très bien expliqué, très claire. Moi qui ai commencé à lire ton article en me disant que quand j’écrivais, je n’avais aucune peur, que cela ne me concernait pas, je me suis rendue compte au fil de ma lecture, qu’en fait j’en avais quelques unes, qu’elles se cachaient derrière de la paresse, de la flemme. Merci car ça m’a éclairer sur mon écriture. Et ce qui est bien avec les conseils que tu as donnés pour contrer ces peurs, c’est qu’ils fonctionnent pour la vie courante. Ton article est donc hyper pratique. C’était très bien vu d’écrire sur ce problème-là 😉

2 années ago

Je suis ravi que cela ait pu t’aider ! Par ailleurs je te remercie de venir régulièrement commenter mes articles, ça me fait très plaisir 🙂

2 années ago

C’est un très bel article !

2 années ago

Merci beaucoup 🙂 !

2 années ago

J’ai essayé plusieurs fois d’écrire un livre et j’arrêtais toujours au bout de quelques semaines parce que je trouve que ce que je faisais n’était pas assez original, ou assez bien écrit…
En tout cas, très bel article, clair, utile et direct !
A bientôt !

2 années ago

Oui, l’important dans l’écriture c’est de ne pas se comparer et finir son livre avant de s’auto-juger, car on plonge très vite dans le rejet de soi et de son écriture.
À bientôt 🙂 !

2 années ago

J’écris également mais je ne me reconnais pas dans ces peurs. Pourtant, je suis certaine de souffrir d’une d’entres elles.
A chaque fois que je commence un roman, j’ai envie d’en entamer un nouveau, avec un nouveau chef-lieu, intrigue et personnages.
C’est fou.
Pour l’instant je m’accroche à finir celui que je viens de mettre sur mon blog. Si tu es intéressé par tout type de lecture, tu peux venir te rincer l’oeil si tu veux 🙂

2 années ago

Nous souffrons tous malheureusement de petites peurs qui nous empêchent d’écrire comme nous le souhaiterions 🙂 Je vais venir jeter un œil !

2 années ago

[…] Les peurs qui nous empêchent d’écrire ! […]

2 années ago
Rock N' Book
lesamesblogueuses

Je me reconnais tellement dans toute c’est peur qui m’empêche d’avancé l’écriture. Mais moi toute c’est peur son lier à ma dysorthographie, et mes grandes questions reste et resteront: Puis-je écrire malgré ce problème ? Suis-je légitime dans l’écriture ?

7 mois ago

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :