[Série] Frontier – Une série inattendue

Si j’attendais “Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire” depuis plusieurs mois, “Frontier”, en revanche, je n’en avais pas du tout entendu parler. La proposition de Netflix et Jason Momoa au casting m’ont donc intriguée. Cependant, le synopsis me laissait sceptique… Les luttes violentes pour le contrôle du marché nord-américain de la fourrure au XVIIIème siècle me rebutaient un peu. Mais ma curiosité et Jason (que j’avais beaucoup aimé dans “Game of Thrones” ) ont fini par l’emporter.

Revenons donc sur cette courte première saison de 6 épisodes.

 

FrontierGroupShot_Retouched_LRG-1024x683

 

Des personnages marquants

 

L’un de mes aspects préférés concernant « Frontier » est sans aucun doute la ribambelle de personnages qui l’animent. Je les ai (presque) tous trouvés justes et intéressant.

Commençons par Declan Harp, interprété par Jason Momoa (« Game of Thrones », « Justice League »), c’est le point central de cette série. Bestial et charismatique, il n’éprouve plus aucune pitié depuis la perte de sa famille. D’ailleurs il nous met dans l’ambiance dès les premières secondes de la série (j’en parlerai un peu plus tard).

Puis arrive Michael Smyth, jeune voleur irlandais venant tout droit de Londres, il se retrouve embarqué malgré lui jusqu’au Canada où se déroule l’intrigue. Et de manière assez inattendue, il est entraîné par Harp et ses acolytes. J’ai beaucoup d’affection pour ce personnage et je comprends ce que Declan lui trouve pour l’épargner comme ça. Je pense qu’il voit son fils en lui. Il est courageux et aimant. Michael est loyal et se bat pour ce qu’il pense être juste.

Grace Emberly, tenancière de l’auberge, quant à elle est une femme forte et incroyable. Elle est indépendante et ne se prive pas de dire ce qu’elle pense. Elle aussi sait faire la part des choses et prend des risques pour rétablir la justice. Elle fait décidément partie de mes protagonistes préférés avec Declan et Michael.

Et il y a Sokanon, belle-soeur de Declan Harp, elle le considère comme son frère et fera tout pour le protéger. Je l’ai énormément aimée car elle est fidèle et loyale. Elle ferait n’importe quoi pour Declan quitte à se mettre en danger.

Passons au Capitaine Chesterfield… Il y a deux types de méchants, ceux qu’on hait du plus profond de son être et ceux qu’on adore détester. Chesterfield fait partie de la deuxième catégorie. Alors certes il est horrible, il ferait n’importe quoi pour mettre la main sur Harp et Michael, pourtant je n’arrive pas à le détester totalement. Je le trouve presque “humain”. Il arrive qu’il fasse des choses positives, et dans ces moments là j’arrive à me dire qu’il n’est pas “si mauvais que ça”, puis il fait quelque chose qui détruit totalement cette image. C’en est limite frustrant.

Concernant les personnages que j’ai moins aimés, il y a Lord Benton. Alors lui c’est un méchant de la première catégorie. Je le hais. Il est borné, immoral et sadique. À aucun moment je n’ai réussi à l’apprécier.

Le prêtre James Coffin me laisse aussi de marbre. Au départ je n’avais rien contre lui mais au fur et à mesure qu’avance la série je lui trouve de moins en moins d’intérêt… Il est saoul à longueur de journées et si au début cela est drôle, ça en devient vite lassant…

Malcolm Brown et Cobbs Pond me laissent aussi perplexe. Je n’arrive même pas à les dissocier. Durant 5 épisodes et demi je me suis demandée à quoi ils servaient. Ils n’ont qu’une intervention intéressante à mon goût et elle se trouve être dans la dernière moitié du dernier épisode de la saison…

Je ne parlerai pas des autres personnages qui sont encore assez nombreux, mais ils sont (presque) tous marquants et j’aime beaucoup ça.

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 21.01.32

 

Une double intrigue

 

“Frontier” est une série à deux intrigues. Il y a la principale, concernant Declan Harp, Michael Smyth et leur combat contre les “tuniques rouges” pour leurs terres et la paix avec les « Cris », peuple indien. C’est celle qui m’a le plus accrochée. J’ai été prise dedans. Une histoire de vengeance, d’amitiés qui se forment. Complots, trahisons, aventure,… Tout ce qu’il faut pour embarquer le spectateur.
La seconde intrigue en revanche m’a laissée plus sceptique. Je n’ai pas vraiment compris son intérêt. Est-ce pour rajouter de la matière ? Je n’en ai pourtant pas ressenti le besoin… Deux des personnages de cette seconde histoire rencontrent les personnages de l’intrigue principale dans le dernier épisode mais je n’ai toujours pas compris pourquoi faire tout ça pour une scène aussi “courte”. Importante certes, mais courte. Peut-être qu’elle prendra plus de sens dans la seconde saison… Nous verrons bien.

 

Frontier 1

 

Un voyage dans le temps

 

Dans “Frontier” nous sommes projetés en plein XVIIIe siècle. J’ai trouvé son traitement d’une extrême justesse. Le combat du “peuple” pour ne pas se faire manipuler par l’état est très bien représenté et l’on se surprend à vouloir se battre avec eux. Rien ne nous est épargné. Les règlements de conflits sont réalistes et nous nous rendons parfaitement compte de la violence qui pouvait régner à l’époque. Oui, il y a de la violence et c’est parfois sanglant. Mais c’est cela qui rend cette série encore plus « vraie ». De toutes façons, le ton nous est donné dès les premières secondes du premier épisode (comme dit plus haut) avec un triple massacre réalisé par Declan Harp. Cela peut choquer. Je dois avouer que j’ai été surprise et parfois un peu dégoûtée mais, si ça peut vous rassurer, ce n’est rien comparé à “Game of Thrones”. Et malgré ça, ils l’ont tout de même interdit aux moins de 18 ans. Personnellement, une interdiction aux moins de 16 ans me paraîtrait plus adaptée.

Concernant les paysages ils sont magnifiques et la réalisation sublime. Les acteurs sont tous excellents et nous embarquent dans leurs aventures.

 

Découvrez la bande-annonce :

Pour la VO c’est ici

 

Il y a tant à dire sur cette série que j’ai trouvé passionnante malgré ses quelques longueurs. Et la saison à beau être composée de 6 épisodes de 45 minutes uniquement, elle est suffisamment dense pour en parler des heures entières sans même spoiler quoi que ce soit.

En bref, « Frontier » est une série historique intéressante sur le fond et époustouflante sur la forme. J’attends avec beaucoup d’impatience la seconde saison.

 


Steven signature

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

[…] les Grace sont vraiment des femmes fortes et imprévisibles (il n’y a qu’à voir la Grace de “Frontier”). Je l’aime beaucoup, elle a de la personnalité et est très humaine… Elle fait bien son […]

8 mois ago

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :